NYSE: AEM 38,79
-2,48 -6,01%
Volume: 3 087 638
mars 27, 2020
TSX: AEM 54,06
-4,02 -6,92%
Volume: 1 577 466
mars 27, 2020
Gold: 1 650,10
+17,80 +1,09%
Volume: 476
mars 26, 2020

Agnico Eagle - Mise à jour supplémentaire sur nos exploitations au Québec et au Nunavut

25 mars, 2020

Toronto (le 24 mars 2020) – Agnico Eagle Mines Limited (NYSE: AEM, TSX: AEM) ("Agnico Eagle" ou "la Compagnie") fournit une mise à jour additionnelle sur ses exploitations au Québec et au Nunavut.  Aujourd’hui, la Compagnie a tenu des discussions avec les représentants du gouvernement du Québec afin d’obtenir plus de clarté sur la décision du gouvernement, annoncée le 23 mars,2020 en après-midi (la ‘Directive’), qui demandait aux entreprises jugées non-essentielles de cesser leurs activités en réponse au COVID-19.  Cette Directive demande aux exploitations minières de minimiser leurs activités jusqu’au 13 avril 2020.

Sur la base de ces discussions et en réponse à la décision du gouvernement du Québec, la Compagnie prendra des mesures pour réduire ses activités dans les exploitations situées dans la région de l’Abitibi au Québec (le Complexe LaRonde, la mine Goldex et la mine Canadian Malartic (50 %)), de façon ordonnée tout en assurant la sécurité des employés et le maintien des infrastructures.  Chacune de ces exploitations devra être placée en mode de mise en veille jusqu’au 13 avril 2020, et, tel que demandé, un minimum d’activités seront maintenues durant cette période.  De plus, la Compagnie réduira ses activités aux sites de Meliadine et Meadowbank au Nunavut, qui sont couramment approvisionnés à partir de Mirabel et Val-d’Or, au Québec.  Les activités d’exploration au Canada seront, elles aussi, suspendues durant cette période.

 « La santé, la sécurité et le bien-être de nos employés et des communautés où nous avons nos activités continuent d’être notre priorité.  Tel que demandé par le gouvernement du Québec, nos mines québécoises seront mises en veille.  En même temps, nos mines du Nunavut fonctionneront à un niveau réduit d’activités » a déclaré Sean Boyd, vice-président du conseil et chef de la direction d’Agnico Eagle.  « Même avec cette réduction de nos activités minières, nous planifions de maintenir nos exploitations dans un état de disponibilité opérationnelle de manière à pouvoir reprendre nos activités normales rapidement et de façon sécuritaire, une fois les restrictions levées ».

Initiatives reliées au COVID-19

Jusqu’à présent, il n’y a aucun cas confirmé de COVID-19 dans les sites miniers de la Compagnie de l’Abitibi, du Nunavut ou dans aucune de ses mines à travers le monde.  La Compagnie continue de travailler afin de préserver la santé de ses employés et des résidents des communautés où se trouvent nos mines.

L’équipe de direction d’Agnico Eagle s’est assurée de la mise en place de protocoles et de mesures de sécurité efficaces.  Pour ce faire, la Compagnie s’est basée sur les directives, et l’avis des autorités de santé publique et des gouvernements émis par rapport au COVID-19 dans toutes les juridictions dans lesquelles la Compagnie a des activités.  De plus, chaque site de la Compagnie a implanté des plans d’action spécifiques afin de mieux rencontrer et répondre aux situations changeantes dans sa région. 

Mise à jour de l’exploitation

Dans la région de l’Abitibi, suite à la Directive, un niveau minimum de main d’œuvre sera maintenu en place, pour l’entretien des infrastructures de surface et souterraines et pour rencontrer les obligations environnementales.  La Compagnie prévoit que ces activités permettront un redémarrage rapide et sécuritaire des opérations normales, une fois les restrictions levées.  Les employés de ses exploitations québécoises continueront de recevoir leur salaire de base jusqu’au 13 avril 2020.  La Compagnie va continuer de communiquer avec le gouvernement du Québec afin de s’assurer de rencontrer la Directive et afin de discuter de mesures qui permettraient d’augmenter le niveau d’activités dans ses sites d’exploitation tout en maintenant la santé et la sécurité des employés et des communautés.  

