NYSE: AEM 68,49
-0,16 -0,23%
Volume: 15
janvier 19, 2021
TSX: AEM 87,23
+0,09 +0,1%
Volume: 615 309
janvier 19, 2021
Gold: 1 839,50
+10,20 +0,56%
Volume: 31
janvier 19, 2021

Agnico Eagle communique ses résultats du troisième trimestre de 2020

28 octobre, 2020

Symbole boursier : AEM (NYSE et TSX)

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire.)

TORONTO, le 28 octobre 2020 /CNW/ – Mines Agnico Eagle Limitée (NYSE : AEM) (TSX: AEM) (« Agnico Eagle » ou la « Société ») a communiqué aujourd’hui un résultat net trimestriel de 222,7 M$, ou 0,92 $ par action, pour le troisième trimestre de 2020. Ce résultat comprend des gains à la valeur du marché hors trésorerie sur des bons de souscription de 20,9 M$ (0,09 $ par action), des gains de change sur les passifs d’impôt différé de 14,3 M$ (0,06 $ par action), des gains sur les instruments financiers dérivés de 5,1 M$ (0,02 $ par action), des pertes de change hors trésorerie de 4,3 M$ (0,02 $ par action) et diverses pertes liées à d’autres ajustements de 2,5 M$ (0,01 $ par action). Exception faite de ces éléments, le résultat net ajusté1 se chiffrerait à 189,2 M$, ou 0,78 $ par action, pour le troisième trimestre de 2020. Au troisième trimestre de 2019, la Société avait déclaré un résultat net de 76,7 M$, ou 0,32 $ par action.

Le résultat net du troisième trimestre de 2020, non ajusté ci-dessus, comprend une charge liée aux options sur actions hors trésorerie de 3,1 M$ (0,01 $ par action) et des coûts de main-d’œuvre liés aux employés touchés par la pandémie de COVID-19 (principalement au Nunavut) de 2,2 M$ (0,01 $ par action).

Pour les neuf premiers mois de 2020, la Société a communiqué un résultat net de 306,4 M$, ou 1,27 $ par action. En comparaison, le résultat net s’était chiffré à 141,5 M$, ou 0,60 $ par action, pour les neuf premiers mois de 2019.

Pour le troisième trimestre de 2020, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation se sont élevés à 462,5 M$ (434,4 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), par rapport à des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation de 349,2 M$ (275,3 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement) pour le troisième trimestre de 2019. Pour le troisième trimestre de 2020, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation représentent un record trimestriel pour la Société et ont dégagé de solides flux de trésorerie disponibles2 trimestriels.

Pour les neuf premiers mois de 2020, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation se sont élevés à 788,5 M$ (824,3 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), par rapport à des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation de 624,2 M$ (603,5 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement) pour les neuf premiers mois de 2019.

Pour le troisième trimestre de 2020, l’augmentation des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation, par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, est principalement attribuable à la hausse des produits d’exploitation tirés des activités minières découlant de la hausse des prix réalisés pour l’or et l’argent, et de l’augmentation du volume des ventes d’or, annulée par la hausse des coûts de production au complexe Meadowbank, au complexe LaRonde et à la mine Meliadine en raison de débits plus élevés et de l’augmentation des impôts sur le revenu et des impôts miniers liée à la hausse des marges d’exploitation au cours du trimestre. Pour le troisième trimestre de 2020, l’augmentation du résultat net, par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, est principalement attribuable aux facteurs susmentionnés ainsi qu’aux fluctuations hors trésorerie liées aux gains à la valeur du marché sur des bons de souscription et sur des instruments financiers détenus par la Société, annulée en partie par la hausse des coûts d’amortissement à la mine Meliadine et au complexe Meadowbank. L’augmentation du volume des ventes d’or est principalement attribuable à de solides performances opérationnelles au cours du trimestre au complexe LaRonde, au complexe Meadowbank, à la mine Meliadine et à la mine Kittila.

Pour la période des neuf premiers mois de 2020, l’augmentation des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation, par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, est principalement attribuable à la hausse des produits d’exploitation tirés des activités minières découlant de la hausse des prix réalisés pour l’or, annulée en partie par une réduction du volume des ventes d’or, l’apport des coûts de production de Meliadine pour la période de neuf mois, la hausse des coûts de production au complexe Meadowbank pendant la transition de l’exploitation minière au gisement satellite Amaruq, les coûts de l’arrêt des activités temporaire lié à la COVID-19 et la hausse des impôts sur le revenu et des impôts miniers liés à des marges d’exploitation plus élevées. Pour la période des neuf premiers mois de 2020, l’augmentation du résultat net, par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent, est principalement attribuable aux facteurs susmentionnés ainsi qu’aux fluctuations hors trésorerie liées aux gains à la valeur du marché sur des bons de souscription et sur des instruments financiers annulée en partie par la hausse des coûts d’amortissement à la mine Meliadine et au complexe Meadowbank. La baisse du volume des ventes d’or est principalement attribuable à l’arrêt des activités dans sept des huit mines de la Société au deuxième trimestre de 2020 en réponse à la pandémie de COVID-19.

« Malgré les défis liés à la pandémie de COVID-19 qui se poursuivent, les exploitations d’Agnico Eagle ont atteint une solide performance au troisième trimestre de 2020. Bon nombre de nos exploitations ont établi des records de production mensuels ou trimestriels, ce qui témoigne du travail assidu de nos employés et de l’appui soutenu de nos communautés locales en ces temps difficiles », a déclaré Sean Boyd, chef de la direction d’Agnico Eagle. « Cette solide performance opérationnelle, associée à un prix réalisé record de l’or, a permis de générer d’importants flux de trésorerie disponibles trimestriels. Des niveaux de production semblables étant prévus pour le quatrième trimestre de 2020, nous continuons d’avoir confiance en notre entreprise et en sa capacité à générer d’importants flux de trésorerie disponibles dans l’avenir. L’excellente génération de flux de trésorerie, en plus du récent succès d’exploration dans plusieurs de nos camps miniers de longue durée, nous donne à croire que nous avons une entreprise durable à long terme et autofinancée. Grâce à une solide base opérationnelle et financière, nous avons accru notre dividende trimestriel de 75 % », conclut M. Boyd.

________________________________

1Le résultat net ajusté n’est pas une mesure conforme aux PCGR. Pour en savoir plus sur l’utilisation de mesures non conformes aux PCGR par la Société, veuillez consulter la rubrique intitulée « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».
2Les flux de trésorerie disponibles ne sont pas une mesure conforme aux PCGR. Pour en savoir plus sur l’utilisation de mesures non conformes aux PCGR par la Société, veuillez consulter la rubrique intitulée « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».

« Pour lire la version intégrale du communiqué de presse, veuillez télécharger le PDF »