NYSE: AEM 60,71
-0,28 -0,46%
Volume: 1 103 793
décembre 12, 2019
TSX: AEM 79,95
-0,48 -0,6%
Volume: 623 541
décembre 12, 2019
Gold: 1 469,40
+6,80 +0,46%
Volume: 367
décembre 11, 2019

Nos vaches sont vertes

25 novembre, 2019

En février 2019, l’équipe Pinos Altos d’Agnico Eagle Mexique a commencé à mettre en œuvre un processus novateur et écologique visant à améliorer la qualité du sol, favoriser la croissance de la végétation et prévenir l’érosion pluviale sur les terrains en pente à l’une des aires de son installation de stockage des résidus Oberon de Weber.

L’équipe avait pour objectif de réaliser un projet de restauration de l’environnement naturel en collaboration avec la communauté et conformément aux ententes gouvernementales en place. Elle a donc eu l’idée d’optimiser une technique agricole appelée « pâturage à très haute densité », une méthode qui allie les données scientifiques aux connaissances locales pour gérer le pâturage des bovins dans le but d’obtenir un effet positif sur l’écosystème. 

En premier lieu, l’équipe a acquis un troupeau d’une centaine de bêtes et construit des petits enclos sur un terrain de huit hectares pour le pâturage. L’équipe a ensuite nourri le bétail avec des produits alimentaires spéciaux qui intensifient l’activité microbienne dans la panse – la plus volumineuse des quatre poches du système digestif de la vache. Dans la panse, les bactéries dégradent les aliments et le fourrage pour fournir de l’énergie et des protéines à l’animal. Elles facilitent ensuite le mélange du fumier avec les résidus végétaux et le sol pour optimiser le cycle des nutriments. 

En combinant le fourrage, les aliments spéciaux et le pâturage du bétail à intervalles réguliers dans des parcelles bien définies, l’équipe a réussi à améliorer l’état du sol sans devoir utiliser de terre végétale dans ses activités de restauration ni de machinerie lourde – habituellement utilisée pour effectuer ce travail. De plus, la végétation qui a poussé dans le secteur du projet pilote s’est avérée plus luxuriante.

Satisfaite des résultats du projet pilote de six mois, l’équipe a décidé de reproduire l’expérience à plus grande échelle pour son projet de revégétalisation avec le même troupeau en pâturage à très haute densité. Les vaches brouteront bientôt l’herbe qu’elles ont elles-mêmes contribué à faire pousser, faisant de ce projet un écosystème entièrement durable !