Au Nunavut, la Compagnie réduira ses activités aux mines de Meliadine et de Meadowbank.  À Meliadine, la Compagnie évalue des scénarios afin de continuer d’une manière réduite ses activités dans la mine souterraine et à l’usine.  Les haldes de minerai à Méliadine sont suffisantes pour alimenter l’usine durant environ 40 jours.  À Meadowbank, la priorité sera mise sur l’augmentation des activités d’entretien mécanique et sur la gestion de l’eau requise pour la période de fonte printanière.  La Compagnie prévoit que ces activités à ses deux mines du Nunavut, lui permettront d’effectuer un retour rapide et sécuritaire à une exploitation normale, une fois les restrictions levées.  Les employés affectés recevront leur rémunération de base jusqu’au 13 avril, 2020.

À ce jour, l’exploitation des mines d’Agnico Eagle au Mexique et en Finlande se poursuit normalement.  La pandémie COVID-19 est une situation qui évolue rapidement et la Compagnie continuera d’évaluer ses exploitations minières dans chaque région de manière continue. 

Prévision de production 2020 et Liquidité Financière

Étant donné la réduction des activités de production au Québec et au Nunavut, combinée avec l’incertitude par rapport à l’évolution future de la pandémie au COVID-19, tant au niveau de sa durée, de sa sévérité et de son ampleur, que des mesures prises pour la contrôler, Agnico Eagle retire ses prévisions de production pour l’année 2020 et ses prévisions de coûts directs.  La production d’or payable au premier trimestre de 2020 est prévue à environ 400,000 onces (en tenant compte des réductions de production des mines de l’Abitibi et du Nunavut suite aux mesures présentées plus haut).

Afin de se prémunir contre l’incertitude créée par la pandémie au COVID-19, en mars 2020, la compagnie a retiré 1,0 milliard $ de sa facilité de crédit renouvelable non garantie de 1,2 milliard $.  La Compagnie ne planifie pas utiliser ces fonds, mais une portion pourrait être utilisée pour rembourser les Notes Série B de 360 millions $ US à 6,67% échues en avril 2020.  La Compagnie va aussi revoir son budget d’immobilisations de maintien et de croissance pour 2020 avec comme objectif de réduire les dépenses.

Agnico Eagle

Agnico Eagle est une grande société canadienne d’exploitation aurifère qui produit des métaux précieux depuis 1957. Ses mines sont situées au Canada, en Finlande et au Mexique, et elle exerce des activités d’exploration et de mise en valeur dans chacun de ces pays, ainsi qu’aux États-Unis et en Suède. Agnico Eagle et ses actionnaires sont en mesure de profiter pleinement du cours de l’or en raison de sa décision de longue date de ne pas vendre d’or à terme. Agnico Eagle déclare un dividende en espèces à chaque exercice depuis 1983.

Énoncés prospectifs

Les informations contenues dans ce communiqué de presse ont été préparées au 24 mars 2020. Certaines déclarations contenues dans ce communiqué de presse, appelées ci-après «déclarations prospectives», constituent des «déclarations prospectives» au sens des États-Unis Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et "prospective" en vertu des dispositions des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières. Lorsqu'ils sont utilisés dans ce communiqué de presse, les mots «s'attendre», «peut», «planifier», «sera» et des expressions similaires sont destinés à identifier des déclarations prospectives.

