NYSE: AEM 74,71
-4,23 -5,36%
Volume: 2 462 015
septembre 23, 2020
TSX: AEM 100,06
-5,01 -4,77%
Volume: 897 010
septembre 23, 2020
Gold: 1 898,60
-2,60 -0,14%
Volume: 52
septembre 22, 2020

Une équipe de Canadian Malartic a été reconnue pour avoir protégé des hirondelles en péril

20 août, 2020

Les hirondelles prospèrent de nouveau dans la région de Malartic au Québec, grâce à l’équipe de l’Environnement de Mine Canadian Malartic (MCM) qui s’est vu remettre le plus récent prix Michel-Létourneau d’Agnico Eagle en reconnaissance de son leadership dans la protection et la préservation de la biodiversité. 

Le prix a été remis à l’équipe de l’Environnement de MCM dans le cadre d’une cérémonie virtuelle tenue le 30 juillet dernier pour reconnaître les « bons coups » des employés au chapitre de la santé, de la sécurité, de l’environnement, des relations avec les communautés et de la performance de l’entreprise au cours de l’année 2019-2020. Le prix a été remis à l’équipe par Sean Boyd, vice-président du conseil et chef de la direction, Patrice Gilbert, vice-président – Santé, Sécurité et Affaires sociales et publiques, et l’homonyme du prix, Michel Létourneau, notre ancien collègue maintenant à la retraite. 

C’est lors d’une inspection sur le terrain menée en août 2019 dans le banc d’emprunt de MCM que l’équipe de l’Environnement a aperçu pour la première fois deux hirondelles volant au-dessus d’eux. Stéphanie Lafrenière, coordonnatrice du Développement durable et une biologiste de formation, et François Bergeron, technicien en restauration de sites miniers, ont suivi les oiseaux et ont découvert environ 125 terriers (trous) de nidification le long du front de taille de la fosse. 

Conscients de l’importance des hirondelles pour la biodiversité d’un écosystème, ils ont communiqué avec leur collègue François Dubois, acheteur principal et ornithologue amateur. François a confirmé que les oiseaux étaient bel et bien des hirondelles de rivage – une espèce protégée et en déclin au Canada, leur population ayant diminué de 98 % au cours des 40 dernières années. 

Comme l’excavation devait reprendre sous peu dans cette fosse, Stéphanie a contacté Éric Bouchard, surintendant adjoint des Installations de résidus miniers de MCM, afin d’élaborer un plan visant à réduire au minimum les perturbations pour les hirondelles. La décision d’excaver un autre front dans la fosse et de laisser les hirondelles à leur emplacement actuel a été prise rapidement. Tous étaient d’avis que le front de taille abritant les nids pourrait être exploité une fois que les hirondelles auront migré vers le sud pour l’hiver, et refaçonné par la suite afin que les hirondelles puissent y faire leurs nids l’année suivante. 

Selon Stéphanie, les hirondelles sont revenues à Malartic en grand nombre. Pendant une inspection sur le terrain en mai 2020, il y avait trop d’hirondelles volant au-dessus de l’équipe pour qu’elle puisse les compter avec précision, mais plus de 215 nids ont néanmoins été recensés le long du front de taille de la fosse. 

« Le retour en force des hirondelles dans leur site de nidification est un parfait exemple d’un excellent travail d’équipe », souligne Stéphanie. « D’avoir une équipe si motivée, passionnée et engagée facilite grandement la mise en œuvre de mesures pouvant présenter des défis et perturber les activités normales. » 
 
« Notre travail met clairement en lumière l’importance de la préservation et je crois qu’il encouragera d’autres initiatives semblables en sensibilisant tout un chacun à la portée de toute intervention, peu importe son ampleur, visant à préserver la biodiversité. » 

Patrice Gilbert explique : « Cette initiative de MCM a été retenue car elle met de l’avant beaucoup de nos objectifs en matière de gestion et de préservation de la biodiversité – plus particulièrement, notre objectif de protéger et de restaurer les écosystèmes en nous assurant de tenir compte de la biodiversité dans notre planification de projets et nos exploitations. » 

Sean Boyd ajoute : « En protégeant et en aidant des espèces en péril comme les hirondelles de rivage – maintenant et dans l’avenir – nous sommes déterminés à assurer un développement minier responsable au bénéfice de toutes les parties prenantes. Félicitations à l’équipe de l’Environnement et à tous les employés de MCM pour votre culture de bienveillance et vos remarquables efforts en matière de préservation. » 


 

DES MESURES DE PRÉSERVATION AIDENT LES HIRONDELES À PRENDRE LEUR ENVOL : Les hirondelles de rivage sont de petits oiseaux chanteurs que l’on retrouve partout en Amérique du Nord. Souvent nichées dans des talus verticaux de sablières ou de gravières, elles font partie d’un écosystème biodiversifié, contribuant à contrôler les populations d’insectes. Ces oiseaux migrent vers le sud pour l’hiver, surtout vers l’Amérique du Sud. 

Les hirondelles de rivage sont une espèce protégée et en déclin au Canada, leur population ayant diminué de 98 % au cours des 40 dernières années. Leur déclin est attribuable à diverses menaces pour cette espèce, y compris la perte de leur habitat de reproduction et d’alimentation ainsi que la destruction de leurs nids causée par l’extraction des agrégats. Les mesures de préservation de MCM contribuent à réduire l’impact de ces menaces en conservant les fronts de taille des fosses où se trouvent des nids et en les reconstruisant lorsque leur exploitation est terminée; et, en cessant les travaux d’excavation sur tout front qui abrite des hirondelles et en ne reprenant les activités que lorsqu’elles ont quitté, à la fin de la période de nidification. Ces mesures de préservation continueront à encourager les hirondelles de rivage à revenir chaque année au site de MCM.