NYSE: AEM 40,15
+0,02 +0,05%
Volume: 89 631
avril 24, 2019
TSX: AEM 54,04
+0,12 +0,22%
Volume: 20 984
avril 24, 2019
Gold: 1 269,30
-4,20 -0,33%
Volume: 147
avril 23, 2019

AGNICO EAGLE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L’EXERCICE 2018

08 avril, 2019

AGNICO EAGLE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L’EXERCICE 2018 LES PRÉVISIONS SUR TROIS ANS TRACENT UN PROFIL DE PRODUCTION CROISSANT, ACCOMPAGNÉ DE COÛTS UNITAIRES STABLES OU EN BAISSE; LA MISE EN SERVICE DE L’USINE À MELIADINE EST EN COURS, LE PROJET EST EN AVANCE SUR SON ÉCHÉANCIER ET EN DEÇÀ DU BUDGET PRÉVU; AUGMENTATION D’UNE ANNÉE À L’AUTRE DES RÉSERVES ET DES RESSOURCES MINÉRALES; HAUSSE DU DIVIDENDE TRIMESTRIEL

TORONTO, le 14 février 2019 – Mines Agnico Eagle Limitée (NYSE : AEM, TSX : AEM) (« Agnico Eagle » ou la « Société ») a communiqué aujourd’hui une perte nette trimestrielle de 393,7 M$, ou une perte nette de 1,68 $ par action, pour le quatrième trimestre de 2018. Ce résultat tient compte de pertes de valeur de 389,7 M$ (1,66 $ par action), de pertes de change hors trésorerie sur les passifs d’impôts différés et d’ajustements d’impôts non récurrents de 14,4 M$ (0,06 $ par action), de pertes attribuables à des changements apportés aux estimations des coûts de remise en état des sites fermés (après impôt) de 12,4 M$ (0,05 $ par action), de pertes sur les instruments financiers dérivés, de pertes à la valeur de marché et d’autres ajustements de 8,3 M$ (0,04 $ par action) et de pertes de change hors trésorerie de 2,7 M$ (0,01 $ par action). Exception faite de ces éléments, le résultat net ajusté[1] se chiffrerait à 33,8 M$ (0,14 $ par action) pour le quatrième trimestre de 2018. Pour le quatrième trimestre de 2017, la Société a déclaré un bénéfice net de 37,5 M$, ou 0,16 $ par action.

Les pertes de valeur de 389,7 M$ (1,66 $ par action) comprennent une perte de valeur du goodwill liée à la mine Canadian Malartic de 250,0 M$ (1,07 $ par action), une charge de dépréciation liée au projet El Barqueno de 100,7 M$ (0,43 $ par action) et une perte de valeur  du goodwill en lien avec la mine La India de 39,0 M$ (0,16 $ par action).

Le résultat net du quatrième trimestre de 2018 non ajusté présenté plus haut comprend une charge au titre des options sur actions hors trésorerie de 3,9 M$ (0,02 $ par action).

Pour l’exercice 2018, la Société a constaté une perte nette de 326,7 M$, ou une perte de 1,40 $ par action. En comparaison, le résultat net s’était chiffré à 240,8 M$, ou 1,05 $ par action, pour l’exercice de 2017.

Pour le quatrième trimestre de 2018, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation se sont élevés à 140,3 M$ (150,4 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), par rapport à des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation de 166,9 M$ (209,5 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement) pour le quatrième trimestre de 2017.

Pour l’exercice 2018, les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation ont été de 605,7 M$ (645,5 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), comparativement aux flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation de 767,6 M$ (839,4 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement) pour l’exercice 2017.

Pour le quatrième trimestre de 2018, la baisse des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent est principalement attribuable à la diminution des volumes de vente d’or, des prix réalisés de l’or et des produits tirés des sous-produits des métaux, ainsi qu’à l’augmentation prévue des coûts dans plusieurs exploitations, principalement à LaRonde, Meadowbank et dans les exploitations mexicaines
de la Société. La diminution des volumes de vente d’or est le résultat de la réduction prévue de la production aurifère au cours de la période, réduction principalement attribuable à une baisse des
débits de production à Meadowbank, la mine étant à sa dernière année complète d’exploitation sur place.

Pour l’exercice de 2018, la diminution des flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent est principalement attribuable à la diminution des volumes de vente d’or et des produits tirés des sous-produits des métaux, ainsi qu’à l’augmentation prévue des coûts dans plusieurs exploitations, principalement à Meadowbank, à Kittila et dans les exploitations mexicaines de la Société, le tout en partie contrebalancé par une légère augmentation des prix réalisés de l’or. La baisse des volumes de vente d’or résultait surtout de la réduction prévue de la production aurifère au cours de la période, réduction qui est principalement attribuable à une diminution des débits de production à Meadowbank, ainsi qu’il est mentionné précédemment.

« Sur le plan de l’exploitation, 2018 s’est avérée une autre excellente année. Nous avons dépassé les prévisions de production à des coûts unitaires plus bas que prévu pour une septième année consécutive, et ce, tout en augmentant les réserves aurifères et en maintenant la progression de nos projets de mise en valeur au Nunavut », a déclaré Sean Boyd, chef de la direction d’Agnico Eagle.
« Avec le démarrage de nouvelles exploitations à Meliadine et à Amaruq cette année, nous prévoyons atteindre une production d’or record en 2019 et continuer d’accroître la production en 2020 et dans les années suivantes. Cette plateforme de production en expansion devrait se traduire par une augmentation des flux de trésorerie qui nous permettra de faire progresser l’ensemble de nos projets, de réduire notre dette et d’augmenter notre dividende », a conclu M. Boyd.



[1] Le résultat net ajusté n’est pas une mesure conforme aux PCGR. Pour en savoir plus sur l’utilisation de mesures non conformes aux PCGR par la Société, veuillez consulter la rubrique intitulée « Mise en garde concernant certaines mesures du rendement ».

Télécharger ce communiqué de presse