NYSE: AEM 74,71
-4,23 -5,36%
Volume: 2 462 015
septembre 23, 2020
TSX: AEM 100,06
-5,01 -4,77%
Volume: 897 010
septembre 23, 2020
Gold: 1 898,60
-2,60 -0,14%
Volume: 52
septembre 22, 2020

Agnico eagle communique ses résultats du deuxième trimestre de 2020

20 août, 2020

Symbole boursier : AEM (NYSE et TSX)

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire.)

AGNICO EAGLE COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2020 – MONTÉE EN PRODUCTION RÉUSSIE DES ACTIVITÉS APRÈS LES FERMETURES TEMPORAIRES LIÉES À LA COVID-19; LES PRÉVISIONS DE PRODUCTION DE 2020 ONT ÉTÉ AUGMENTÉES, LES PRÉVISIONS DE DÉPENSES EN CAPITAL ET DES COÛTS SONT MAINTENUES – LES ACTIVITÉS SONT SUR LA BONNE VOIE POUR UN DEUXIÈME SEMESTRE SOLIDE; LA FACILITÉ DE CRÉDIT A ÉTÉ ENTIÈREMENT REMBOURSÉE

TORONTO, le 29 juillet 2020 /CNW/ – Mines Agnico Eagle Limitée (NYSE : AEM) (TSX : AEM) (« AgnicoEagle » ou la « Société ») a communiqué aujourd’hui un résultat net trimestriel de 105,3 M$, ou 0,44 $ par action, pour le deuxième trimestre de 2020. Ce résultat comprend des gains à la valeur du marché hors trésorerie sur des bons de souscription de 33,7 M$ (0,14 $ par action), des gains sur les instruments financiers dérivés de 16,0 M$ (0,07 $ par action), des gains de change sur les passifs d’impôt différé de 15,2 M$ (0,06 $ par action), et diverses pertes liées à d’autres ajustements de 3,9 M$ (0,01 $ par action). Exception faite de ces éléments, le résultat net ajusté se chiffrerait à 44,3 M$, ou 0,18 $ par action, pour le deuxième trimestre de 2020. Au deuxième trimestre de 2019, la Société avait déclaré un résultat net de 27,8 M$, ou 0,12 $ par action.

Le résultat net du deuxième trimestre de 2020, non ajusté ci-dessus, comprend une charge liée aux options sur actions hors trésorerie de 3,2 M$ (0,01 $ par action) et des coûts en raison de la suspension temporaire des activités liée à la pandémie de COVID-19 de 22,1 M$ (13,0 M$, après impôt, ou 0,05 $ par action) et des coûts directs et supplémentaires également liés à la COVID 19 de 2,3 M$ (1,4 M$ après l’impôt, ou 0,01 $ par action).

Pour le premier semestre de 2020, la Société a déclaré un résultat net de 83,7 M$, ou 0,35 $ par action. En comparaison au premier semestre de 2019, le résultat net s’était établi à 64,8 M$, ou 0,28 $ par action. Pour le deuxième trimestre de 2020, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation se sont élevés à 162,6 M$ (185,2 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), par rapport à des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation de 126,3 M$ (157,3 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement) pour le deuxième trimestre de 2019.

Pour le premier semestre de 2020, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation se sont élevés à 326,0 M$ (389,9 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), par rapport à des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation de 275,0 M$ (328,1 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement) pour le premier semestre de 2019.

Pour le deuxième trimestre de 2020, l’augmentation du résultat net et des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation, comparativement à la période correspondante de l’exercice précédent, est principalement attribuable à la hausse des prix réalisés pour l’or, ainsi qu’à la baisse des dépenses d’exploration et des frais généraux et d’administration, ce qui a été en partie annulé par la baisse des volumes de ventes d’or et les coûts liés aux suspensions temporaires. La baisse des volumes de ventes d’or et des dépenses d’exploration ainsi que les coûts liés aux suspensions ont été principalement attribuables à la réponse de la Société à la pandémie de COVID-19. Pendant une partie du trimestre, les activités minières fonctionnaient au ralenti ou étaient interrompues dans sept des huit mines de la Société, et les travaux d’exploration étaient également interrompus. Le résultat net a été favorablement touché par un gain latent sur des bons de souscription et sur les instruments financiers détenus par la Société.

Pour le premier semestre de 2020, l’augmentation du résultat net et des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation, comparativement à la période correspondante de l’exercice précédent est principalement attribuable à la hausse des prix réalisés pour l’or, ainsi qu’à la baisse des dépenses d’exploration, en partie annulée par la baisse des volumes de ventes d’or, la prise en compte des coûts de production de Meliadine pendant six mois et les coûts plus élevés du complexe Meadowbank pendant la transition de la mine au gisement satellite d’Amaruq, ainsi que les coûts liés aux suspensions temporaires. La baisse des volumes de ventes d’or et des dépenses d’exploration ainsi que les coûts liés aux suspensions sont principalement attribuables à la réponse de la Société à la pandémie de COVID-19 susmentionnée.

« Le deuxième trimestre a été difficile en raison de la pandémie mondiale de la COVID-19 et de son incidence sur nos activités. Bien que notre entreprise soit revenue à des niveaux de production normaux plus tôt que prévu en juin, sept de nos huit mines étaient en mode de surveillance et de maintien à un moment donné au cours du trimestre. Nous avons terminé le trimestre en force, car nos employés ont réagi rapidement et efficacement et présenté un plan visant à gérer les arrêts temporaires des mines et le redémarrage et l’accélération des activités tout en protégeant la santé, la sécurité et le bien-être de nos employés et des communautés où nous sommes présents, », a déclaré Sean Boyd, chef de la direction d’Agnico Eagle. « L’accélération des activités étant maintenant terminée et la production de juillet devant dépasser 160 000 onces d’or, la Société est bien placée pour obtenir un second semestre solide avec une production d’or qui devrait atteindre en moyenne de 480 000 à 500 000 onces par trimestre, moyennant des coûts unitaires à la baisse. Par conséquent, nous prévoyons de générer d’importants flux de trésorerie disponibles au cours du second semestre de 2020 », a ajouté M. Boyd. 

« Pour lire la version intégrale du communiqué de presse, veuillez télécharger le PDF »