Ces déclarations comprennent, sans s'y limiter: des déclarations concernant les projets de la Société de suspendre toutes les activités minières de ses opérations en Abitibi, au Québec, et la durée prévue de cette suspension; des déclarations concernant les plans de la Société visant à réduire les activités à la mine Meliadine et au complexe Meadowbank et les opérations qui devraient être menées pendant et la durée de cette période d'activités réduites; des déclarations concernant les projets de la société de suspendre les activités d'exploration au Canada; des déclarations concernant le calendrier de reprise des niveaux d'exploitation normaux dans chacune des opérations de la Société; déclarations concernant la production d'or prévue au premier trimestre 2020; des déclarations concernant la suffisance des liquidités de la Société; des déclarations concernant les plans de la société concernant l'utilisation de la somme de 1,0 milliard $ US prélevée sur sa facilité de crédit bancaire renouvelable non garantie de 1,2 milliard $ US; et d'autres déclarations concernant l'impact de la pandémie de COVID-19 et les mesures prises pour réduire la propagation de COVID-19, sur les opérations et les activités globales de la Société.

Ces déclarations reflètent les vues de la Société à la date du présent communiqué de presse et sont soumises à certains risques, incertitudes et hypothèses, et il ne faut pas se fier indûment à ces déclarations. Les déclarations prospectives sont nécessairement fondées sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, bien qu'agnico raisonnables à la date de ces déclarations, sont intrinsèquement soumises à d'importantes incertitudes et éventualités commerciales, économiques et concurrentielles. Les facteurs et hypothèses importants utilisés dans la préparation des déclarations prospectives contenues dans le présent document, qui peuvent se révéler inexacts, comprennent, mais sans s'y limiter, les hypothèses énoncées dans le présent document et dans le rapport de gestion («rapport de gestion») et les Notice annuelle de la société («notice annuelle») pour l'exercice clos le 31 décembre 2018 déposée auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et qui est incluse dans son rapport annuel sur formulaire 40-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2018 («formulaire 40-F» ) déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (la «SEC») ainsi que: que la durée ou la portée de l'ordonnance n'est pas prolongée ou modifiée; que les gouvernements, la Société ou d'autres ne prennent pas d'autres mesures en réponse à la pandémie de COVID-19 ou autrement qui, individuellement ou globalement, affectent sensiblement la capacité de la Société à exploiter son entreprise. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de ceux exprimés ou sous-entendus par ces déclarations prospectives. Ces risques incluent, mais ne sont pas limités aux risques et incertitudes concernant: l'étendue et la manière dont COVID-19, et les mesures prises par les gouvernements, la Société ou d'autres pour tenter de réduire la propagation de COVID-19, peuvent affecter la Société, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur de nombreux aspects des activités de la Société, notamment la santé des employés, la productivité et la disponibilité de la main-d'œuvre (y compris la capacité de transporter du personnel vers le complexe Meadowbank et la mine Meliadine qui fonctionnent comme des camps de vol / vol) les restrictions de voyage, la disponibilité des entrepreneurs, la disponibilité des approvisionnements, la capacité de vendre ou de livrer des lingots d'or concentré ou concentré, la disponibilité de l'assurance et le coût de celle-ci, et la capacité de se procurer les intrants nécessaires aux opérations et aux projets de la Société; et les incertitudes concernant les effets sur l'économie mondiale associés à la pandémie de COVID-19 et les mesures prises pour réduire la propagation de COVID-19, qui pourraient continuer à affecter négativement les marchés financiers, y compris le prix de négociation des actions de la Société et le prix de l'or et pourrait nuire à la capacité de la société de mobiliser des capitaux.

Pour une discussion plus détaillée de ces risques et facteurs ainsi que d'autres qui peuvent affecter la capacité de la société à réaliser les attentes énoncées dans les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué de presse, voir la notice annuelle et le rapport de gestion déposés sur SEDAR à www.sedar.com et inclus dans le formulaire 40-F déposé sur EDGAR à l'adresse www.sec.gov, ainsi que dans les autres dépôts de la société auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la SEC. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces déclarations prospectives, qui ne sont valables qu'à la date de leur publication. Sauf si la loi l'exige, la Société n'a pas l'intention et n'assume aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives.