NYSE: AEM 37,21
+1,34 +3,74%
Volume: 742 696
novembre 21, 2018
TSX: AEM 49,43
+1,72 +3,6%
Volume: 543 307
novembre 21, 2018
Gold: 1 219,00
-4,10 -0,34%
Volume:
novembre 20, 2018

Agnico Eagle communique ses résultats du premier trimestre de 2018; les projets d'aménagement au Nunavut progressent selon le budget et l'échéancier prévus; les forages d'exploration de nombreux projets ont donné des résultats favorables

07 mai, 2018

Symbole boursier : AEM (NYSE et TSX)

(Tous les montants sont exprimés en dollars américains, sauf indication contraire.)

TORONTO, le 26 avril 2018 /CNW/ - Mines Agnico Eagle Limitée (NYSE : AEM, TSX : AEM) (« Agnico Eagle » ou la « Société ») a communiqué aujourd'hui un résultat trimestriel net de 44,9 M$, ou 0,19 $ par action, pour le premier trimestre de 2018. Ce résultat tient compte d'un profit de change hors trésorerie sur les passifs d'impôts différés de 6,7 M$ (0,03 $ par action), de divers rajustements de l'évaluation à la valeur de marché et de profits sur les instruments financiers dérivés de 0,5 M$ (0,0 $ par action) et d'un profit de change hors trésorerie de 3,5 M$ (0,01 $ par action). Exception faite de ces éléments, le résultat net ajusté1 se chiffrerait à 34,2 M$, ou 0,15 $ par action, pour le premier trimestre de 2018. Au premier trimestre de 2017, la Société avait déclaré un résultat net de 76,0 M$, ou 0,33 $ par action.

Le résultat net du premier trimestre de 2018 non ajusté présenté plus haut comprend une charge liée aux options sur actions hors trésorerie de 7,8 M$ (0,03 $ par action).

Pour le premier trimestre de 2018, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation ont diminué de 7 % pour s'établir à 207,7 M$ (180,5 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement), comparativement aux flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 222,6 M$ au premier trimestre de 2017 (224,7 M$ avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement). La diminution des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant les variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement pour la période considérée est essentiellement attribuable à la baisse des volumes de vente d'or et à la hausse des coûts, annulée partiellement par l'augmentation des prix réalisés de l'or. La hausse des coûts est principalement attribuable à la remontée des monnaies locales par rapport au dollar américain et à la hausse des coûts dans plusieurs exploitations, particulièrement à Meadowbank.

________________________________

1 Le résultat net ajusté n'est pas une mesure conforme aux PCGR. Pour en savoir plus sur l'utilisation de mesures non conformes aux PCGR par la Société, veuillez consulter la rubrique intitulée « Mise en garde concernant certaines mesures du rendement ».

 

« Nos exploitations ont continué de produire de solides flux de trésorerie au premier trimestre, alors que les coûts de production unitaires se sont maintenus à l'extrémité inférieure des prévisions pour la totalité de l'exercice en même temps que la production aurifère s'inscrit pour sa part légèrement au-dessus des prévisions de l'exercice. Pendant la transition à 2018, nous continuons à mettre l'accent sur l'optimisation des coûts unitaires et l'augmentation de la production; nous avons commencé à constater des résultats positifs de notre phase de croissance de 2019 », a déclaré Sean Boyd, chef de la direction d'Agnico Eagle. « Au cours du premier trimestre, nous avons poursuivi sur notre lancée dans nos projets de croissance du Nunavut, les démarches pour l'obtention des permis à Amaruq progressent comme prévu et les travaux pour la rampe d'exploration souterraine se déroulent comme prévu. À Meliadine, les travaux de construction et de mise en valeur de la mine souterraine se déroulent dans le respect du budget et de l'échéancier, a ajouté M. Boyd.

Voici quelques faits saillants du premier trimestre de 2018 :

  • Solide rendement opérationnel - Au premier trimestre de 2018, la production d'or payable2 s'est chiffrée à 389 278 onces d'or pour des coûts de production par once de 759 $, un total des coûts décaissés3 par once de 648 $ et des coûts de maintien tout compris par once4 de 889 $.

  • Maintien des prévisions de la production et des coûts pour 2018 - Les prévisions de production pour l'exercice global demeurent stables à 1,53 million d'onces d'or pour un total des coûts décaissés par once de 625 $ à 675 $ et des coûts de maintien tout compris par once de 890 $ à 940 $.

  • Les projets de mise en valeur du Nunavut progressent selon le budget et l'échéancier - Les démarches pour l'obtention des permis à Amaruq sont en bonne voie et l'approbation est prévue au deuxième trimestre de 2018. Les travaux d'aménagement de la rampe d'exploration souterraine se déroulent comme prévu. Les travaux de construction et de mise en valeur à Meliadine vont bon train et les activités d'approvisionnement pour la saison de transport sur barge de 2018 sont maintenant terminées.

  • Le forage de conversion à la mine East Malartic a donné des résultats favorables, diverses options de mise en valeur sont à l'étude - Les forages récents à East Malartic ont permis de relever plusieurs intersections importantes de 2,5 grammes d'or par tonne (« g/t ») sur 37,7 m à 238 m de profondeur, y compris 3,6 g/t d'or sur 10,6 m. Des études sont en cours pour évaluer les scénarios d'exploitation possibles à East Malartic et au projet voisin Odyssey. Les activités d'obtention de permis afin d'aménager une rampe d'accès dans les deux projets sont en cours.

  • L'acquisition de la participation de 50 % de Yamana Gold Inc. (« Yamana ») dans les actifs d'exploration canadiens de Canadian Malartic Corporation (« CMC ») a été conclue à la fin de mars 2018 - Agnico Eagle détient maintenant les actifs d'exploration de CMC, qui incluent les projets Kirkland Lake et Hammond Reef. À Kirkland Lake, un programme de forage de 25 700 m sera effectué en 2018 pour évaluer davantage les gisements connus et tester les nouvelles zones cibles.

  • Monétisation des actifs non essentiels - La Société évalue les occasions qui se présentent de monétiser les actifs non essentiels, dont la coentreprise West Pequop, les propriétés Summit et PQX au Nevada, la propriété d'exploitation minière Cobalt dans le district argentifère historique de Cobalt, en Ontario, ainsi le placement en actions de Belo Sun Mining Corp. (« Belo Sun ») qu'elle a cédé ce mois-ci comme il avait été annoncé précédemment.

  • Un dividende trimestriel de 0,11 $ par action a été déclaré.

 

_______________________________

2 La production payable de minéraux correspond à la quantité de minéraux produite pendant une période et contenue dans des produits qui ont été ou qui seront vendus par la Société, que ces produits soient expédiés pendant la période ou détenus en stocks à la fin de la période.


3 Le total des coûts décaissés par once n'est pas une mesure conforme aux PCGR et, à moins d'indication contraire, ce total est présenté en fonction des sous-produits. Pour obtenir un rapprochement des coûts de production et du total des coûts décaissés en fonction des co-produits, veuillez vous reporter au tableau « Rapprochement des mesures de la performance financière non conformes aux PCGR » ci-dessous. Veuillez aussi consulter la rubrique intitulée « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».


4 Les coûts de maintien tout compris par once ne sont pas une mesure conforme aux PCGR et, à moins d'indication contraire, ces coûts sont présentés en fonction des sous-produits. Pour obtenir un rapprochement des coûts de production et des coûts de maintien tout compris en fonction des co-produits, veuillez vous reporter au tableau « Rapprochement des mesures de la performance financière non conformes aux PCGR » ci-dessous. Veuillez aussi consulter la rubrique intitulée « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».

 

Faits saillants au chapitre des résultats financiers et de la production pour le premier trimestre

Au premier trimestre de 2018, les mines de la Société ont continué d'afficher un rendement d'exploitation stable, ce qui a donné lieu à une production d'or payable de 389 278 onces, comparativement à 418 216 onces pour le premier trimestre de 2017. Le niveau de production inférieur pour la période 2018 est attribuable à la baisse des débits à Meadowbank, la mine étant à sa dernière année complète d'exploitation sur place, ainsi qu'à Lapa, où le traitement du minerai n'a pas repris avant mars 2018. Une description détaillée de la production pour chacune des mines est présentée ci-dessous.

Pour le premier trimestre de 2018, les coûts de production par once ont atteint 759 $, comparativement à 578 $ au premier trimestre de 2017. Le total des coûts décaissés par once s'est situé à 648 $ pour le premier trimestre de 2018, comparativement à 539 $ au premier trimestre de 2017. Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par once et le total des coûts décaissés par once ont subi l'incidence de la baisse des niveaux de production aurifère à Meadowbank et à Lapa, de la remontée des monnaies locales par rapport au dollar américain et de la hausse des coûts dans plusieurs mines (principalement à Meadowbank) comparativement au premier trimestre de 2017. L'incidence de la remontée des monnaies locales était d'environ 40 $ par once.

Les coûts de maintien tout compris se sont établis à 889 $ au premier trimestre de 2018, comparativement à 741 $ pour le premier trimestre de 2017. La hausse des coûts de maintien tout compris est principalement attribuable à la baisse prévue de la production aurifère et à l'augmentation du total des coûts décaissés par once, comparativement au premier trimestre de 2017. Une description détaillée du rendement quant aux coûts pour chacune des mines est présentée ci-dessous.

La position de trésorerie demeure solide

La trésorerie, les équivalents de trésorerie et les placements à court terme ont diminué pour se fixer à 464,8 M$ au 31 mars 2018, par rapport au solde de 643,9 M$ au 31 décembre 2017, ce qui est attribuable à l'investissement continu de la Société dans les projets axés sur la croissance et à l'acquisition récente des projets Kirkland Lake et Hammond Reef.

Le solde impayé sur la facilité de crédit de la Société est demeuré à 0 $ au 31 mars 2018. Par conséquent, la Société dispose actuellement d'un montant d'environ 1,2 G$ au moyen de ses lignes de crédit, sans tenir compte du crédit accordé sans engagement de 300 M$.

Après la fin du trimestre, soit le 5 avril 2018, la Société a émis des billets à des investisseurs institutionnels pour un total de 350 M$. Les billets consistent en un montant de 45 M$ à 4,38 %, venant à échéance en 2028, un autre de 55 M$ à 4,48 %, venant à échéance en 2030 et un de 250 M$ à 4,63 % venant à échéance en 2033. Les modalités associées à ces billets sont essentiellement les mêmes que les modalités caractérisant les billets existants en circulation de la Société. La Société avait annoncé précédemment son intention d'émettre ces billets dans un communiqué de presse daté du 14 février 2018.

Environ 40 % du solde de l'exposition en dollars canadiens de la Société pour 2018 est couvert à un prix plancher moyen de 1,28 $ CA/$ US, dont environ le tiers est réservé pour des dépenses en immobilisations à Meliadine. Environ 10 % du solde de l'exposition en pesos mexicains de la Société pour 2018 est couvert à un prix plancher de 19,00 MXN/$ US. Le solde de l'exposition de la Société en euros est actuellement non couvert. Les prévisions de coûts pour l'exercice complet de 2018 de la Société sont fondées sur des taux de change présumés de 1,25 $ CA/$ US et de 18,0 MXN/$ US. Agnico Eagle prévoit ajouter des couvertures pour sa monnaie de fonctionnement, selon les conditions du marché.

Monétisation des actifs non essentiels

La Société a évalué les occasions de monétiser plusieurs actifs non essentiels, dont la coentreprise West Pequop, les propriétés Summit et PQX au Nevada, la propriété d'exploitation minière Cobalt dans le district argentifère historique de Cobalt, en Ontario, ainsi que le placement en actions de Belo Sun qu'elle a cédé ce mois-ci.

Coentreprise West Pequop, propriétés Summit et PQX

La Société a conclu une entente avec une filiale de Newmont Mining Corp (« Newmont »), selon laquelle Newmont va acheter la participation de 51 % d'Agnico Eagle dans la coentreprise West Pequop et la participation à 100 % de la Société dans les projets Summit et PQX dans le nord-est du Nevada (collectivement les « propriétés du Nevada »). Les propriétés du Nevada sont adjacentes à la mine Long Canyon de Newmont.

En vertu de l'entente d'achat et de vente, la Société recevra un montant en espèces de 35 M$ ainsi qu'une redevance de 0,8 % sur le rendement net de fonderie pour les propriétés du Nevada détenues par la coentreprise de West Pequop et une redevance de 1,6 % sur le rendement net de fonderie des propriétés Summit et PQX. La clôture de la transaction est prévue pour le deuxième trimestre de 2018.

Propriétés minières de Cobalt

Au milieu des années 1950, cinq sociétés minières ont fusionné pour devenir Cobalt Consolidated Mining Company (« CCMC »), l'un des prédécesseurs d'Agnico Eagle. CCMC et plus tard, Agnico Eagle, ont exploité 25 mines dans la zone Cobalt et produit environ 30 millions d'onces d'argent et 3,2 millions de livres de cobalt entre 1957 et 1989.

La Société détient actuellement deux ensembles de terrains considérables dans la région de Cobalt, soit la propriété Coleman (178 concessions couvrant environ 1 750 hectares) et la propriété South Lorrain (37 concessions couvrant environ 350 hectares).

La Société a amorcé un examen stratégique de ses propriétés de Cobalt dans le but de réaliser la valeur de son portefeuille de propriétés historiques. Elle prévoit que le résultat de cet examen pourrait être la vente de l'ensemble ou de parties de propriétés Cobalt.

Cession du placement dans Belo Sun

La Société passe en revue son portefeuille de placements en actions dans des petites sociétés minières de façon continue. Comme il a été annoncé précédemment, la Société a cédé 44 551 000 actions ordinaires de Belo Sun pour un produit total de 14 924 585 $ CA. Pour obtenir plus de détails sur la cession, veuillez consulter le communiqué publié par Agnico Eagle le 20 avril 2018.

Dépenses en immobilisations

Le total des dépenses en immobilisations (y compris celles liées aux investissements de maintien) pour 2018 s'établit à environ 1,08 G$ selon les prévisions. Les tableaux suivants présentent les dépenses en immobilisations (y compris celles liées aux investissements de maintien) du premier trimestre de 2018.

Dépenses en immobilisations



(en milliers de dollars américains)




Trimestre clos le


31 mars 2018

Investissements de maintien



Mine LaRonde

15 397

$

Mine Canadian Malartic

16 118


Mine Meadowbank

2 890


Mine Kittila

9 798


Mine Goldex

5 112


Mine Pinos Altos

7 175


Mine Creston Mascota

502


Mine La India

1 430


Total des investissements de maintien

58 422





Capital de développement



Mine LaRonde

842

$

LaRonde : Zone 5

7 653


Mine Canadian Malartic

5 211


Mine Meadowbank

14 976


Mine Kittila

18 579


Mine Goldex

8 312


Mine Pinos Altos

-


Mine Creston Mascota

3 061


Mine La India

561


Projet Meliadine

61 330


Autre

480


Capital de développement total

121 005





Total des dépenses en immobilisations

179 427

$

 

Dates de clôture des registres et de paiement des dividendes pour le deuxième trimestre de 2018

Le conseil d'administration d'Agnico Eagle a déclaré un dividende en espèces trimestriel de 0,11 $ par action ordinaire, qui sera versé le 15 juin 2018 aux actionnaires inscrits en date du 1er juin 2018. Agnico Eagle déclare un dividende en espèces à chaque exercice depuis 1983.

Autres dates prévues pour la clôture des registres et les dividendes en 2018

Date de clôture des registres

Date de paiement

31 août

14 septembre

30 novembre

14 décembre

 

Régime de réinvestissement des dividendes (en anglais).

Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour obtenir de l'information sur le régime de réinvestissement des dividendes de la Société. Régime de réinvestissement des dividendes (en anglais).

Conférence téléphonique et diffusion Web sur les résultats du premier trimestre de 2018 demain

La haute direction d'Agnico Eagle tiendra une conférence téléphonique le vendredi 27 avril 2018 à 8 h 30 (HAE) afin de discuter des résultats financiers et opérationnels de la Société.

Par diffusion Web

La conférence téléphonique sera diffusée en direct, en mode audio, sur le site Web de la Société à l'adresse www.agnicoeagle.com.

Par téléphone

Les personnes qui préfèrent écouter l'assemblée au téléphone sont priées de composer le 1 647 427‑7450 ou le 1 888 231-8191 (numéro sans frais). Afin d'être certain de pouvoir prendre part à l'événement, veuillez appeler environ cinq minutes avant l'heure fixée.

Version archivée

Veuillez composer le 1 416 849-0833 ou le 1 855 859-2056 (numéro sans frais), suivi du code d'accès 7288308. Il sera possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique jusqu'au 27 mai 2018.

La diffusion Web et les diapositives accompagnant la présentation seront archivées pendant 180 jours sur le site Web de la Société.

Assemblée annuelle

L'assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires (l'« assemblée ») de la Société se tiendra le vendredi 27 avril 2018 à 11 h (HAE). L'assemblée aura lieu à l'hôtel Delta Toronto (salle de bal SoCo), au 75, rue Lower Simcoe, Toronto (Ontario) M5J 3A6.

Pendant l'assemblée, la direction fera un survol des activités de la Société. Différentes solutions, énumérées ci-dessous, s'offrent aux personnes qui ne seront pas en mesure d'assister à l'assemblée en personne.

Par diffusion Web

L'assemblée sera diffusée en direct, en mode audio, sur le site Web de la Société à l'adresse www.agnicoeagle.com.

Par téléphone

Les personnes qui préfèrent écouter l'assemblée au téléphone sont priées de composer le 1 647 427‑7450 ou le 1 888 231-8191 (numéro sans frais). Afin d'être certain de pouvoir participer à l'assemblée, veuillez appeler environ cinq minutes avant l'heure fixée.

Version archivée

Veuillez composer le 1 416 849-0833 ou le 1 855 859-2056 (numéro sans frais), suivi du code d'accès 9189563. Il sera possible d'écouter l'enregistrement de la conférence téléphonique jusqu'au 27 mai 2018.

La diffusion Web et les diapositives accompagnant la présentation seront archivées pendant 180 jours sur le site Web de la Société.

REVUE DES ACTIVITÉS D'EXPLOITATION DU NORD

RÉGION DE L'ABITIBI, AU QUÉBEC

Agnico Eagle est actuellement le principal producteur d'or du Québec grâce à une participation de 100 % dans trois mines (LaRonde, Goldex et Lapa) et à une participation de 50 % dans la mine Canadian Malartic. Ces mines sont situées dans un rayon de 50 km l'une de l'autre, ce qui est une source de synergies sur le plan de l'exploitation et permet la mise en commun de l'expertise technique.

Mine LaRonde - Les teneurs plus élevées sont à l'origine du solide rendement du premier trimestre; la mine amorce sa 30e année de production

La mine LaRonde, propriété exclusive de la Société au nord-ouest du Québec, est entrée en production commerciale en 1988.

Mine LaRonde - Statistiques d'exploitation





Trimestre clos le


Trimestre clos le


31 mars 2018


31 mars 2017

Tonnes de minerai traitées (en milliers)

531



559


Tonnes de minerai traitées par jour

5 901



6 215


Teneur en or (g/t)

5,49



4,61


Production aurifère (onces) 

89 785



78 912


Coûts de production par tonne ($ CA)

155

$


106

$

Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)

121

$


109

$

Coûts de production par once d'or produite ($/oz) : 

723

$


562

$

Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) : 

427

$


464

$

 

Les coûts de production par tonne ont augmenté au premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison d'une hausse des frais liés aux activités souterraines et à l'entretien du concentrateur, de la baisse des débits et du moment de l'inventaire des stocks invendus. Les coûts de production par once ont augmenté au premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés et de la remontée du dollar canadien par rapport au dollar américain entre les deux périodes, partiellement annulée par l'augmentation de la production aurifère. Pour le reste de l'exercice, les teneurs devraient être plus conformes aux prévisions de 2018 et les débits du concentrateur devraient augmenter par rapport aux niveaux du premier trimestre de 2018.

Au premier trimestre de 2018, les coûts des sites miniers par tonne5 ont affiché une hausse en regard de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la baisse des débits et de l'accroissement des frais liés aux activités souterraines et à l'entretien du concentrateur. Les coûts des sites miniers par tonne devraient être conformes aux prévisions pour le reste de 2018. Au premier trimestre de 2018, le total des coûts décaissés par once s'est replié en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la hausse de la production d'or et des produits d'exploitation tirés des métaux récupérés comme sous-produits.

Au premier trimestre de 2018, la production d'or a augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des teneurs plus élevées attribuables à la séquence minière dans la partie inférieure de la mine.

_______________________________

5 Les coûts des sites miniers par tonne ne sont pas une mesure conforme aux PCGR. Pour un rapprochement de cette mesure aux coûts de production, veuillez vous reporter au tableau « Rapprochement des mesures de la performance financière non conformes aux PCGR » ci-dessous. Veuillez aussi consulter la rubrique intitulée « Remarque concernant certaines mesures du rendement ».

 

Au projet LaRonde 3, des forages de conversion et d'exploration sont en cours en profondeur; la Société continue d'évaluer une approche graduelle pour la mise en valeur entre le niveau 311 (à une profondeur de 3,1 km) et le niveau 350 (à une profondeur de 3,5 km). En vertu de cette approche graduelle, deux ou trois autres niveaux seront aménagés par année dans la zone est ou ouest de la mine, jusqu'en 2022. Cette approche devrait permettre la conversion d'environ 1,2 million d'onces de ressources minérales en réserves minérales, les activités d'extraction complète débutant en 2022. La Société est d'avis que cette approche graduelle présente un risque moins élevé, qu'il s'agit d'une option à plus faible intensité de capital pour la mise en valeur des niveaux plus profonds de la mine LaRonde.

LaRonde Zone 5 - Le commencement de la production commerciale est prévu pour le début du troisième trimestre de 2018

En 2003, la Société a acquis le projet LaRonde Zone 5 de l'entreprise Barrick Gold Corporation. Cette propriété est adjacente au complexe minier de LaRonde du côté ouest, les opérateurs précédents ont exploité le gisement à ciel ouvert. En février 2017, l'aménagement du projet de LaRonde Zone 5 a été approuvé par le conseil d'administration d'Agnico Eagle.

Au premier trimestre de 2018, l'aménagement des cinq premiers chantiers d'abattage était pratiquement terminé; le premier coup de mine devrait se faire au début de mai 2018. L'usine de pâte devrait être mise en service au cours du deuxième trimestre de 2018. La mise en valeur de LaRonde Zone 5 se fait selon le budget et l'échéancier; la production commerciale devrait commencer comme prévu au début du troisième trimestre de 2018. Pour obtenir plus de détails sur le projet, veuillez consulter le communiqué publié par Agnico Eagle le 15 février 2017.

Mine Canadian Malartic - Production d'or trimestrielle record; premiers résultats de forage du projet East Malartic

En juin 2014, Agnico Eagle et Yamana ont acquis la Corporation minière Osisko et créé Canadian Malartic General Partnership, une société en nom collectif (la « société en nom collectif »). La société en nom collectif détient et exploite la mine Canadian Malartic, au nord-ouest du Québec, par l'entremise d'un comité de gestion mixte. Agnico Eagle et Yamana détiennent chacune, de façon indirecte, une participation de 50 % dans la société en nom collectif. À moins d'indication contraire, tous les chiffres relatifs aux volumes présentés dans cette section tiennent compte de la participation de 50 % de la Société dans la mine Canadian Malartic.

Mine Canadian Malartic - Statistiques d'exploitation





Trimestre clos le


Trimestre clos le


31 mars 2018


31 mars 2017

Tonnes de minerai traitées (en milliers)

2 510



2 433


Tonnes de minerai traitées par jour

27 888



27 029


Teneur en or (g/t)

1,17



1,03


Production aurifère (onces) 

83 403



71 382


Coûts de production par tonne ($ CA)

24

$


18

$

Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)

25

$


22

$

Coûts de production par once d'or produite ($/oz) : 

567

$


455

$

Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) : 

566

$


556

$

 

Les coûts de production par tonne ont augmenté au premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la hausse des coûts de sous-traitance et de carburant et du moment de l'inventaire des stocks invendus, annulée en partie par la hausse des débits. Les coûts de production par once ont augmenté au premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés et de la remontée du dollar canadien par rapport au dollar américain entre les périodes, partiellement annulée par l'augmentation de la production.

Au premier trimestre de 2018, les coûts des sites miniers par tonne ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés. Au premier trimestre de 2018, le total des coûts décaissés par once s'est accru en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés, en partie annulés par l'augmentation de la production.

La production d'or au premier trimestre de 2018 a augmenté en comparaison à la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la hausse des débits et des teneurs.

Le projet d'expansion Barnat continue de progresser conformément à l'échéancier et au budget. Depuis le début du premier trimestre de 2018, les activités suivantes ont été entreprises :

  • Construction d'un pont temporaire qui est devenu fonctionnel en janvier 2018;
  • L'enlèvement des morts-terrains et la préparation en vue de la surcharge sont en cours (nouvelle assise pour la plateforme).
  • Le remblayage de la fosse de l'ancienne exploitation Buckshot est essentiellement terminé.

 

Les activités de production à Barnat devraient commencer à la fin de 2019.

Le forage de conversion à Odyssey confirme la teneur des ressources; les premiers résultats de forage de la zone East Malartic sont communiqués

À la mine Canadian Malartic, les programmes d'exploration se poursuivent afin d'évaluer un certain nombre de cibles situées près de la fosse ou en profondeur. De plus, la société en nom collectif continue d'explorer les propriétés East Malartic et Odyssey, qui se situent à l'est de la fosse à ciel ouvert de Canadian Malartic. Ces possibilités pourraient fournir de nouvelles sources potentielles de minerai pour le concentrateur de Canadian Malartic.

Le programme d'exploration de 2018 consistera en 140 000 m de forage à un coût prévu (participation de 50 %) de 8,6 M$, y compris 80 000 m pour évaluation dans les parties supérieures et intermédiaires de la zone East Malartic. À l'heure actuelle, trois foreuses sont en activité au projet East Malartic et six au projet Odyssey. Au premier trimestre de 2018, 22 089 m de forage (46 trous) ont été réalisés au projet Odyssey et 13 600 m (18 trous) au projet East Malartic.

Zone Odyssey

La zone Odyssey est située du côté est de la propriété Canadian Malartic, à environ 3,0 km à l'est de la limite actuelle de la fosse à ciel ouvert de Canadian Malartic. La Société a dévoilé pour la dernière fois les résultats du programme d'exploration pour la zone Odyssey dans un communiqué daté du 15 février 2017.

La zone Odyssey est composée de multiples corps minéralisés associés par endroit à une intrusion porphyrique, près du contact entre les sédiments du groupe de Pontiac et les roches volcaniques du groupe de Piché. Ces corps minéralisés sont regroupés en deux zones parallèles de forme allongée -- les zones Odyssey Nord et Odyssey Sud qui sont à environ 500 m de distance, s'étendent en direction est-sud-est et plongent abruptement vers le sud. La zone Odyssey Nord est légèrement inclinée vers l'est et a été suivie à partir d'une profondeur de 600 m jusqu'à 1 400 m sous la surface, sur une longueur d'environ 1,3 km. La zone Odyssey Sud a été localisée entre environ 200 et 550 m sous la surface sur une longueur de 1,2 km.

Au 31 décembre 2017, les ressources minérales indiquées initiales de la zone Odyssey étaient estimées à 9 000 onces d'or (108 000 tonnes, titrant 2,45 g/t d'or), tandis que les ressources minérales présumées de la zone Odyssey étaient estimées à 838 000 onces d'or (11,2 millions de tonnes, titrant 2,32 g/t d'or). Toutes les ressources minérales sont exprimées sur une base de propriété de 50 %.

Des résultats des points d'intersection récents de la zone Odyssey Sud sont présentés dans le tableau ci‑dessous. L'emplacement des collets de forage est indiqué sur la carte géologique locale de Canadian Malartic et d'Odyssey. Les points de percée sont présentés sur la coupe longitudinale. Tous les points d'intervalle signalés pour le projet de la zone Odyssey Sud indiquent des teneurs non coupées et coupées sur des épaisseurs réelles estimatives, reposant sur une interprétation géologique préliminaire mise à jour à mesure que de nouvelles données provenant d'autres forages deviennent disponibles.

Résultats des récents forages d'exploration de la zone Odyssey Sud









Trou de forage

Emplacement

De

(m)

à

(m)

Profondeur du
point milieu
sous la surface

(m)

Épaisseur
réelle
estimative

(m)

Teneur en
or (g/t)

(non coupée)

Teneur en
or (g/t)

(coupée)*

ODY17-5189

Odyssey Sud

499,0

521,0

427

18,1

2,1

2,1

ODY17-5191

Odyssey Sud

479,7

489,0

421

7,8

2,9

2,9

ODY18-5196

Odyssey Sud

337,2

347,0

270

8,9

7,3

3,7

ODY18-5198

Odyssey Sud

385,7

388,6

273

2,8

39,1

18,5

ODY18-5201

Odyssey Sud

444,0

463,1

319

18,2

2,2

2,2

ODY18-5202

Odyssey Sud

410,4

420,5

369

8,3

2,4

2,4

ODY18-5207

Odyssey Sud

319,0

339,2

241

18,8

2,5

2,5

ODY18-5218

Odyssey Sud

448,6

453,0

379

3,9

2,5

2,5


et

Odyssey Sud

462,0

469,5

391

6,7

2,9

2,9

ODY18-5219

Odyssey Sud

455,5

466,5

399

9,5

2,4

2,4

ODY18-5221

Odyssey Sud

367,5

374,8

271

6,9

3,6

3,6

* Une teneur coupée à 20 g/t d'or est utilisée pour les résultats de la zone Odyssey.

 

[Canadian Malartic et Odyssey - Carte géologique locale]

[Canadian Malartic et Odyssey - Coupe longitudinale composée]

Les travaux d'exploration se concentrent actuellement sur la conversion de partie près de la surface du gisement à Odyssey Sud. Les forages récents réalisés dans la zone Odyssey Sud ont permis de relever plusieurs intersections importantes qui confirment que les paramètres géologiques sont différents de ceux des ressources minérales actuelles du secteur, confirment la teneur des ressources minérales et permettent de croire que la taille de la zone pourrait s'accroître. Du côté est de la zone Odyssey Sud, le trou ODY18-5196 a recoupé 3,7 g/t d'or sur 8,9 m à 270 m de profondeur et le trou ODY18-5201 a recoupé 2,2 g/t d'or sur 18,2 m à 319 m de profondeur. Plusieurs intervalles récents dans la partie centrale de la zone Odyssey Sud ont été relevés, notamment le trou ODY18-5207 qui a recoupé 2,5 g/t d'or sur 18,8 m à 241 m de profondeur et le trou ODY17-5191, qui a recoupé 2,9 g/t d'or sur 7,8 m à 421 m de profondeur. À quelque 360 m vers l'ouest, le trou ODY18-5198 a recoupé 18,5 g/t d'or sur 2,8 m à 273 m de profondeur.

À 410 m vers l'ouest, à bonne distance des ressources minérales actuelles, le trou ODY18-5202 a recoupé 2,4 g/t d'or sur 8,3 m à 369 m de profondeur.

Les forages récents effectués à Odyssey ont confirmé le tonnage et la teneur de la ressource minérale dans la partie centrale de la zone, et ont prolongé la zone sur la longueur et plus près de la surface. Des forages de définition et d'expansion seront réalisés au cours des prochains trimestres pour accroître la confiance dans la teneur et la géométrie de la zone.

East Malartic

En 2017, des ressources minérales présumées initiales ont été déclarées pour la propriété de East Malartic, qui était auparavant une propriété productrice d'or. La propriété East Malartic est directement adjacente à l'est de la mine Canadian Malartic, et à l'ouest de la zone Odyssey. Les ressources minérales présumées à East Malartic (sur une base de propriété de 50 %) sont estimées à 1,2 million d'onces d'or (19,0 millions de tonnes titrant 2,02 g/t d'or) à une profondeur de 1 000 m. Il s'agit du premier rapport sur les résultats de forage d'exploration dans la propriété East Malartic à être publiés dans un communiqué de presse par la Société.

Au projet East Malartic,la société en nom collectif explore les trois zones minéralisées présentant des caractéristiques géologiques différentes, qui se rejoignent sous terre et à l'est de la mine à ciel ouvert Canadian Malartic. Les zones East Malartic et Sladen sont imbriquées, et commencent sous la fosse à ciel ouvert à l'est jusqu'à sous la zone Odyssey Nord, tandis que la zone Sheehan repose immédiatement au nord de East Malartic et de Sladen dans une zone de cisaillement renfermant des formations rocheuses intrusives porphyriques et des formations rocheuses volcaniques ultramafiques. Les deux zones East Malartic et Sladen sont liées à la faille Sladen qui renferme également la minéralisation de Canadian Malartic (à l'ouest) et de la zone Odyssey Nord (à l'est). La faille Sladen mesure au moins 5 km de long, et renferme la plus grande partie de la minéralisation des mines Canadian Malartic, Sladen, East Malartic et des zones Odyssey.

En 2017, le forage d'exploration au projet East Malartic a inclus 59 000 m (63 trous) de forage au diamant.

Les points d'intervalle sélectionnés du programme de forage de 2017 pour le projet East Malartic sont présentés dans le tableau ci-dessous. L'emplacement des collets de forage est indiqué sur la carte géologique locale de Canadian Malartic et d'Odyssey. Les points de percée sont présentés sur la coupe longitudinale. Tous les points d'intervalle signalés pour le projet East Malartic indiquent des teneurs non coupées et coupées sur des épaisseurs réelles estimatives, reposant sur une interprétation géologique préliminaire mise à jour à mesure que de nouvelles données provenant d'autres forages deviennent disponibles.

Résultats des récents forages d'exploration au projet East Malartic









Trou de forage

Zone

De

(m)

à

(m)

Profondeur du
point milieu
sous la surface

(m)

Épaisseur
réelle
estimative

(m)

Teneur en
or (g/t)

(non coupée)

Teneur en
or (g/t)

(coupée)*

MEV17-001

Sladen

866,0

871,0

770

2,7

2,8

2,8


et

Sladen

901,7

914,0

803

6,7

2,8

2,8

MEV17-012A

Sheehan

440,0

451,2

360

7,9

3,3

3,3


incluant


445,0

449,0

361

2,8

6,4

6,4


et

East Malartic

587,0

595,0

475

3,2

3,9

3,9


incluant


587,0

592,2

474

2,1

5,2

5,2

MEV17-016 A

Sladen

527,0

560,0

476

23,9

3,2

3,2


incluant


546,3

552,1

482

4,1

8,8

8,8

MEV17-024

East Malartic

272,8

334,0

238

37,7

2,5

2,5


incluant


272,8

290,0

225

10,6

3,6

3,6


incluant


326,6

334,0

264

4,6

7,1

7,1


et

Sheehan

414,2

425,2

336

3,7

2,7

2,7


et

Sheehan

436,6

463,0

359

8,6

2,2

2,2


et

Sheehan

477,0

486,4

384

2,9

2,6

2,6


et

Sheehan

534,0

562,4

438

8,6

2,5

2,5

MEV17-EA-2002WA

East Malartic

1065,0

1093,9

962

18,0

2,2

2,2

MEV17-EA-2004

Sheehan

488,0

533,3

427

31,9

10,2

7,4


incluant


520,9

533,3

441

8,9

27,3

16,8


et

East Malartic

677,2

689,8

568

5,7

2,0

2,0

MEV17-SH-1005

Sheehan

472,0

501,0

338

21,2

3,5

3,5


incluant


472,0

480,0

330

5,8

9,5

9,5

* Une teneur coupée à 40 g/t d'or est utilisée pour les résultats des zones Sheehan et East Malartic. Une teneur plafonnée à 30 g/t d'or est utilisée pour les résultats de Sladen.

 

Parmi les points d'intervalle les plus prometteurs du programme de forage de 2017 dans la zone Sheehan, le trou MEV17-EA-2004 a recoupé 7,4 g/t d'or sur 31,9 m à 427 m de profondeur, incluant 16,8 g/t d'or sur 8,9 m. À environ 800 m à l'est, le trou MEV17-SH-1005 a recoupé 3,5 g/t d'or sur 21,2 m à 338 m de profondeur, y compris 9,5 g/t d'or sur 5,8 m, également dans la zone Sheehan.

Les zones East Malartic et Sladen ont également donné des résultats prometteurs en 2017. Le trou MEV17-024 a recoupé 2,5 g/t d'or sur 37,7 m à 238 m de profondeur, y compris 3,6 g/t d'or sur 10,6 m, et, séparément, 7,1 g/t d'or sur 4,6 m, dans la zone East Malartic. À environ 500 m au sud-ouest de la zone Sladen, le trou MEV17-016A a recoupé 3,2 g/t d'or sur 23,9 m à 476 m de profondeur, y compris 8,8 g/t d'or sur 4,1 m. À de plus grandes profondeurs, le trou MEV17-001 a recoupé dans la zone Sladen, 2,8 g/t d'or sur 6,7 m à 803 m de profondeur. À environ 1 100 m à l'est, le trou MEV17-EA-2002WA a recoupé dans la zone East Malartic 2,2 g/t d'or sur 18,0 m à 962 m de profondeur.

En 2018, l'exploration sera axée sur la conversion de ressources minérales présumées en ressources minérales indiquées dans les parties les moins profondes des zones Odyssey Sud et East Malartic; d'autres forages seront effectués pour mieux définir la géométrie des zones internes à teneur plus élevée de la zone Odyssey.

Par ailleurs, les activités d'obtention de permis sont en cours pour une rampe d'exploration qui fournira l'accès souterrain aux parties moins profondes des zones Odyssey Sud et East Malartic. L'aménagement de la rampe, qui fournira l'accès au forage souterrain et pour la collecte d'un échantillon en vrac, devrait commencer à la fin de 2018. Le but du programme de développement souterrain est de fournir du minerai à plus haute teneur au concentrateur de Canadian Malartic et de prolonger la vie de la mine actuelle.

Mise à jour sur le projet de Kirkland Lake

Le 28 mars 2018, la Société a conclu l'acquisition de la participation indirecte de 50 % de Yamana dans les actifs d'exploration canadiens de CMC. En conséquence, Agnico Eagle détient désormais les actifs d'exploration transférés de CMC, qui comprennent les projets Kirkland Lake et Hammond Reef. La Société avait annoncé dans son communiqué du 21 décembre 2017 qu'elle avait conclu une entente d'achat d'actifs relative aux actifs d'exploration canadiens de CMC.

Le projet Hammond Reef dans le nord-ouest de l'Ontario s'étend sur environ 31 145 hectares et contient des ressources minérales à ciel ouvert mesurées et indiquées de 4,5 millions d'onces d'or (208,4 millions de tonnes à 0,67 g/t d'or) et des ressources minérales à ciel ouvert présumées de 12 000 onces d'or (0,5 million de tonnes à 0,74 g/t d'or). Les ressources minérales sont estimées au 31 décembre 2017 et sont exprimées sur la base d'une propriété détenue à 100 %. Pour la ventilation complète des ressources minérales, veuillez consulter le communiqué de presse de la Société daté du 14 février 2018.

Le projet de Kirkland Lake dans le nord-est de l'Ontario a une superficie d'environ 27 312 hectares et des réserves minérales et des ressources minérales qui ont été délimitées dans plusieurs concessions. Les gisements dans la région de Kirkland Lake sont : Upper Beaver, Anoki et McBean, Amalgamated Kirkland, Upper Canada et Munro. Les principaux gisements de la propriété de Kirkland Lake sont présentés dans la carte géologique ci-dessous.

[Propriété de Kirkland Lake - carte géologique régionale]

À Kirkland Lake, un premier programme d'exploration de 5 M$ consistant en 25 700 m de forage est prévu pour 2018. Les premiers travaux d'exploration au projet de Kirkland Lake cette année porteront sur :

  • La localisation et l'expansion de la nouvelle minéralisation aurifère des projets Upper Beaver et Upper Canada;
  • La prospection le long de la zone de déformation Larder-Cadillac;
  • L'achèvement d'un examen technique de toutes les données d'exploration du gisement Upper Beaver afin de décider des prochaines étapes pour la propriété, y compris l'évaluation de synergies possibles entre Upper Beaver et Upper Canada

 

Le gisement Upper Beaver est atypique au sein du district minier de Kirkland Lake - Larder Lake. La minéralisation d'or et de cuivre est principalement située dans un complexe alcalin intrusif et est associée à des filons de pyrite, de chalcopyrite et de magnétite et sulfures disséminés.

Le gisement Upper Beaver renferme des réserves minérales souterraines de 1,4 million d'onces d'or et de 20 000 tonnes de cuivre (8,0 millions de tonnes titrant 5,43 g/t d'or et 0,25 % de cuivre), des ressources minérales souterraines mesurées et indiquées de 0,4 million d'onces d'or et de 5 100 tonnes de cuivre (3,6 millions tonnes titrant 3,45 g/t d'or et 0,14 % de cuivre) et des ressources minérales souterraines présumées de 1,4 million d'onces d'or et de 17 300 tonnes de cuivre (8,7 millions de tonnes, titrant 5,07 g/t d'or et 0,20 % de cuivre). Les réserves minérales et les ressources minérales sont estimées au 31 décembre 2017 et sont exprimées sur la base d'une propriété détenue à 100 %. Pour la ventilation détaillée des ressources minérales et des réserves minérales, veuillez consulter le communiqué de presse de la Société daté du 14 février 2018.

Le programme d'exploration de 2018 à Upper Beaver sera le suivant :

  • Neuf trous de forage au diamant, totalisant environ 4 500 m, conçus pour évaluer les anomalies géophysiques et du sol peu profondes généralement situées à l'extérieur des zones minéralisées connues;
  • Environ 6 000 m de forage (un forage pilote et quatre forages en coin) pour évaluer les extensions de la plongée en aval-pendage et sur la longueur des ressources minérales présumées en profondeur de 1 300 à 1 785 m;

 

L'ancienne mine productrice d'exploitation de Upper Canada est située à environ 6 km au sud-ouest du projet Upper Beaver. Le gisement de Upper Canada, situé à environ 1,6 km au nord de la zone de déformation principale Larder-Cadillac (« LCDZ »), se trouve au sein d'un couloir de déformation fortement altéré de 300 à 400 m de large, qui est perçu comme un point de divergence de la LCDZ. Les roches hôtes sont principalement des tufs volcaniques et des sédiments qui ont été pénétrés par des corps de syénite. La minéralisation aurifère est associée à des zones de cisaillements intensément altérées qui contiennent une minéralisation de pyrite fine et de sulfures complémentaires. Une stratification lenticulaire en échelon à teneur plus élevée est présente au sein de la vaste enveloppe de minéralisation à teneur moins élevée.

Le gisement Upper Canada renferme des ressources minérales présumées à ciel ouvert de 0,3 million d'onces d'or (4,9 millions de tonnes titrant 1,97 g/t d'or) et des ressources minérales souterraines présumées de 1,4 million d'onces d'or (7,2 millions de tonnes titrant 6,22 g/t d'or). Les ressources minérales sont estimées au 31 décembre 2017 et sont exprimées sur la base d'une propriété détenue à 100 %.

En 2018, le programme d'exploration à Upper Canada sera le suivant :

  • 20 trous de forage au diamant, totalisant environ 6 000 m, conçus pour évaluer les cibles régionales, y compris des structures parallèles assorties d'un potentiel d'extraction à ciel ouvert;
  • Environ 5 000 m de forage autour du gisement pour évaluer les zones de minéralisation connues qui sont à l'extérieur des enveloppes de ressources minérales présumées actuelles.

 

En plus des programmes de forage à Upper Beaver et à Upper Canada, environ 1 600 m de forage seront réalisés pour évaluer les cibles structurelles entre les gisements Upper Canada et Munro. On croit que cette zone renfermerait la LCDZ sous une épaisse couche de morts-terrains.

Lapa - redémarrage des activités de broyage

La mine Lapa, propriété exclusive de la Société au nord-ouest du Québec, est entrée en production commerciale en mai 2009.

Mine Lapa - Statistiques d'exploitation





Trimestre clos le


Trimestre clos le


31 mars 2018


31 mars 2017

Tonnes de minerai traitées (en milliers)

17



130


Tonnes de minerai traitées par jour

193



1 439


Teneur en or (g/t)

4,01



4,25


Production aurifère (onces) 

1 722



15 360


Coûts de production par tonne ($ CA)

40

$


133

$

Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)

136

$


134

$

Coûts de production par once d'or produite ($/oz) : 

307

$


839

$

Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) : 

1 056

$


854

$

 

Les coûts de production par tonne ont diminué pour le premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison du moment des stocks invendus, les activités n'ont repris qu'en mars 2018. Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par once ont diminué en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés.

Au premier trimestre de 2018, les coûts des sites miniers par tonne ont augmenté en regard de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la baisse des débits. Au premier trimestre de 2018, le total des coûts décaissés par once s'est accru en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la baisse de la production et de la remontée du dollar canadien par rapport au dollar américain entre les deux périodes.

La production aurifère a diminué au premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de débits inférieurs, car la fin de l'exploitation du projet approche rapidement.

Les activités de broyage ont repris en mars 2018, le traitement du minerai devant se poursuivre jusqu'au début de la production à la Zone 5 de LaRonde au troisième trimestre de 2018. L'exploitation minière se poursuivra à rythme réduit pendant tout le deuxième trimestre. Les prévisions de production à Lapa pour 2018 demeurent les mêmes à 10 000 onces.

Goldex - La mise en service de Deep 1 est en cours; la mise en valeur de la zone Sud et de Deep 2 progresse

La mine Goldex, propriété exclusive de la Société au nord-ouest du Québec, a démarré ses activités de production en septembre 2013 dans les zones satellites M et E.

Mine Goldex - Statistiques d'exploitation





Trimestre clos le


Trimestre clos le


31 mars 2018


31 mars 2017

Tonnes de minerai traitées (en milliers)

658



584


Tonnes de minerai traitées par jour

7 306



6 489


Teneur en or (g/t)

1,41



1,68


Production aurifère (onces) 

27 924



30 276


Coûts de production par tonne ($ CA)

36

$


38

$

Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)

36

$


37

$

Coûts de production par once d'or produite ($/oz) : 

666

$


557

$

Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) : 

674

$


532

$

 

Les coûts de production par tonne ont diminué au premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison du moment de l'inventaire des stocks invendus. Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par once ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la remontée du dollar canadien par rapport au dollar américain entre les deux périodes et de la baisse de la production.

Au premier trimestre de 2018, les coûts des sites miniers par tonne ont été essentiellement les mêmes qu'à la période correspondante de l'exercice précédent. Au premier trimestre de 2018, le total des coûts décaissés par once s'est accru en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la remontée du dollar canadien par rapport au dollar américain entre les deux périodes et de la baisse de la production.

Au premier trimestre de 2018, la production aurifère a diminué en regard de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de teneurs et de taux de récupération moins élevés.

La mise en service de Deep 1 se poursuit conformément à l'échéancier, la production quotidienne moyenne prévue en 2018 sera d'environ 3 500 tonnes par jour, au fur et à mesure de la progression de la mise en place de la pyramide d'extraction. Le forage et l'aménagement de la rampe se poursuivent dans la zone Deep 2.

Des études sont en cours afin d'évaluer la possibilité d'accroître le débit en provenance de la zone Deep 1, ainsi que la possibilité d'accélérer les activités d'extraction du minerai dans une portion de la zone Deep 2, deux éléments qui pourraient accroître les niveaux de production ou prolonger la durée de vie actuelle de la mine Goldex et réduire les coûts d'exploitation.

Dans la zone Sud, où la minéralisation aurifère est située dans des filons de quartz, la mise en valeur souterraine se poursuit sur deux niveaux. Des activités d'extraction se dérouleront dans le premier chantier de la zone Sud en août et il y a un potentiel d'un total de cinq chantiers en 2018. On estime que la zone Sud renferme des ressources minérales indiquées d'environ 57 000 onces d'or (432 000 tonnes titrant 4,09 g/t d'or) et des ressources minérales présumées de 169 000 onces d'or (1,1 million de tonnes titrant 4,74 g/t d'or).

Agnico Eagle a acquis le gisement d'or et de cuivre Akasaba Ouest en janvier 2014. Situé à moins de 30 km de Goldex, le gisement Akasaba Ouest pourrait être source de souplesse et de synergies pour les activités de la Société dans la région de l'Abitibi en permettant l'utilisation de la capacité de broyage excédentaire aux mines Goldex et LaRonde, tout en réduisant les coûts.

Les audiences publiques en vertu du processus d'évaluation environnementale du Québec (Bureau d'audiences publiques en environnement ou « BAPE ») portant sur le projet Akasaba se sont terminées en 2017 et le rapport du BAPE a été transmis au ministère de l'Environnement du Québec le 2 juin 2017. Le rapport conclut que le projet est acceptable, sous certaines conditions. En vertu de la procédure fédérale, l'Agence canadienne d'évaluation environnementale a rendu publique le 21 février 2018 la version préliminaire du rapport d'évaluation environnementale sur le projet Akasaba ouvert aux commentaires du public. Les démarches d'obtention de permis se poursuivent auprès des organismes provinciaux et fédéraux. Les recommandations définitives sont prévues en 2018 et le projet devrait démarrer en 2020.

RÉGION DU NUNAVUT

Agnico Eagle a désigné le Nunavut comme étant un territoire attrayant et stable sur le plan politique qui présente un énorme potentiel géologique. Grâce à la mine Meadowbank de la Société ainsi qu'à deux importants projets de mise en valeur (Meliadine et le gisement satellite Amaruq à Meadowbank), en plus d'autres projets d'exploration, le Nunavut pourrait constituer une plateforme opérationnelle stratégique susceptible de fournir une production élevée et de générer d'importants flux de trésorerie pendant plusieurs décennies.

Meadowbank - La production subit l'incidence négative des mauvaises conditions climatiques et de la dureté du minerai

La mine Meadowbank, propriété exclusive de la Société au Nunavut, dans le nord du Canada, est entrée en production commerciale en mars 2010. La mine a produit sa deux millionième once d'or en 2015.

Mine Meadowbank - Statistiques d'exploitation





Trimestre clos le


Trimestre clos le


31 mars 2018


31 mars 2017

Tonnes de minerai traitées (en milliers)

830



926


Tonnes de minerai traitées par jour

9 227



10 287


Teneur en or (g/t)

2,53



3,11


Production aurifère (onces) 

61 447



85 370


Coûts de production par tonne ($ CA)

94

$


77

$

Coûts des sites miniers par tonne ($ CA)

88

$


74

$

Coûts de production par once d'or produite ($/oz) : 

1 001

$


632

$

Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) : 

923

$


590

$

 

Les coûts de production par tonne ont augmenté au premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de débits inférieurs et du moment de l'inventaire des stocks invendus. Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par once ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés, de la remontée du dollar canadien par rapport au dollar américain entre les deux périodes et de la baisse de la production.

Au premier trimestre de 2018, les coûts des sites miniers par tonne ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés. Au premier trimestre de 2018, le total des coûts décaissés par once s'est accru en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés.

Au premier trimestre de 2018, la production d'or a diminué en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison du minerai plus dur et d'un accès réduit à la fosse attribuable aux conditions hivernales difficiles. Les prévisions pour la production d'or demeurent les mêmes à 220 000 onces pour l'ensemble de l'exercice 2018.

Gisement satellite Amaruq - Les activités d'obtention de permis et de mise en valeur se déroulent selon le budget et l'échéancier avec un démarrage prévu pour le troisième trimestre de 2019

Agnico Eagle détient en propriété exclusive le gisement satellite Amaruq, situé à environ 50 kilomètres au nord-ouest de la mine Meadowbank. Amaruq est situé sur une propriété de 99 878 hectares, presque adjacente à la propriété de Meadowbank de 68 735 hectares.

La mise en valeur de la propriété Amaruq a été approuvée en février 2017 par le conseil d'administration de la Société en tant que gisement satellite qui fournira du minerai au concentrateur actuel de Meadowbank, en attente de l'obtention des permis nécessaires. Les résultats du projet Amaruq étaient inclus dans un rapport technique préparé conformément au Règlement 43-101 - Information concernant les projets miniers (« NC 43-101 ») pour le complexe Meadowbank, déposé à SEDAR le 22 mars 2018.

Le plan minier initial pur Amaruq prévoit la production d'environ 2,1 millions d'onces d'or entre 2019 et 2024, soit environ 60 % des réserves minérales et des ressources minérales actuellement connues non intégrées au plan minier. Les activités préalables à l'exploitation minière devraient commencer en 2018 au gisement Whale Tail, gisement satellite qui produira du minerai pour alimenter l'usine de Meadowbank.

Il est maintenant prévu que la production commencera au troisième trimestre de 2019 (environ de quatre à cinq mois de production en 2019). La production en 2019 devrait s'établir entre 135 000 et 190 000 onces, pour un point milieu de 162 500 onces. La production en 2020 devrait s'établir entre 260 000 et 270 000 onces, pour un point milieu de 265 000 onces. La Société continue d'évaluer d'autres possibilités d'optimiser le plan minier à Amaruq.

Le 15 mars 2018, la Commission du Nunavut chargée de l'examen des répercussions a accordé le certificat au projet pour la mise en valeur et l'exploitation du gisement de Whale Tail. Les activités d'obtention de permis sont en cours auprès de l'Office des eaux du Nunavut (OEN) et de Pêches et Océans afin de finaliser le Permis d'utilisation de l'eau de la classe A et d'obtenir l'autorisation pour effectuer des travaux dans l'habitat aquatique. La Société prévoit recevoir les approbations définitives à l'égard du projet Whale Tail au deuxième trimestre de 2018 et les travaux de construction devraient commencer au troisième trimestre.

Accent continuel sur les activités de mise en valeur du site, l'installation de la rampe d'exploration souterraine et l'exploration en profondeur au premier trimestre de 2018

Au cours du premier trimestre de 2018, les activités à la mine Amaruq étaient les suivantes :

  • L'aménagement de la rampe souterraine, qui a progressé de 128 m;
  • Des études techniques détaillées portant sur l'infrastructure de Whale Tail (progression de 52 %);
  • Achats conclus d'un parc de camions grands routiers pour 2018 et 2019;
  • Approvisionnement en articles essentiels pour la saison de transport par barge de 2018;
  • Agrandissement des installations temporaires du campement et construction d'un atelier d'entretien souterrain :
  • Approbation de la transformation de la route d'exploration en une route de transport - les travaux ont commencé en avril 2018.

 

La première série de dynamitage de la rampe d'exploration souterraine a été réalisée au début de janvier 2018, et, au 31 mars 2018, la rampe avait progressé de 128 m latéralement jusqu'à 29 m de profondeur verticale. Pour l'exercice 2018, on prévoit 1,2 km d'aménagement souterrain au coût de 21 M$, qui seront passés en charges et non inclus dans les dépenses d'immobilisations. L'objectif principal de la construction de la rampe est de réaliser des forages d'exploration supplémentaires et d'évaluer le potentiel des activités d'extraction souterraine au gisement Whale Tail et à la zone V.

Au cours du premier trimestre, 108 trous de forage de définition totalisant 9 179 m ont été réalisés pour convertir les quelques premiers gradins de la fosse à ciel ouvert en préparation de la production de la première année.

Le projet Amaruq demeure conforme au budget; en 2018, les dépenses en immobilisations devaient s'élever à 175 M$.

L'exploration se poursuit en profondeur dans le gisement Whale Tail et la zone V, bien en deçà des profondeurs de fosse prévues. Au premier trimestre de 2018, la Société a foré 5 002 m dans 15 trous au projet Amaruq, ce qui représente une partie de la première phase du programme de forage de 67 000 m prévu en 2018. Le but était de convertir et d'étendre le gisement Whale Tail en profondeur afin de définir la forme de la minéralisation plissée dans ce secteur. Les résultats d'exploration pour Amaruq ont été publiés dans le communiqué de la Société daté du 14 février 2018.

Des résultats des intersections récentes du projet sont présentés dans le tableau ci-dessous. L'emplacement des collets de forage est indiqué sur la carte géologique locale du projet Amaruq. Les points de percée sont présentés sur la coupe longitudinale du projet Amaruq. Toutes les intersections signalées pour le projet Amaruq indiquent des teneurs non coupées et coupées sur des épaisseurs réelles estimatives, reposant sur une interprétation géologique préliminaire mise à jour à mesure que de nouvelles données provenant d'autres forages deviennent disponibles.

Résultats des récents forages d'exploration dans le gisement Whale Tail (WT), au projet Amaruq









Trou de forage

Zone

De

(m)

à

(m)

Profondeur du
point milieu
sous la surface

(m)

Épaisseur réelle
estimative

(m)

Teneur en
or (g/t)

(non coupée)

Teneur en
or (g/t)

(coupée)*

AMQ17-1607C

WT

746,1

750,7

673

3,3

8,5

8,5

AMQ18-1669A

WT

677,5

681,5

582

2,8

6,5

6,5

AMQ18-1677

WT Nord

603,1

606,9

540

2,8

31,8

23,1


incluant


604,7

605,8

540

0,8

109,4

79,2


et

WT Nord

650,2

654,3

580

2,9

31,6

18,6


incluant


652,0

652,9

580

0,6

139,0

80,0


et

WT Nord

671,3

675,1

598

3,3

16,6

16,6


et

WT

704,1

712,0

627

7,2

6,4

6,4

AMQ18-1677A

WT

715,1

724,5

641

8,5

13,8

13,8

* Une teneur coupée de 80 g/t d'or est utilisée pour les trous dans le gisement Whale Tail.

 

[Projet Amaruq - Carte géologique locale]

[Projet Amaruq - Coupe longitudinale composée]

Le gisement Whale Tail a été défini sur une longueur d'au moins 2,3 km et il se prolonge depuis la surface jusqu'à une profondeur de 915 m.

Le trou AMQ18-1677 est un trou profond important et récent qui a recoupé de multiples intervalles, y compris certains à teneur très élevée, entre 540 et 627 m de profondeur. Les trois premiers intervalles étaient situés dans des filons de quartz dans des roches hôtes ultramafiques, au sein d'une structure parallèle située à environ 50 m au nord de la formation de fer qui renferme la zone minéralisée principale de Whale Tail. Ils ont recoupé 23,1 g/t d'or sur 2,8 m à 540 m de profondeur, 18,6 g/t d'or sur 2,9 m à 580 m de profondeur et 16,6 g/t d'or sur 3,3 m à 598 m de profondeur. Un intervalle inférieur dans le même trou de forage qui a recoupé 6,4 g/t d'or sur 7,2 m à 627 m de profondeur se trouvait dans l'unité minéralisée principale de Whale Tail.

La structure parallèle au nord de la formation de fer principale pourrait améliorer les parallèles économiques de la portion souterraine du gisement Whale Tail. L'étude de cette structure se poursuivra concurremment à l'évaluation de Whale Tail en profondeur.

Une branche du même trou, portant le numéro AMQ18-1677A, a recoupé 13,8 g/t d'or sur 8,5 m à 641 m de profondeur. Cet intervalle confirme la largeur du modèle à cet emplacement au sein de la ressource minérale, et une teneur plus élevée que prévu. Deux nouveaux intervalles ont recoupé une minéralisation à l'ouest des ressources minérales souterraines actuelles, ce qui est l'un des objectifs du programme de forage d'exploration de 2018. Le trou  AMQ18-1669A a recoupé 6,5 g/t d'or sur 2,8 m à une profondeur de 582 m, tandis que le trou AMQ17-1607C a recoupé 8,5 g/t d'or sur 3,3 m à 673 m de profondeur. Ces intervalles prolongent d'environ 130 m vers l'ouest l'unité minéralisée principale de Whale Tail, depuis les ressources minérales actuelles, sous les 580 m de profondeur.

Le gisement de Whale Tail demeure ouvert en profondeur et latéralement. Le programme de forage pour le reste de 2018 continuera d'évaluer le gisement de Whale Tail et la structure parallèle au nord en profondeur, afin d'accroître les ressources minérales et de continuer la conversion des ressources minérales présumées en ressources minérales indiquées. Le forage a également repris dans la zone V pour évaluer sa profondeur et son extension latérale.

Projet Meliadine - Mise en valeur de la mine et progression des travaux de construction selon le plan et le budget

Situé près de Rankin Inlet, au Nunavut, au Canada, le projet Meliadine a été acquis en juillet 2010. Il s'agit du plus important gisement aurifère d'Agnico Eagle pour ce qui est des ressources minérales. La Société détient une participation de 100 % dans cette propriété de 111 757 hectares.

En février 2017, le conseil d'administration de la Société a approuvé la construction du projet Meliadine. Il était prévu que la mine entre en activité au troisième trimestre de 2019. Toutefois, compte tenu de la progression des activités de construction et de mise en valeur en 2017 et pendant le premier trimestre de 2018, la Société a annoncé en février 2018 que la production au projet Meliadine devrait commencer au deuxième trimestre de 2019.

Les paramètres des prévisions portant sur les activités proposées de Meliadine décrites reposent sur une évaluation économique préliminaire, qui est préliminaire en nature et comprend des ressources minérales présumées qui sont jugées trop hypothétiques du point de vue géologique pour qu'on puisse y appliquer une analyse économique permettant de les catégoriser comme des réserves minérales. Rien ne garantit que les quantités indiquées dans les prévisions de production se concrétiseront. La base de l'évaluation économique préliminaire, les qualifications et les hypothèses faites par la personne compétente qui a réalisé l'évaluation économique préliminaire, sont présentées dans le présent communiqué et dans celui publié par la Société le 15 février 2017. Les résultats de l'évaluation économique préliminaire, n'ont eu aucune incidence sur les résultats d'une quelconque étude de préfaisabilité ou de faisabilité portant sur Meliadine.

La production aurifère prévue pour 2019 est estimée à environ 170 000 onces. En 2020, on s'attend à ce que la production soit d'environ 385 000 onces d'or. La Société évalue les possibilités d'accroître la production en 2019.

Au 31 décembre 2017, il a été estimé que la propriété Meliadine comprend des réserves minérales prouvées et probables de 3,7 millions d'onces d'or (16,0 millions de tonnes titrant 7,12 g/t d'or), des ressources minérales indiquées de 3,1 millions d'onces d'or (25,3 millions de tonnes titrant 3,77 g/t d'or) et des ressources minérales présumées de 2,7 millions d'onces d'or (13,8 millions de tonnes titrant 6,04 g/t d'or). En outre, de nombreuses autres occurrences d'or connues le long de la ceinture de roches vertes d'une longueur de 80 km doivent être évaluées de façon plus approfondie.

Pour obtenir plus de détails techniques sur le projet, veuillez consulter le communiqué publié par Agnico Eagle le 15 février 2017.

Activités de 2018 et possibilités supplémentaires de créer de la valeur à Meliadine

Le projet Meliadine demeure conforme au budget; en 2018, les dépenses en immobilisations devaient s'élever à 398 M$. Les prévisions de capitaux du projet pour 2019 sont inchangées à environ 130 M$.

Voici quelques faits saillants récents sur la mise en valeur et la construction :

  • L'installation des pièces mécaniques, de la tuyauterie, des câbles électriques et des instruments se poursuit comme prévu; tant pour l'usine de traitement que pour la centrale électrique; certaines pièces d'équipement mécanique seront transportées par voie aérienne avant la saison de transport par barge, afin de respecter le calendrier de construction.
  • La mise en service de l'usine de traitement devrait commencer au premier trimestre de 2019.
  • On attend la livraison des génératrices de la centrale électrique à l'arrivée du premier bateau de transport de 2018 en juin.
  • Le bâtiment polyvalent (bureau, entrepôt et entretien) sera entièrement fonctionnel au deuxième trimestre de 2018.
  • Les travaux de génie civil pour l'usine de pâte et de broyage sont en cours; la construction devrait commencer au deuxième trimestre de 2018.
  • Les composantes du concentrateur semi-autogène sont rendues sur place; l'installation a commencé en avril 2018.
  • Au cours du premier trimestre de 2018, environ 2 118 m d'aménagement souterrain latéral ont été réalisés, devançant légèrement les prévisions.
  • Au premier trimestre de 2018, environ 5 500 m de forage de délimitation souterrain ont été réalisés, conformément aux prévisions. En conséquence, 90 % des chantiers d'abattage qui seront aménagés en 2018 ont été délimités. La délimitation des chantiers d'abattage de 2019 va bon train.
  • Les résultats du forage de délimitation sont généralement conformes aux prévisions du modèle de bloc.
  • Les dossiers d'approvisionnement restants ont maintenant été octroyés, avec suivi pour la livraison par transport par bateau de 2018.
  • La Société estime qu'il y a de nombreuses possibilités de créer de la valeur à Meliadine, tant à la mine que pour l'important ensemble de terrains. Voici quelques-uns de ces projets :
  • Optimisation du plan de minage actuel (faire progresser la réalisation de la fosse de la phase 2);
  • Possibilité d'optimiser les coûts de main-d'œuvre une fois la mine en exploitation (par une meilleure utilisation des communications);
  • Potentiel d'exploration du site minier par la conversion des ressources minérales et l'expansion des zones minéralisées connues (la plupart des zones sont maintenant ouvertes sous une profondeur verticale de 450 m);
  • Possibilité de découvrir de nouveaux gisements le long de la ceinture de roches vertes de 80 km.

 

FINLANDE ET SUÈDE

La mine Kittila d'Agnico Eagle en Finlande représente le principal producteur d'or primaire d'Europe et renferme les plus importantes réserves minérales de la Société. Les activités d'exploration continuent d'accroître les réserves minérales et les ressources minérales; la Société a approuvé une expansion afin d'ajouter un puits souterrain et d'augmenter de 25 % le débit du concentrateur prévu jusqu'à 2,0 millions de tonnes par année. En Suède, la Société détient une participation de 55 % dans le projet d'exploration Barsele.

Kittila - l'augmentation des débits est partiellement annulée par la baisse des teneurs et des taux de récupération

La mine Kittila, propriété exclusive de la Société dans le nord de la Finlande, est entrée en production commerciale en 2009.

Mine Kittila - Statistiques d'exploitation





Trimestre clos le


Trimestre clos le


31 mars 2018


31 mars 2017

Tonnes de minerai traitées (en milliers)

468



423


Tonnes de minerai traitées par jour

5 204



4 697


Teneur en or (g/t)

3,77



4,29


Production aurifère (onces) 

48 118



51 621


Coûts de production par tonne (EUR)

75


78

Coûts des sites miniers par tonne (EUR)

74


75

Coûts de production par once d'or produite ($/oz) : 

888

$


696

$

Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) : 

882

$


668

$

 

Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par tonne ont diminué en regard de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de débits plus élevés. Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par once ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la remontée de l'euro par rapport au dollar américain entre les deux périodes et de la baisse de la production.

Au premier trimestre de 2018, les coûts des sites miniers par tonne ont été essentiellement les mêmes qu'à la période correspondante de l'exercice précédent. Au premier trimestre de 2018, le total des coûts décaissés par once s'est accru en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la remontée de l'euro par rapport au dollar américain entre les deux périodes et de la baisse de la production.

Au premier trimestre de 2018, la production aurifère a diminué en regard de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de teneurs et de taux de récupération moins élevés. De plus, un arrêt prévu à des fins d'entretien d'une durée de dix jours a eu lieu en avril 2018. Cet arrêt a été pris en compte dans les prévisions de production de 2018.

En février 2018, le conseil d'administration de la Société a approuvé l'augmentation des taux de débit de Kittila à 2,0 millions de tonnes par année par rapport au 1,6 million de tonnes par année actuel. Cette augmentation comprend la construction d'un puits de 1 044 m de profondeur, l'agrandissement de l'usine de traitement et la modernisation de l'infrastructure et la mise à niveau des services.

Ce projet d'agrandissement devrait permettre d'augmenter l'efficacité de la mine et de diminuer ou de maintenir les coûts d'exploitation actuels tout en fournissant l'accès aux horizons miniers plus profonds. De plus, le puits devrait fournir l'accès aux ressources minérales sous les 1 150 m, où les résultats des derniers programmes d'exploration se sont avérés prometteurs. Ce projet d'expansion demeure conforme au calendrier; le forage d'exploration est en cours pour augmenter et convertir la réserve minérale et la ressource minérale en profondeur.

REVUE DES ACTIVITÉS D'EXPLOITATION DU SUD

Les activités d'exploitation du Sud d'Agnico Eagle se concentrent au Mexique. Ces activités sont la source d'une production de métaux précieux (or et argent) croissante, caractérisée par des coûts d'exploitation stables et de solides flux de trésorerie disponibles depuis 2009.

Pinos Altos - l'avancement des gisements satellites est une priorité en 2018

La mine Pinos Altos, propriété exclusive de la Société dans le nord du Mexique, est entrée en production commerciale en novembre 2009.

Mine Pinos Altos - Statistiques d'exploitation





Trimestre clos le


Trimestre clos le


31 mars 2018


31 mars 2017

Tonnes de minerai traitées (en milliers)

519



553


Tonnes de minerai traitées par jour

5 770



6 149


Teneur en or (g/t)

2,62



2,71


Production aurifère (onces) 

41 836



45 360


Coûts de production par tonne 

67

$


43

$

Coûts des sites miniers par tonne 

61

$


48

$

Coûts de production par once d'or produite ($/oz) : 

829

$


523

$

Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) : 

539

$


358

$

 

Les coûts de production par tonne ont augmenté au premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de débits inférieurs, des coûts plus élevés associés à l'exploitation souterraine et du moment de l'inventaire des stocks invendus. Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par once ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la baisse de la production aurifère, de la remontée du peso mexicain par rapport au dollar américain entre les deux périodes et des facteurs susmentionnés.

Au premier trimestre de 2018, les coûts des sites miniers par tonne ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés. Au premier trimestre de 2018, le total des coûts décaissés par once s'est accru en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la baisse de la production aurifère, d'une baisse légère des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits, de la remontée du peso mexicain par rapport au dollar américain entre les deux périodes et des facteurs susmentionnés.

La production aurifère au premier trimestre de 2018 a diminué en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de débits et de teneurs moins élevés; cependant, les débits et les teneurs devraient s'améliorer pour le reste de 2018 et entraîner la baisse des coûts unitaires.

En 2018, Pinos Altos fait la transition vers une exploitation minière essentiellement souterraine, avec les coûts plus élevés connexes, et une production à ciel ouvert limitée. La mise en valeur des gisements satellites est une occasion idéale d'abaisser les coûts unitaires en complétant la capacité disponible aux installations de traitement et lixiviation en tas. Des possibilités d'optimisation sont à l'étude pour réduire les coûts unitaires.

Au premier trimestre de 2018, la construction de la phase IV des installations de lixiviation en tas s'est terminée et l'empilage du minerai a commencé. Le minerai restant de l'exploitation à ciel ouvert à Pinos Altos en 2018 y sera empilé, ces installations auront également la capacité pour traiter le minerai d'autres sources.

Une des priorités au premier trimestre de 2018 était de continuer la progression des gisements satellites Sinter et Cubiro à Pinos Altos. Des activités d'extraction au moyen d'un accès souterrain et d'une petite fosse à ciel ouvert se dérouleront dans le gisement Sinter. À Sinter, les activités de coupe d'arbres sont terminées; les permis pour l'exploitation minière à ciel ouvert et l'aménagement de la rampe souterraine ont été obtenus. La construction du portail et les activités de mise en valeur souterraine devraient commencer au deuxième trimestre de 2018, tandis que le début de la production de Sinter est prévu au quatrième trimestre du présent exercice.

Le gisement Cubiro est un projet d'exploration souterraine prometteur, situé immédiatement à l'ouest de la mine Creston Mascota, on croit qu'il sera possible d'y produire du minerai à teneur élevée qui sera transporté par camion jusqu'aux installations de traitement de Pinos Altos, et ce dès 2022. La route d'accès est en construction et devrait être terminée en juillet 2018. Une fois la route d'accès terminée, on commencera l'aménagement du portail et de la rampe; des activités de développement souterrain sur 420 mètres sont prévues au quatrième trimestre de 2018. Les activités d'exploration et de délimitation souterraines devraient commencer au début de 2019.

L'exploration au premier trimestre de 2018 visait le gisement Reyna de Plata

Le gisement Reyna de Plata représente une autre possibilité de source satellite de minerai dans la propriété Pinos Altos; il est situé à environ 1 200 m au nord de la fosse Oberon de Weber. Les permis d'exploration pour le gisement Reyna de Plata ont été obtenus au quatrième trimestre de 2017. Un programme de forage de 5 000 m a commencé à la mi-janvier 2018. Au premier trimestre de 2018, le programme d'exploration comprenait 3 450 m de forage de conversion des ressources minérales présumées en ressources minérales indiquées conformément au modèle actuel de ressources élaboré pour la fosse.

Les tableaux ci-dessous présentent certains résultats de forage récents et les coordonnées des collets. L'emplacement des collets de forage est aussi indiqué sur la carte géologique locale de Pinos Alto. Tous les intervalles signalés pour la zone Reyna de Plata indiquent des teneurs non coupées et coupées d'or et d'argent sur des épaisseurs réelles estimatives, reposant sur une interprétation géologique préliminaire qui sera mise à jour à mesure que de nouvelles données provenant d'autres forages deviennent disponibles.

Résultats des forages d'exploration récents au gisement Reyna de Plata, à la mine Pinos Altos










Trou de forage

De

(m)

à

(m)

Profondeur du
point milieu
sous la surface

(m)

Épaisseur
réelle
estimative

(m)

Teneur en
or (g/t)

(non coupée)

Teneur en
or (g/t)

(coupée)

Teneur en
argent (g/t)

(non coupée)

Teneur en
argent (g/t)

(coupée)

RP18-035

2,2

21,0

16

18,2

0,9

0,9

39

39

RP18-038

1,5

12,0

10

9,5

0,9

0,9

25

25


et

20,4

31,0

35

9,6

3,0

1,7

27

27


et

72,0

75,5

99

3,2

2,3

2,3

42

42


et

81,6

85,6

112

3,6

9,6

4,2

164

144

RP18-039

36,0

61,3

57

22,9

2,0

2,0

56

53


et

78,0

81,0

97

2,7

3,8

3,8

44

44

RP18-043

22,0

41,5

31

17,7

0,9

0,9

12

12

RP18-048

76,3

80,9

78

4,1

8,4

4,7

55

55


et

88,4

92,7

89

3,9

3,1

2,5

23

23

RP18-051

20,9

28,9

31

7,3

1,2

1,2

42

42


et

42,0

47,2

65

4,7

1,7

1,7

40

40


et

60,9

66,0

84

4,6

1,6

1,6

34

34

Valeur de coupure de 0,30 g/t d'or, dilution interne maximale de 3,0 m

* Les trous dans la zone Reyna de Plata font l'objet d'un facteur de coupure de 10 g/t d'or et de 200 g/t d'argent.

 

Coordonnées des collets de forage d'exploration du gisement Reyna de Plata à la mine Pinos Altos


Coordonnées des collets de forage*

Trou de forage

UTM-N

UTM-E

Élévation
(mètres au-dessus du niveau de la mer)

Azimut
(degrés)

Inclinaison
(degrés)

Longueur
(m)

RP18-035

3131308

765553

2 038

201

-44

147

RP18-038

3131334

765481

2 029

200

-46

159

RP18-039

3131344

765583

2 000

201

-60

147

RP18-043

3131417

765328

1 992

201

-45

156

RP18-048

3131369

765326

2 033

199

-45

141

RP18-051

3131364

765478

2 012

201

-46

120


* Zone des systèmes NAD 27 et NAD 12 des coordonnées UTM

 

[Pinos Altos carte géologique locale]

L'objectif géologique dans la propriété Pinos Altos est une structure de horst - qui est un bloc de roches soulevé - ayant au moins 10 km de long sur 3 km de large, défini par la faille Reyna de Plata au nord et la faille Santo Niño au sud. Le gisement Reyna de Plata renferme des ressources minérales présumées de 110 000 onces d'or et de 3,9 millions d'onces d'argent (5,8 millions de tonnes, titrant 0,59 g/t d'or et 21,14 g/t d'argent) à une profondeur à ciel ouvert, ainsi que 93 000 onces d'or et 1,4 million d'onces d'argent (1,2 million de tonnes titrant 2,35 g/t d'or et 35,11 g/t d'argent) à des profondeurs souterraines. Ces ressources minérales présumées font partie des estimations globales des ressources minérales de Pinos Altos, au 31 décembre 2017.

Le gisement de Reyna de Plata est situé le long de la faille Reyna de Plata, tout comme la zone Sinter Zone, à 1 740 m au nord-ouest. Le gisement de Reyna de Plata consiste en une minéralisation de type filons épithermaux à faible sulfuration sur une longueur de 2,5 km en direction est-ouest. La minéralisation aurifère et argentifère s'accompagne de quartz vert-incolore-blanc et de calcite dans des filons, des stockwerks et le gîte béchique.

Les forages récents ont recoupé des intervalles importants peu profonds comme le trou RP18-038 qui a recoupé de nombreux intervalles minéralisés, y compris 1,7 g/t d'or et 27 g/t d'argent sur 9,6 m à 35 m de profondeur et 4,2 g/t d'or et 144 g/t d'argent sur 3,6 m à 112 m de profondeur. À environ 100 m à l'est, le trou RP18-039 a recoupé 2,0 g/t d'or et 53 g/t d'argent sur 22,9 m à 57 m de profondeur, et 3,8 g/t d'or et 44 g/t d'argent sur 2,7 m à 97 m de profondeur. Environ 270 m au nord-ouest du dernier trou, le trou RP18-043 a recoupé 0,9 g/t d'or et 12 g/t d'argent sur 17,7 m à 31 m de profondeur. Les résultats de ce programme à Reyna de Plata devraient augmenter les ressources minérales et permettre la conversion en ressources minérales indiquées pour les estimations de ressources minérales de fin d'exercice.

Différentes options sont à l'étude pour l'exploitation possible du gisement.

Creston Mascota - L'exploitation se déplace au gisement Bravo; le forage se poursuit afin d'étendre la minéralisation à Madrono

La mine à ciel ouvert exploitée par lixiviation en tas de Creston Mascota, propriété exclusive de la Société, qui est située à moins de 7 km de Pinos Altos, est en exploitation depuis la fin de 2010.

Gisement Creston Mascota à Pinos Altos - Statistiques d'exploitation





Trimestre clos le


Trimestre clos le


31 mars 2018


31 mars 2017

Tonnes de minerai traitées (en milliers)

475



524


Tonnes de minerai traitées par jour

5 273



5 817


Teneur en or (g/t)

0,67



1,16


Production aurifère (onces) 

11 988



11 244


Coûts de production par tonne 

20

$


13

$

Coûts des sites miniers par tonne 

22

$


13

$

Coûts de production par once d'or produite ($/oz) : 

805

$


621

$

Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) : 

738

$


525

$

 

Les coûts de production par tonne ont augmenté au premier trimestre de 2018 en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison d'une baisse du nombre de tonnes traitées, d'une hausse des coûts liés à la sous-traitance et à l'entretien et du moment de l'inventaire des stocks invendus. Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par once ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la remontée du peso mexicain par rapport au dollar américain entre les deux périodes et des facteurs susmentionnés.

Au premier trimestre de 2018, les coûts des sites miniers par tonne ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des facteurs susmentionnés. Au premier trimestre de 2018, le total des coûts décaissés par once s'est accru en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la remontée du peso mexicain par rapport au dollar américain entre les deux périodes et des facteurs susmentionnés.

Au premier trimestre de 2018, la production d'or a augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison des mesures d'optimisation prises à l'égard du processus de lixiviation, qui a entraîné une récupération initiale accélérée des stocks de minerai empilés, par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent. Le taux de récupération de l'argent s'est également amélioré pendant la période actuelle en raison principalement de la taille plus fine de la matière concassée.

En 2018, les activités d'exploitation de la fosse Creston Mascota se déplacent au gisement Bravo, situé immédiatement au sud. Les coûts devraient augmenter en raison de distances de transport plus grandes et de volumes de décapage plus élevés. Des possibilités d'optimisation sont à l'étude pour réduire les coûts unitaires. La mise en valeur des gisements satellites est une occasion de prolonger la durée de vie de la mine aux installations de lixiviation en tas de Creston Mascota.

Pendant le premier trimestre de 2018, les travaux se sont poursuivis sur la route d'accès menant au gisement Bravo (achevée à 92 %) et un nouvel emplacement de stockage des stériles a été installé près du gisement, ce qui devrait permettre de réduire les frais de transport des résidus. Les premières activités d'exploitation minière ont commencé à Bravo; on prévoit que la fosse deviendra la source principale de minerai à Creston Mascota pour environ les deux prochaines années.

L'enlèvement du sol dans le cadre de la phase V des installations de lixiviation en tas s'est terminé en mars 2018, les nouvelles installations devraient entrer en fonction au troisième trimestre de 2018.

Le forage se poursuit pour élargir les zones minéralisées à Madrono

Les activités d'exploration dans la zone Madrono à teneur élevée, située immédiatement au sud-est de la fosse Creston Mascota, ont commencé au début de 2016, et à la fin de 2017, un total de 33 045 m (162 trous) avaient été forés dans la zone. Les premières ressources minérales indiquées dans la zone Madrono sont de 56 000 onces d'or et de 863 000 onces d'argent (858 000 tonnes titrant 2,03 g/t d'or et 31,26 g/t d'argent), toutes en profondeur. La zone Madrono renferme également des ressources minérales présumées de 144 000 onces d'or et de 2,6 millions d'onces d'argent (1 941 000 tonnes titrant 2,31 g/t d'or et 40,97 g/t d'argent), toutes en profondeur. Les ressources minérales de la zone Madrono faisaient partie des estimations des ressources minérales totales de Pinos Altos au 31 décembre 2017.

Au premier trimestre de 2018, les forages ont totalisé 5 073 m en forage de conversion et d'exploration dans 24 trous. La zone Madrono présente une occasion de gisement satellite qui pourrait fournir une charge d'alimentation et prolonger la durée de vie de la mine à Pinos Altos.

Les plus récents résultats des forages à Madrono ont été présentés dans le communiqué de la Société daté du 14 février 2018.

Les tableaux ci-dessous présentent certains résultats de forage récents de la zone Madrono et les coordonnées des collets de forage. L'emplacement des collets de forage est aussi indiqué sur la carte géologique locale de Pinos Altos. Toutes les intersections signalées pour la zone Madrono indiquent des teneurs non coupées et coupées d'or et d'argent sur des épaisseurs réelles estimatives, reposant sur une interprétation géologique préliminaire qui sera mise à jour à mesure que de nouvelles données provenant d'autres forages deviennent disponibles.

Résultats des forages d'exploration récents dans la zone Madrono de la mine Creston Mascota









Trou de forage

De

(m)

à

(m)

Profondeur du
point milieu
sous la surface

(m)

Épaisseur
réelle estimative

(m)

Teneur en
or (g/t)

(non coupée)

Teneur en
or (g/t)

(coupée)

Teneur en
argent (g/t)

(non coupée)

Teneur en
argent (g/t)

(coupée)

MAD17-128

144,0

149,0

173

4,3

4,3

3,5

41

41

MAD17-131

73,0

78,0

72

4,3

1,6

1,5

20

20


et

102,0

108,5

96

5,6

2,0

2,0

39

39

MAD18-133

109,4

117,4

128

7,7

1,7

1,7

22

22


incluant

109,4

110,3

124

0,9

7,8

7,8

65

65


et

130,7

135,0

148

4,2

1,3

1,3

46

46


et

144,5

148,8

161

4,1

1,8

1,8

14

14

MAD18-134

121,8

130,5

118

7,5

5,1

2,0

28

28


incluant

125,4

126,9

121

1,3

27,2

10,0

111

111

MAD18-135

115,0

123,3

126

7,8

1,4

1,4

27

27


et

127,0

133,3

136

6,0

3,2

1,8

52

46


et

135,0

142,5

144

7,1

1,1

1,1

22

22

MAD18-136

125,8

142,6

145

16,2

3,2

2,2

47

47


incluant

134,0

135,5

147

1,5

21,3

10,0

133

133

MAD18-148

35,7

42,6

23

6,7

3,4

3,1

38

38

Valeur de coupure de 0,30 g/t d'or, dilution interne maximale de 3,0 m

* Les trous dans la zone Madrono font l'objet d'un facteur de coupure de 10 g/t d'or et de 200 g/t d'argent.

 

Coordonnées des collets de forage d'exploration de la zone Madrono de la mine Creston Mascota


Coordonnées des collets de forage*

Trou de forage

UTM-N

UTM-E

Élévation

(mètres au-dessus du niveau de la mer)

Azimut

(degrés)

Inclinaison

(degrés)

Longueur

(m)

MAD17-128

3134755

761703

2 080

050

-53

252

MAD17-131

3134919

761662

2 134

359

-45

351

MAD18-133

3134882

761698

2 124

052

-45

207

MAD18-134

3134904

761639

2 118

000

-45

348

MAD18-135

3134727

761760

2 124

051

-46

237

MAD18-136

3134826

761701

2 106

051

-45

192

MAD18-148

3135002

761643

2 154

011

-45

180

* Zone du système NAD 27 des coordonnées UTM

 

[Pinos Altos - carte géologique locale]

Les résultats récents à Madrono sont encourageants à l'égard du potentiel d'une vaste zone de minéralisation à la jonction des filons Madrono et Santa Martha. Les résultats récents incluent le trou MAD18-133, qui a recoupé 1,7 g/t d'or et 22 g/t d'argent sur 7,7 m à 128 m de profondeur. Soixante mètres au nord-ouest, le trou MAD18-134 a recoupé 2,0 g/t d'or et 28 g/t d'argent sur 7,5 m à 118 m de profondeur. Les résultats récents incluent le trou MAD18-136, qui a recoupé 2,2 g/t d'or et 47 g/t d'argent sur 16,2 m à 145 m de profondeur.

Ces intervalles indiquent la présence d'un vecteur minéralisé plongeant vers le sud-ouest qui s'accroît en profondeur et latéralement. La zone Madrono continue d'être ouverte en profondeur. Les ressources minérales devraient être mises à jour à la fin du présent exercice, selon divers scénarios d'exploitation minière.

La India - Modifications au processus de lixiviation en tas afin d'améliorer la production d'or

La mine La India, propriété exclusive de la Société à Sonora, au Mexique, située à environ 70 km de la mine Pinos Altos de la Société, est entrée en production commerciale en février 2014.

Mine La India - Statistiques d'exploitation





Trimestre clos le


Trimestre clos le


31 mars 2018


31 mars 2017

Tonnes de minerai traitées (en milliers)

1 695



1 402


Tonnes de minerai traitées par jour

18 838



15 575


Teneur en or (g/t)

0,74



0,74


Production aurifère (onces) 

23 055



26 296


Coûts de production par tonne 

9

$


9

$

Coûts des sites miniers par tonne 

9

$


10

$

Coûts de production par once d'or produite ($/oz) : 

668

$


499

$

Total des coûts décaissés par once d'or produite ($/oz) : 

668

$


438

$

 

Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par tonne ont été les mêmes qu'à la période correspondante de l'exercice précédent. Au premier trimestre de 2018, les coûts de production par once ont augmenté en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la baisse de la production aurifère, de la remontée du peso mexicain par rapport au dollar américain entre les deux périodes.

Au premier trimestre de 2018, les coûts des sites miniers par tonne ont été les mêmes qu'à la période correspondante de l'exercice précédent. Au premier trimestre de 2018, le total des coûts décaissés par once s'est accru en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison de la baisse de la production aurifère, de la baisse des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits et de la remontée du peso mexicain par rapport au dollar américain entre les deux périodes.

Au premier trimestre de 2018, la production aurifère a diminué en comparaison de la période correspondante de l'exercice précédent en raison d'une baisse des taux de récupération.

En 2017, La India est passée à une exploitation minière à ciel ouvert dans la zone principale. Les taux de récupération dans cette zone sont plus lents que dans la zone Nord, ce qui sera réglé par une stratégie d'optimisation visant à améliorer la production et les coûts. La mise en valeur des gisements satellites est une occasion de prolonger la durée de vie de la mine.

Au premier trimestre de 2018, plusieurs petites modifications qui font partie intégrante d'un plan d'optimisation plus large ont été apportées au processus de lixiviation en tas de La India afin d'améliorer la production aurifère. Ces améliorations sont :

  • À l'usine d'absorption, de désorption et de raffinage, deux autres colonnes à charbon ont été installées et mises en service à la mi-mars, et ont donné des résultats positifs;
  • Un autre four de régénération au charbon a également été commandé, la mise en service étant prévue pour juin 2018
  • Aux installations de lixiviation, les plans d'empilage du minerai et d'irrigation ont été optimisés, ce qui devait fournir une dynamique de lixiviation plus efficace.

 

La India - Exploration concentrée sur l'expansion de la minéralisation près de la fosse et sur d'autres cibles situées près de la mine

Au premier trimestre de 2018, les forages d'exploration étaient axés sur la zone El Realito afin d'évaluer le potentiel d'accroissement des ressources minérales à proximité des zones d'exploitation minière actuelles. Des forages ont également été réalisés dans la zone Los Tubos afin d'explorer les structures minéralisées d'orientation nord-est et nord-ouest. Les plus récents résultats des forages à La India ont été présentés dans le communiqué de la Société daté du 14 février 2018.

Au premier trimestre de 2018, l'exploration sur le site minier de la propriété de La India comprenait 2 665 m (22 trous) à Los Tubos et 4 168 m (27 trous) à El Realito, totalisant 6 833 m sur le budget de 25 000 m prévu pour 2018. De plus, au premier trimestre de 2018, l'exploration à la mine La India a compris des travaux de cartographie et d'échantillonnage en surface à Chipriona ainsi que des tests métallurgiques. Les forages d'exploration et de définition de la structure Chipriona reprendront en mai.

Le tableau ci-dessous présente certains résultats de forage récents de la propriété La India et les coordonnées des collets de forage. L'emplacement des collets de forage est aussi indiqué sur la carte de la propriété et de l'emplacement du secteur de La India. Tous les intervalles signalés pour la propriété La India indiquent des teneurs coupées et non coupées d'or et d'argent sur des épaisseurs réelles estimatives, reposant sur une interprétation géologique préliminaire qui sera mise à jour à mesure que de nouvelles données provenant d'autres forages deviennent disponibles. Les teneurs en or et en argent pour la cible régionale de Chipriona sont non coupées, car il est encore trop tôt pour déterminer des limites pour ce projet.

D'autres forages sont prévus en 2018 dans les secteurs de El Realito, Los Tubos, El Cochi, zone principale, Chipriona et Tarachi.

Résultats des récents forages d'exploration à proximité de la propriété La India











Trou de forage

Filon

De

(m)

à

(m)

Profondeur
du point
milieu sous
la surface

(m)

Épaisseur
réelle
estimative

(m)

Teneur en
or (g/t)

(non coupée)

Teneur en
or (g/t)

(coupée)

Teneur en
argent (g/t)

(non coupée)

Teneur en
argent (g/t)

(coupée)

INER18-125

El Realito

74,5

79,0

86

3,3

1,6

1,6

21

21


et

El Realito

124,0

140,9

134

14,1

2,4

2,4

3

3


incluant


135,0

139,0

137

3,2

6,8

6,8

5

5

INER18-139

El Realito

82,0

90,1

56

7,2

3,4

3,1

15

15

CHP17-010

Chipriona

25,5

44,5

25

14,3

0,5

-

15

-


incluant


33,0

38,0

25

3,8

1,1

-

32

-

CHP17-012

Chipriona

0,0

24,0

10

18,0

0,6

-

216

-


incluant


17,0

22,3

19

4,0

1,5

-

813

-

CHP17-013

Chipriona

96,0

107,0

103

8,3

0,9

-

407

-

CHP17-014

Chipriona

67,0

95,0

68

21,0

0,5

-

18

-


incluant


67,0

74,0

59

5,3

0,8

-

30

-

CHP17-016

Chipriona

14,0

24,0

20

7,5

0,6

-

82

-

CHP17-019

Chipriona

0,0

78,0

38

58,5

0,6

-

21

-


incluant


19,0

27,0

23

6,0

1,8

-

70

-

CHP17-021

Chipriona

45,8

49,8

22

3,0

0,6

-

137

-


et

Chipriona

125,0

159,5

114

24,6

0,5

-

60

-


incluant


145,0

151,0

117

4,5

0,7

-

137

-

CHP17-024

Chipriona

242,0

264,0

214

16,5

2,3

-

24

-


incluant


250,0

256,0

212

4,5

7,5

-

20

-

CHP17-026

Chipriona

18,3

32,0

11

10,3

1,0

-

9

-

CHP17-027

Chipriona

12,0

57,4

22

33,0

0,4

-

120

-


incluant


47,0

52,5

35

3,1

1,0

-

684

-

CHP17-028

Chipriona

57,0

61,5

27

3,4

0,2

-

269

-


et

Chipriona

122,5

127,0

48

3,4

4,1

-

66

-


et

Chipriona

182,8

188,0

80

3,9

1,2

-

21

-


et

Chipriona

314,5

320,0

127

4,1

1,2

-

57

-

CHP17-035

Chipriona

1,5

76,6

37

56,3

0,9

-

34

-


incluant


23,0

61,5

40

28,9

1,4

-

40

-

CHP17-036

Chipriona

0,0

37,5

20

28,1

0,7

-

170

-


incluant


0,0

10,1

5

7,6

1,8

-

370

-

* Les trous dans la propriété La India, y compris la zone El Realito, font l'objet d'un facteur de coupure de 10 g/t d'or et de 200 g/t d'argent. Les trous de la cible régionale Chipriona indiquent des teneurs non coupées d'or et d'argent.


 

Coordonnées des collets de forage d'exploration de la propriété La India


Coordonnées des collets de forage*

Trou de forage

UTM-N

UTM-E

Élévation

(mètres au-dessus du
niveau de la mer)

Azimut

(degrés)

Inclinaison

(degrés)

Longueur

(m)

INER18-125

3177900

708838

2 000

270

-75

180

INER18-139

3178363

709102

2 031

315

-60

135

CHP17-010

3180458

706983

1 502

045

-55

183

CHP17-012

3180561

706779

1 543

225

-45

222

CHP17-013

3180607

706627

1 567

045

-45

369

CHP17-014

3180793

706316

1 553

225

-45

222

CHP17-016

3180721

706617

1 609

225

-45

228

CHP17-019

3180420

707007

1 519

045

-45

180

CHP17-021

3180856

706627

1 633

225

-45

270

CHP17-024

3180602

706907

1 505

225

-45

291

CHP17-026

3180480

707247

1 611

225

-45

171

CHP17-027

3180696

706363

1 570

225

-45

170

CHP17-028

3180414

707307

1 617

225

-45

324

CHP17-035

3180325

707059

1 543

045

-45

162

CHP17-036

3181019

706470

1 558

225

-45

252

* Zone Mexico 12 du système de coordonnées UTM NAD27

 

[Carte de la propriété et de l'emplacement du secteur de La India]

Zone El Realito; résultats encourageants, ouvert au nord-est et sud-ouest

Le forage d'exploration définit et étend la minéralisation dans le projet satellite El Realito, située à environ 1,5 km à l'est des zones Nord et La India, afin d'évaluer la possibilité d'augmenter les ressources minérales à proximité des activités minières actuelles de La India, et a donné des résultats encourageants. Les premières ressources minérales indiquées ont été déclarées pour El Realito, de 112 000 onces d'or et de 642 000 onces d'argent (5,0 millions de tonnes titrant 0,70 g/t d'or et 4,00 g/t d'argent); des ressources minérales présumées de 18 000 onces d'or et de 97 000 onces d'argent (1,4 million de tonnes titrant 0,40 g/t d'or et 2,20 g/t d'argent). Les ressources minérales à El Realito faisaient partie des estimations des ressources minérales totales de La India au 31 décembre 2017.

La minéralisation d'El Realito est située dans les corridors bréchiques structuraux parallèles et subverticaux en direction nord-est qui semblent avoir agi comme conduits, transportant la minéralisation aurifère et argentifère dans la roche volcanique subhorizontale favorable (dacite porphyrique inférieur).

Un programme de forage de conversion est en cours à El Realito, certains des trous sont prolongés pour explorer des secteurs à l'extérieur des ressources minérales actuelles. L'un des résultats récents est le trou INER18-125 qui a recoupé 1,6 g/t d'or et 21 g/t d'argent sur 3,3 m à 86 m de profondeur et 2,4 g/t d'or et 3 g/t d'argent sur 14,1 m à 134 m de profondeur, y compris 6,8 g/t d'or et 5 g/t d'argent sur 3,2 m. Ce trou étend la minéralisation subverticale et subhorizontale à environ 50 m au sud-ouest.

Environ 600 m au nord-est, le trou INER18-139 a recoupé 3,1 g/t d'or et 15 g/t d'argent sur 7,2 m à 56 m de profondeur. Les minéralisations précédentes recoupées dans cette zone avaient une teneur inférieure à ces données et étaient essentiellement en couches subhorizontales; on croit que la présente minéralisation serait plutôt reliée à la zone nourricière subverticale. El Realito demeure ouvert au nord-est et au sud-ouest.

Zone Chipriona; Indications d'un potentiel de sulfures

La cible satellite Chipriona se trouve à environ un kilomètre au nord de la zone Nord de la mine La India. Agnico Eagle a acquis 100 % de la propriété Chipriona en décembre 2016. La minéralisation de Chipriona consiste en ce qui semble être des veines, filonnets et brèches à contrôle structural riches en or et en argent, comprenant une quantité significative de sulfures de zinc, plomb et cuivre. Des essais métallurgiques seront effectués pour déterminer la capacité de traitement éventuelle et les teneurs de coupure potentielles pour ce type de minéralisation. Un programme de forage au diamant à Chipriona a commencé au deuxième trimestre de 2017; 8 582 m (38 trous) ont été forés l'année dernière. La Société a dévoilé pour la dernière fois les résultats de ces premiers trous dans un communiqué daté du 5 septembre 2017. Des résultats sélectionnés du reste du programme sont inclus dans le présent communiqué.

Les résultats initiaux à Chipriona sont encourageants. La cartographie et l'échantillonnage de surface ont retracé des structures superposées dans le couloir minéralisé de Chipriona, d'une largeur allant de dizaines de mètres à quelques centaines de mètres sur une longueur vers le nord-ouest d'au moins 2 000 m; 1 200 m de cette longueur a été confirmée par des forages d'essai. La minéralisation a été recoupée de la surface à une profondeur de 214 m. Le projet renferme un essaim de trajectoires structurelles parallèles et subparallèles qui sont des hôtes favorables à une minéralisation d'or-argent à base de sulfure et de métaux précieux. Une importante minéralisation a été recoupée près de la surface sur des largeurs importantes; il pourrait y avoir une minéralisation à plus faible teneur pour exploitation en vrac dans des zones de stockwerk qui entourent les zones nourricières à plus forte teneur. Les teneurs en or et en argent indiquées pour Chipriona sont non coupées.

Le plus solide intervalle jusqu'à maintenant à Chipriona est également le plus profond. Dans la partie sud-est de la zone, le trou CHP17-024 a recoupé 2,3 g/t d'or et 24 g/t d'argent sur 16,5 m à 214 m de profondeur, dont 7,5 g/t d'or et 20 g/t d'argent sur 4,5 m. Près de la surface dans la même zone, le trou CHP17-012 a recoupé 0,6 g/t d'or et 216 g/t d'argent sur 18,0 m à 10 m de profondeur, dont 1,5 g/t d'or et 813 g/t d'argent sur 4,0 m.

À environ 300 m au sud-est, le trou CHP17-035 a recoupé 0,9 g/t d'or et 34 g/t d'argent sur 56,3 m à 37 m de profondeur, dont 1,4 g/t d'or et 40 g/t d'argent sur 28,9 m. Dans le même secteur, le trou CHP17-028 a recoupé 0,2 g/t d'or et 269 g/t d'argent sur 3,4 m à 27 m de profondeur, dont 4,1 g/t d'or et 66 g/t d'argent sur 3,4 m à 48 m de profondeur.

À environ 1 000 m au nord-ouest, le trou CHP17-036 a recoupé 0,7 g/t d'or et 170 g/t d'argent sur 28 m à 20 m de profondeur, dont 1,8 g/t d'or et 370 g/t d'argent sur 7,6 m.

Le système minéralisé demeure ouvert latéralement et indique un important potentiel en profondeur; des structures minéralisées parallèles indiquent un potentiel semblable à celui de Chipriona. Le forage de définition devrait commencer bientôt et cherchera des zones possibles exploitables en masse ou à teneurs plus élevées dans la partie connue de la zone. Le forage d'exploration évaluera les extensions du système minéralisé.

Agnico Eagle

Agnico Eagle est une grande société canadienne d'exploitation aurifère qui produit des métaux précieux depuis 1957. Ses huit mines sont situées au Canada, en Finlande et au Mexique, et elle exerce des activités d'exploration et de mise en valeur dans chacun de ces pays, ainsi qu'aux États-Unis et en Suède. La Société et ses actionnaires sont en mesure de profiter pleinement du cours de l'or en raison de sa décision de longue date de ne pas vendre d'or à terme. Agnico Eagle déclare un dividende en espèces à chaque exercice depuis 1983.

Mise en garde concernant certaines mesures du rendement

Le présent communiqué divulgue certaines mesures, notamment le « total des coûts décaissés par once », les « coûts de maintien tout compris par once », les « coûts des sites miniers par tonne » et le « résultat net ajusté », qui ne sont pas des mesures normalisées selon les IFRS. Ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont communiquées par d'autres émetteurs. Pour obtenir un rapprochement de ces mesures et des données financières les plus directement comparables qui sont communiquées dans les états financiers consolidés préparés conformément aux IFRS, hormis le résultat net ajusté, veuillez vous reporter au tableau « Rapprochement des mesures de la performance financière non conformes aux PCGR » ci-dessous.

Le total des coûts décaissés par once d'or produite est présenté en fonction des sous-produits (en déduisant les produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits des coûts de production) et en fonction des co-produits (avant les produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits). Le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits est calculé en rajustant les coûts de production, tels qu'ils sont inscrits dans les états consolidés des résultats, pour tenir compte des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits, des coûts de production liés aux stocks de concentrés invendus, des charges liées à la fonte, à l'affinage et à la commercialisation et des autres rajustements, puis en divisant par le nombre d'onces d'or produites. Le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des co-produits est calculé de la même façon que le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits, mais sans qu'aucun rajustement ne soit effectué pour tenir compte des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits. Par conséquent, le calcul du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des co-produits ne reflète pas une réduction des coûts de production ni des charges de fonte, d'affinage et de commercialisation associés à la production et à la vente des métaux récupérés comme sous-produits. Le total des coûts décaissés par once d'or produite vise à fournir des renseignements sur la capacité des activités minières de la Société de générer des flux de trésorerie. La direction utilise également cette mesure pour suivre le rendement des activités minières de la Société. Puisque les cours de l'or sont cotés par once, l'utilisation du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits permet à la direction d'évaluer les capacités d'une mine de générer des flux de trésorerie à divers prix de l'or.

La Société calcule les coûts de maintien tout compris par once d'or produite en fonction des sous-produits en faisant la somme du total des coûts décaissés en fonction des sous-produits, des dépenses en immobilisations liées aux investissements de maintien (incluant les dépenses d'exploration incorporées), des frais généraux et d'administration (incluant les options sur actions) et des frais de restauration des lieux, puis en la divisant par le nombre d'onces d'or produites. Les coûts de maintien tout compris par once d'or produite en fonction des co-produits sont calculés de la même façon que les coûts de maintien tout compris par once d'or produite en fonction des sous-produits, mais en utilisant le total des coûts décaissés en fonction des co-produits, ce qui signifie qu'aucun rajustement n'est effectué pour tenir compte des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits. Les coûts de maintien tout compris par once sont une mesure qui est utilisée pour indiquer le coût total de la production aurifère tirée des activités en cours. La direction est consciente que ces mesures de la performance par once peuvent être influencées par les fluctuations des taux de change et, dans le cas du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits, par les prix des métaux récupérés comme sous-produits. La direction atténue ces limites inhérentes en utilisant ces mesures en combinaison avec les coûts des sites miniers par tonne (données présentées ci-dessous) et d'autres données préparées selon les IFRS.

Les coûts des sites miniers par tonne sont calculés en rajustant les coûts de production, tels qu'ils figurent dans les états consolidés des résultats, pour tenir compte des coûts de production liés aux stocks de concentrés invendus, puis en divisant par le nombre de tonnes de minerai traitées. Puisque le total des coûts décaissés par once d'or produite peut subir l'incidence des fluctuations des prix des métaux récupérés comme sous-produits et des taux de change, la direction est d'avis que les coûts des sites miniers par tonne fournissent des renseignements supplémentaires sur le rendement des activités minières en éliminant l'incidence des variations des niveaux de production. La direction utilise aussi cette mesure pour déterminer la viabilité économique des blocs d'exploitation. Comme chaque bloc d'exploitation est évalué en fonction de la valeur de réalisation nette de chaque tonne extraite, les produits d'exploitation estimatifs par tonne doivent être supérieurs aux coûts des sites miniers par tonne pour que le bloc d'exploitation soit rentable. La direction est consciente que cette mesure par tonne de la performance peut être influencée par les fluctuations des niveaux de minerai traité et atténue cette limite inhérente en utilisant cette mesure en combinaison avec les coûts de production préparés selon les IFRS.

Le résultat net ajusté est calculé en rajustant le résultat net par action de base, tel qu'il figure dans les états consolidés des résultats, pour tenir compte des gains et des pertes de change, des ajustements à la valeur de marché, des profits et des pertes non récurrents et des profits et des pertes latents sur les instruments financiers. La direction utilise le résultat net ajusté afin d'évaluer le rendement d'exploitation sous-jacent de la Société et pour l'aider dans la planification et la prévision des futurs résultats opérationnels. La direction est d'avis que le résultat net ajusté est une mesure utile de la performance puisque les gains et les pertes de change, les ajustements à la valeur de marché, les profits et les pertes non récurrents et les profits et les pertes latents sur les instruments financiers ne reflètent pas le rendement d'exploitation sous-jacent de la Société et pourraient ne pas correspondre aux futurs résultats opérationnels.

La direction effectue également des analyses de sensibilité pour quantifier les effets des fluctuations des taux de change et des prix des métaux. Le présent communiqué contient également des données sur l'estimation future du total des coûts décaissés par once, des coûts de maintien tout compris par once et des coûts des sites miniers par tonne. Ces estimations se fondent sur le total des coûts décaissés par once, les coûts de maintien tout compris par once et les coûts des sites miniers par tonne que la Société prévoit engager pour extraire l'or dans ses mines et ses projets et, conformément aux rapprochements de ces coûts réels mentionnés ci-dessus, elles ne tiennent pas compte des frais de production attribuables à la charge de désactualisation et aux autres coûts liés à la mise hors service de biens, lesquels varieront au fur et à mesure que chaque projet sera mis en valeur et exploité. Il n'est par conséquent pas possible de rapprocher ces mesures financières prospectives non conformes aux PCGR des mesures les plus directement comparables selon les IFRS.

Énoncés prospectifs

Les renseignements contenus dans le présent communiqué ont été rédigés en date du 26 avril 2018. Certains des énoncés du présent communiqué sont des « énoncés prospectifs » au sens attribué au terme « forward-looking statements » dans la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et au terme « information prospective » dans les dispositions des lois provinciales régissant la vente des valeurs mobilières au Canada. Dans le présent communiqué, les mots « anticiper », « estimer », « s'attendre à », « prévoir », « futur », « planifier », « possible », « potentiel », les verbes au futur et au conditionnel et d'autres expressions semblables servent à désigner les énoncés prospectifs. Ces énoncés comprennent notamment, mais sans s'y limiter, ce qui suit : les prévisions de production de la Société, y compris les estimations concernant les teneurs de minerai, les échéanciers de projet, les résultats de forage, la production de métaux, la durée de vie des mines, le total des coûts décaissés par once, les coûts de maintien tout compris par once, les coûts des sites miniers par tonne, les autres dépenses et les flux de trésorerie; les estimations au sujet de l'échéancier et de la conclusion des rapports techniques et des autres études et évaluations; les méthodes qui seront utilisées pour extraire ou traiter le minerai; les énoncés au sujet des plans de la Société visant à établir des exploitations à Meliadine, Amaruq, la zone 5 de LaRonde et Akasaba Ouest, et les plans d'expansion de la Société à Kittila y compris leur calendrier et leur financement; les énoncés au sujet d'autres projets d'expansion, des taux de récupération, du débit d'un concentrateur, de l'optimisation et des dépenses d'exploration prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquelles ces projections sont fondées; les énoncés au sujet de l'échéancier et du montant des dépenses en immobilisations et d'autres hypothèses; les estimations au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, de la production minérale, des activités d'optimisation et des ventes futures; les estimations du niveau futur des dépenses en immobilisations et d'autres besoins de trésorerie, et les attentes quant à leur financement; les énoncés concernant la mise en valeur projetée de certains gisements de minerai, notamment les estimations des coûts d'exploration, de mise en valeur et de production et d'autres dépenses en immobilisations, et les estimations concernant l'échéancier de ces activités d'exploration, de mise en valeur et de production ou des décisions concernant ces activités d'exploration, de mise en valeur et de production; les estimations des réserves minérales et des ressources minérales; les énoncés concernant la capacité de la Société d'obtenir les permis et les autorisations nécessaires en lien avec ses activités d'exploration, de mise en valeur et d'exploitation minière et le moment prévu pour l'obtention de ces permis et autorisations; les énoncés au sujet des futures activités d'exploration prévues; l'occurrence prévue d'événements en lien avec les sites miniers de la Société, et les énoncés concernant le caractère suffisant des ressources de trésorerie de la Société, ainsi que d'autres énoncés se rapportant aux tendances prévues à l'égard des activités d'exploitation et d'exploration de la Société, de même qu'à leur financement. Ces énoncés, qui reflètent le point de vue de la Société à la date du présent communiqué, sont soumis à certains risques, incertitudes et hypothèses, et il convient de ne pas s'y fier outre mesure. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d'hypothèses qui, tout en étant considérés comme raisonnables par Agnico Eagle à la date à laquelle ils sont formulés, sont assujettis de façon inhérente à d'importants impondérables et incertitudes d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Les importants facteurs et hypothèses utilisés dans la préparation des énoncés prospectifs contenus dans le présent document, qui peuvent se révéler inexacts, comprennent notamment, mais sans s'y limiter, les hypothèses susmentionnées et celles figurant dans le rapport de gestion et dans la notice annuelle de la Société pour l'exercice clos le 31 décembre 2017, documents qui sont déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières du Canada et inclus dans le rapport annuel de la Société sur formulaire 40-F pour l'exercice clos le 31 décembre 2017 (« formulaire 40-F »), lequel est déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (la « SEC »). La Société suppose également qu'aucune perturbation importante de ses activités ne se produira; que la production, l'octroi de permis, la mise en valeur et l'expansion de chacune des propriétés d'Agnico Eagle se dérouleront conformément aux attentes et aux plans actuels; que les prix des métaux pertinents, les taux de change et les prix des fournitures clés utilisées dans l'extraction et la construction seront conformes aux attentes d'Agnico Eagle; que les estimations actuelles d'Agnico Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération des métaux s'avéreront exactes; qu'il ne se produira aucun retard important dans la réalisation des projets de croissance en cours; que les plans actuels de la Société pour optimiser la production seront menés à bien et qu'aucune modification importante ne sera apportée aux taux d'imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus et inconnus, pourraient entraîner une différence importante entre les résultats réels et ceux exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent notamment, mais sans s'y limiter, la volatilité des prix de l'or et des autres métaux; l'incertitude des estimations concernant les réserves minérales, les ressources minérales, les teneurs du minerai et les taux de récupération du minerai; l'incertitude entourant la production, la mise en valeur des projets, les dépenses en immobilisations et les autres coûts futurs; les fluctuations des taux de change; le financement des autres besoins en capitaux; le coût des programmes d'exploration et de mise en valeur; les risques miniers; les protestations de la communauté, y compris les Premières Nations; les risques associés aux activités internationales; l'issue défavorable de litiges impliquant la société en nom collectif; la réglementation gouvernementale et environnementale; la volatilité du cours des actions de la Société; ainsi que les risques associés aux stratégies de la Société en matière d'instruments dérivés sur les devises, le carburant et les sous-produits métalliques. Pour obtenir plus de précisions sur ces risques et d'autres facteurs qui pourraient empêcher la Société d'atteindre les objectifs énoncés dans les énoncés prospectifs du présent communiqué, veuillez vous reporter à la notice annuelle et au rapport de gestion de la Société, documents déposés sur SEDAR à www.sedar.com et inclus dans le formulaire 40-F déposé sur EDGAR à www.sec.gov, de même qu'aux autres rapports déposés par la Société auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la SEC. À moins que la loi ne l'exige, la Société n'entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et n'assume aucune obligation à cet égard.

Remarques à l'intention des investisseurs concernant l'emploi du terme « ressources minérales »

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources minérales mesurées et indiquées

Dans le présent communiqué, on retrouve les termes « ressources minérales mesurées » et « ressources minérales indiquées ». Bien que ces termes soient reconnus et imposés par la réglementation canadienne, la SEC ne les reconnaît pas. Les investisseurs ne doivent pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'un gisement minéral classé dans l'une ou l'autre de ces catégories sera converti en réserves minérales.

Mise en garde à l'intention des investisseurs concernant les estimations des ressources minérales présumées

Dans le présent communiqué, on emploie également le terme « ressources minérales présumées ». La Société avise les investisseurs que, bien que ce terme soit reconnu et exigé par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Le terme « ressources minérales présumées » est associé à une grande incertitude quant à l'existence de ces ressources et à leur faisabilité économique et légale. On ne peut supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée passera à une catégorie supérieure. Selon les règles canadiennes, sauf en de rares exceptions, les estimations des ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études préliminaires de faisabilité. Les investisseurs ne doivent pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ni qu'elle est économiquement ou légalement exploitable.

Données scientifiques et techniques

Le contenu scientifique et technique du présent communiqué en lien avec les activités au Québec a été approuvé par Christian Provencher, Ing., vice-président, Canada. Le contenu scientifique et technique du présent communiqué en lien avec les activités au Nunavut a été approuvé par Dominique Girard, Ing., vice-président, Exploitation - Nunavut. Le contenu scientifique et technique du présent communiqué en lien avec les activités en Finlande a été approuvé par Francis Brunet, Ing., directeur corporatif, Exploitation minière. Le contenu scientifique et technique du présent communiqué en lien avec les activités d'exploitation du Sud a été approuvé par Marc Legault, Ing., vice-président principal, Exploitation - États-Unis et Amérique latine. Le contenu scientifique et technique du présent communiqué en lien avec les activités d'exploration a été approuvé par Alain Blackburn, Ing., vice-président principal, Exploration, et par Guy Gosselin, Ing. et P. Geo., vice-président, Exploration, qui sont des « personnes qualifiées » aux fins de la NC 43-101.

Le contenu scientifique et technique du présent communiqué en lien avec les réserves minérales et les ressources minérales d'Agnico Eagle (à l'exception de la mine Canadian Malartic) a été approuvé par Daniel Doucet, Ing., directeur corporatif principal, Développement des réserves. Le contenu scientifique et technique du présent communiqué en lien avec les réserves minérales et les ressources minérales de la mine Canadian Malartic a été approuvé par Donald Gervais, P. Geo., directeur des services techniques à CMC, qui sont des « personnes qualifiées » aux fins de la NC 43-101.

Mise en garde à l'intention des investisseurs des États-Unis - La SEC permet aux sociétés minières des États-Unis de ne divulguer, dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle, que les gisements minéraux qu'elles peuvent économiquement et légalement extraire ou produire. Agnico Eagle communique les estimations des réserves minérales et des ressources minérales conformément aux lignes directrices de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole sur les pratiques exemplaires en matière d'exploration minérale (Best Practice Guidelines for Exploration) et en matière d'estimation des ressources minérales et des réserves minérales (Best Practice Guidelines for Estimation of Mineral Resources and Mineral Reserves), conformément au Règlement 43-101. Ces normes sont semblables à celles utilisées par l'Industry Guide No. 7 de la SEC, selon l'interprétation du personnel de la SEC (« Guide 7 »). Toutefois, les définitions figurant dans le Règlement 43-101 sont différentes, à certains égards, de celles contenues dans le Guide 7. Par conséquent, l'information concernant les réserves minérales contenue dans les présentes pourrait ne pas être comparable à l'information similaire publiée par des sociétés des États-Unis. Aux termes des exigences de la SEC, une minéralisation ne peut être classée dans les « réserves », à moins qu'il n'ait été établi qu'elle peut être économiquement et légalement mise en production ou extraite au moment de l'établissement des réserves. Une étude de faisabilité « finale » ou « susceptible d'un concours bancaire » est nécessaire pour se conformer aux exigences relatives à la mention des réserves minérales en vertu du Guide 7 de la SEC. Agnico Eagle emploie dans le présent communiqué certains termes, comme « ressources mesurées », « ressources indiquées » et « ressources présumées » ainsi que « ressources », que la SEC, dans ses lignes directrices, interdit formellement aux entreprises constituées aux États-Unis d'inclure dans les documents qu'elles déposent auprès d'elle.

Dans les périodes antérieures, les estimations de réserves minérales pour toutes les propriétés étaient habituellement calculées en se fondant sur les prix des métaux et les taux de change moyens des trois années précédentes, conformément aux lignes directrices de la SEC. Ces lignes directrices exigent l'utilisation de prix qui reflètent la conjoncture économique au moment du calcul des réserves, ce qui selon le personnel de la SEC correspond aux prix moyens des trois dernières années. Dans le contexte actuel des prix des marchandises, Agnico Eagle a décidé d'utiliser, en ce qui a trait aux prix, des hypothèses inférieures aux moyennes des trois dernières années.

Hypothèse employée pour l'estimation des réserves minérales au 31 décembre 2017 à toutes les mines et à tous les projets avancés présentés par la Société


Prix des métaux

Taux de change


Or

($ US/oz)

Argent

($ US/oz)

Cuivre

($ US/lb)

Zinc

($ US/lb)

$ CA pour 1,00 $ US

Peso mexicain pour
1,00 $ US

$ US pour 1,00 €

Exploitations
et projets à
long terme

1 150 $

16,00 $

2,50 $

1,00 $

1,20 $ CA

16,00 MXN

1,15 $ US

Exploitations
à court terme
- Lapa, mine
Meadowbank,
fosse de
Santos Nino
et exploitation
satellite de
Creston
Mascota à
Pinos Altos

1,25 $ CA

17,00 MXN

Sans objet

Upper Canada,
Upper Beaver*,
mine Canadian
Malartic**

1 200 $

Sans objet

2,75 $

Sans objet

1,25 $ CA

Sans objet

Sans objet

* Le rendement net de fonderie du projet Upper Beaver s'établit à 125 $ CA/tonne.

** La mine Canadian Malartic utilise une teneur de coupure allant de 0,35 g/t à 0,37 g/t d'or (selon le gisement).

 

Selon le Règlement 43-101, les sociétés minières sont tenues de présenter les données sur les réserves minérales et les ressources minérales en les classant dans les sous-catégories suivantes : « réserves minérales prouvées », « réserves minérales probables », « ressources minérales mesurées », « ressources minérales indiquées » et « ressources minérales présumées ». Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n'ont aucune viabilité économique démontrée.

Les réserves minérales désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées et/ou indiquées. Elles comprennent les matériaux de dilution et les provisions pour pertes pouvant être subies durant l'exploitation ou l'extraction de la matière, et sont définies, selon le cas, par des études de préfaisabilité ou de faisabilité, lesquelles nécessitent l'application de facteurs modificateurs. De telles études montrent qu'au moment de la communication de l'information, l'extraction pouvait être raisonnablement justifiée. Les réserves minérales dont il est question dans le présent communiqué sont distinctes des ressources minérales et n'en font pas partie.

Les facteurs modificateurs sont ceux utilisés pour convertir les ressources minérales en réserves minérales. Ils comprennent, sans s'y limiter, l'extraction, le traitement, la métallurgie, l'infrastructure et certains facteurs économiques, commerciaux, juridiques, environnementaux, sociaux et gouvernementaux.

Les réserves minérales prouvées désignent la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées. Les réserves minérales prouvées supposent un niveau de confiance élevé à l'égard des facteurs modificateurs. Les réserves minérales probables s'entendent de la partie économiquement exploitable des ressources minérales indiquées et, dans certains cas, des ressources minérales mesurées. Le niveau de confiance à l'égard des facteurs modificateurs qui s'appliquent aux réserves minérales probables est inférieur à celui s'appliquant aux réserves minérales prouvées.

Les ressources minérales s'entendent des concentrations ou indices minéralisés d'une substance solide d'intérêt économique présente au sein de la croûte terrestre ou sur celle-ci, dont la forme, la quantité et la teneur ou qualité sont telles qu'elles présentent des perspectives raisonnables d'extraction économique. L'emplacement, la quantité, la teneur ou la qualité, la continuité et d'autres caractéristiques géologiques d'une ressource minérale sont connus, estimés ou interprétés à partir de preuves et de connaissances géologiques spécifiques, y compris des prélèvements d'échantillons.

Les ressources minérales mesurées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont on peut estimer la quantité, la teneur ou la qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec suffisamment de confiance pour permettre la mise en application de facteurs modificateurs pour appuyer la planification minière détaillée et l'évaluation finale de la viabilité économique du gisement. Les preuves géologiques sont obtenues à partir de travaux d'exploration, de prélèvements d'échantillons et d'essais détaillés et fiables; elles sont suffisantes pour confirmer la continuité géologique et celle de la teneur ou de la qualité entre différents points d'observation. Les ressources minérales indiquées désignent la partie d'une ressource minérale dont on peut estimer la quantité, la teneur ou la qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec un niveau de confiance suffisant pour permettre l'application de facteurs modificateurs à un niveau de précision suffisant pour appuyer la planification minière et l'évaluation de la viabilité économique du gisement. Les preuves géologiques sont obtenues à partir de travaux d'exploration, de prélèvements d'échantillons et d'essais suffisamment détaillés et fiables; elles sont suffisantes pour supposer la continuité géologique et celle de la teneur ou de la qualité entre différents points d'observation. Les ressources minérales présumées s'entendent de la partie d'une ressource minérale dont la quantité, la teneur ou la qualité sont estimées sur la base de preuves géologiques et d'échantillonnages limités. Les preuves géologiques sont suffisantes pour supposer, sans toutefois vérifier, la continuité de la géologie, de la teneur ou de la qualité.

Les investisseurs ne doivent pas supposer qu'une partie ou l'ensemble d'une ressource minérale présumée existe, ni qu'elle est économiquement ou légalement exploitable.

Une étude de faisabilité est une étude technique et économique exhaustive de la méthode de développement choisie pour un projet minier, qui comporte des évaluations suffisamment détaillées des facteurs modificateurs applicables et de tout autre facteur opérationnel pertinent, ainsi qu'une analyse financière détaillée qui sont nécessaires pour démontrer, au moment de la communication de l'information, que l'extraction est raisonnablement justifiée (c.-à-d. que l'exploitation minière est rentable). Les résultats de l'étude peuvent raisonnablement être utilisés comme fondement d'une décision finale d'un promoteur ou d'une institution financière d'entreprendre le développement du projet ou de le financer. Le niveau de confiance acquis au terme de l'étude sera supérieur à celui qu'offre une étude de préfaisabilité.

Information supplémentaire

Les autres renseignements concernant chacun des projets d'exploitation minérale requis en vertu des articles 3.2 et 3.3 et des paragraphes 3.4 a), c) et d) du Règlement 43-101 sont présentés dans les rapports techniques, qui sont accessibles à l'adresse www.sedar.com. D'autres renseignements importants relatifs à l'exploitation sont présentés dans la notice annuelle, dans le rapport de gestion et dans le formulaire 40-F de la Société.

Nom et emplacement de la propriété/du projet

Date du plus récent rapport technique (Règlement 43-101) déposé sur SEDAR

LaRonde, zone 5 de LaRonde et Ellison, Québec, Canada

23 mars 2005

Canadian Malartic, Québec, Canada

16 juin 2014

Kittila, Kuotko et Kylmakangas, Finlande

4 mars 2010

Le complexe aurifère Meadowbank, y compris la mise en valeur de la mine satellite Amaruq, au Nunavut, Canada

14 février 2018

Goldex, Québec, Canada

14 octobre 2012

Lapa, Québec, Canada

8 juin 2006

Meliadine, Nunavut, Canada

11 février 2015

Hammond Reef, Ontario, Canada

2 juillet 2013

Upper Beaver (propriété Kirkland Lake), Ontario, Canada

5 novembre 2012

Pinos Altos et Creston Mascota, Mexique

25 mars 2009

La India, Mexique

31 août 2012

 

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE

SOMMAIRE DES PRINCIPAUX INDICATEURS DU RENDEMENT D'EXPLOITATION

(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)

(non audité)



Trimestres clos les 31 mars


2018



2017








Marge d'exploitation(i) par mine :






Activités du Nord







Mine LaRonde

89 760

$


70 702

$


Mine Lapa

289



6 205



Mine Goldex

18 052



20 854



Mine Meadowbank

30 193



57 473



Mine Canadian Malartic(ii)

62 261



51 586



Mine Kittila

23 309



29 841


Activités du Sud







Mine Pinos Altos

37 219



42 033



Mine Creston Mascota

7 636



8 057



Mine La India

14 390



20 369


Marge d'exploitation totale(i)

283 109



307 120


Amortissement des immobilisations de production et
mise en valeur des mines

134 370



132 509


Exploration, siège social et autres

79 386



71 964


Résultat avant impôts sur le résultat et impôts miniers

69 353



102 647


Impôts sur le résultat et impôts miniers

24 423



26 697


Résultat net pour la période

44 930

$


75 950

$

Résultat net par action - de base ($ US)

0,19

$


0,33

$

Résultat net par action - dilué ($ US)

0,19

$


0,33

$







Flux de trésorerie :






Flux de trésorerie d'exploitation

207 706

$


222 611

$

Flux de trésorerie affectés aux activités d'investissement

(354 717)

$


(153 687)

$

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

(34 348)

$


181 571

$







Prix réalisés ($ US) :






Or (par once)

1 332

$


1 223

$

Argent (par once)

16,76

$


17,62

$

Zinc (par tonne)

3 439

$


2 782

$

Cuivre (par tonne)

7 201

$


6 277

$







Production payable(iii) :






Or (onces) :







Activités du Nord








Mine LaRonde

89 785



78 912




Mine Lapa

1 722



15 360




Mine Goldex

27 924



32 671




Mine Meadowbank

61 447



85 370




Mine Canadian Malartic(ii)

83 403



71 382




Mine Kittila

48 118



51 621



Activités du Sud








Mine Pinos Altos

41 836



45 360




Mine Creston Mascota

11 988



11 244




Mine La India

23 055



26 296


Total - or (en onces)

389 278



418 216








Argent (en milliers d'onces) :







Activités du Nord








Mine LaRonde

367



272




Mine Lapa

--



1




Mine Goldex

--



--




Mine Meadowbank

60



71




Mine Canadian Malartic(ii)

106



84




Mine Kittila

3



3



Activités du Sud








Mine Pinos Altos

541



583




Mine Creston Mascota

91



56




Mine La India

45



128


Total - Argent (en milliers d'onces)

1 213



1 198








Zinc (tonnes)

1 046



1 005


Cuivre (tonnes)

1 292



1 272








Métal payable vendu :






Or (onces) :







Activités du Nord








Mine LaRonde 

101 825



85 456




Mine Lapa 

613



15 407




Mine Goldex

27 458



33 212




Mine Meadowbank

68 125



90 555




Mine Canadian Malartic(ii)(iv)                                

77 045



63 860




Mine Kittila

49 780



53 900



Activités du Sud








Mine Pinos Altos

46 360



45 133




Mine Creston Mascota

11 889



11 626




Mine La India

22 030



25 680


Total - or (en onces)

405 125



424 829








Argent (en milliers d'onces) :







Activités du Nord








Mine LaRonde

362



288




Mine Lapa

--



--




Mine Goldex

--



--




Mine Meadowbank

58



63




Mine Canadian Malartic(ii)(iv)

87



79




Mine Kittila

4



2



Activités du Sud








Mine Pinos Altos

611



606




Mine Creston Mascota

86



50




Mine La India

47



129


Total - Argent (en milliers d'onces)

1 255



1 217








Zinc (tonnes)

2 530



2 136


Cuivre (tonnes)

1 288



1 229








Total des coûts décaissés par once d'or produite - En fonction des co-produits ($ US)(v) :






Activités du Nord







 Mine LaRonde

639

$


662

$


 Mine Lapa

1 059



855



 Mine Goldex (vi)

674



532



 Mine Meadowbank

938



603



 Mine Canadian Malartic(ii)

586



575



 Mine Kittila

883



669


Activités du Sud







Mine Pinos Altos

758



594



Mine Creston Mascota

865



618



Mine La India

700



525


Moyenne pondérée du total des coûts décaissés par once d'or produite

733

$


616

$







Total des coûts décaissés par once d'or produite - en fonction des sous-produits ($ US)(v) :






Activités du Nord







 Mine LaRonde

427

$


464

$


 Mine Lapa

1 056



854



 Mine Goldex (vi)

674



532



 Mine Meadowbank

923



590



 Mine Canadian Malartic(ii)

566



556



 Mine Kittila

882



668


Activités du Sud







 Mine Pinos Altos

539



358



 Mine Creston Mascota

738



525



 Mine La India

668



438


Moyenne pondérée du total des coûts décaissés par once d'or produite

648

$


539

$







Remarques :






(i) La marge d'exploitation est calculée en soustrayant les coûts de production des produits d'exploitation tirés des activités minières.

(ii) Les données présentées dans le présent tableau tiennent compte de la participation de 50 % de la Société dans la mine Canadian Malartic depuis la date de l'acquisition.

(iii) La production payable (une mesure de la performance non financière non conforme aux PCGR) correspond à la quantité de minéraux produite pendant une période et contenue dans des produits qui ont été ou seront vendus par la Société, que ces produits soient vendus pendant la période ou détenus en stocks à la fin de la période.

(iv) Les données sur le métal payable vendu de la mine Canadian Malartic ne tiennent pas compte de la redevance de 5,0 % détenue par Redevances Aurifères Osisko Ltée.

(v) Le total des coûts décaissés par once d'or produite n'est pas une mesure reconnue selon les IFRS. Ces données peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs aurifères. Le total des coûts décaissés par once d'or produite est présenté en fonction des sous-produits (en déduisant les produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits des coûts de production) et en fonction des co-produits (avant les produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits). Le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits est calculé en rajustant les coûts de production, tels qu'ils sont inscrits dans les états consolidés intermédiaires condensés des résultats, pour tenir compte des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits, des coûts de production des stocks, des charges liées à la fonte, à l'affinage et à la commercialisation et des autres rajustements, puis en divisant par le nombre d'onces d'or produites. Le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des co-produits est calculé de la même façon que le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits, mais sans qu'aucun rajustement ne soit effectué pour tenir compte des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits. Par conséquent, le calcul du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des co-produits ne reflète pas une réduction des coûts de production ni des charges de fonte, d'affinage et de commercialisation associés à la production et à la vente des métaux récupérés comme sous-produits. La Société est d'avis que ces mesures généralement acceptées par le secteur permettent d'évaluer le rendement de l'exploitation de façon réaliste et sont utiles pour effectuer des comparaisons d'une période à l'autre. Le total des coûts décaissés par once d'or produite vise à fournir des renseignements sur la capacité des activités minières de la Société de générer des flux de trésorerie.  La direction utilise également ces mesures pour suivre le rendement des activités minières de la Société. Puisque les cours de l'or sont cotés par once, l'utilisation du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits permet à la direction d'évaluer les capacités d'une mine de générer des flux de trésorerie à divers prix de l'or.  La direction est consciente que ces mesures de la performance par once peuvent être influencées par les fluctuations des taux de change et, dans le cas du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits, par les prix des métaux récupérés comme sous-produits.  La direction atténue ces limites inhérentes en utilisant ces mesures en combinaison avec les coûts des sites miniers par tonne et d'autres données préparées selon les IFRS. La direction effectue également des analyses de sensibilité pour quantifier les effets des fluctuations des prix des métaux et des taux de change.

(vi) L'évaluation des données de la mine Goldex fondées sur une production d'or par once pour le trimestre clos le 31 mars 2017 ne tient pas compte de la production d'or payable de 2 395 onces et des coûts associés de la zone Deep 1, qui ont été produites avant la mise en œuvre de la production commerciale.

 

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE

BILANS CONSOLIDÉS

(en milliers de dollars américains, sauf les montants par action, selon les IFRS)

(non audité)








Au 31 mars


Au 31 décembre

ACTIF

2018


2017

Actif à court terme :







Trésorerie et équivalents de trésorerie

452 258

$


632 978

$


Placements à court terme

12 571



10 919



Trésorerie soumise à restrictions

1 201



422



Comptes clients 

13 734



12 000



Stocks 

467 048



500 976



Impôts à recouvrer

15 876



13 598



Titres de capitaux propres 

100 818



122 775



Juste valeur des instruments financiers dérivés 

9 522



17 240



Autres actifs à court terme

145 682



150 626


Total de l'actif à court terme

1 218 710



1 461 534


Actif à long terme :







Trésorerie soumise à restrictions

--



801



Goodwill

696 809



696 809



Immobilisations de production et mise en valeur de mines

5 874 610



5 626 552



Autres actifs

86 315



79 905


Total de l'actif

7 876 444

$


7 865 601

$

PASSIF ET CAPITAUX PROPRES






Passif à court terme :







Créditeurs et charges à payer

276 555

$


290 722

$


Provision pour restauration des lieux

12 847



10 038



Intérêts à payer

26 399



12 894



Impôts sur le résultat à payer

16 702



16 755



Obligations découlant de contrats de location-acquisition

2 799



3 412



Juste valeur des instruments financiers dérivés

275



--


Total du passif à court terme

335 577



333 821


Passif à long terme :







Dette à long terme

1 372 380



1 371 851



Provision pour restauration des lieux

374 800



345 268



Passifs d'impôts et impôts miniers différés

815 597



827 341



Autres passifs

38 041



40 329


Total du passif

2 936 395



2 918 610


CAPITAUX PROPRES







Actions ordinaires :








En circulation -- 233 422 877 actions ordinaires émises, moins 966 215 actions détenues en fiducie

5 292 409



5 288 432



Options sur actions

191 288



186 754



Surplus d'apport

37 254



37 254



Déficit

(540 263)



(595 797)



Autres réserves

(40 639)



30 348


Total des capitaux propres

4 940 049



4 946 991


Total du passif et des capitaux propres

7 876 444

$


7 865 601

$

 

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE

ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS

(en milliers de dollars américains, sauf les données par action, selon les IFRS)

(non audité)




Trimestres clos les


31 mars


2018



2017














PRODUITS






Produits tirés des activités minières

578 435

$


547 459

$







COÛTS, CHARGES ET AUTRES PRODUITS






Production(i)

295 326



240 339


Exploration et expansion de l'entreprise

30 223



25 313


Amortissement des immobilisations de production et mise en valeur des mines

134 370



132 509


Frais généraux et d'administration

33 461



30 754


Charges financières

21 816



19 706


Profit sur les instruments financiers dérivés

(1 306)



(3 800)


Profit sur la vente de titres des capitaux propres

--



(76)


Mesures environnementales correctives

207



328


(Profit) perte de change

(3 485)



852


Produits divers

(1 530)



(1 113)


Résultat avant impôts sur le résultat et impôts miniers

69 353



102 647


Impôts sur le résultat et impôts miniers

24 423



26 697


Résultat net pour la période

44 930

$


75 950

$







Résultat net par action - de base

0,19

$


0,33

$

Résultat net par action - dilué

0,19

$


0,33

$







Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation (en milliers) :






De base

232 490



226 883


Dilué

234 575



229 345








Remarque :






(i)Exception faite de l'amortissement, qui est présenté séparément.






 

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE

ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE

(en milliers de dollars américains, selon les IFRS)

(non audité)



Trimestres clos les


31 mars


2018



2017








ACTIVITÉS D'EXPLOITATION






Résultat net pour la période

44 930

$


75 950

$

Ajouter (déduire) les éléments sans effet sur la trésorerie :







Amortissement des immobilisations de production et mise en valeur des mines

134 370



132 509



Impôts sur le résultat et impôts miniers différés

(11 622)



531



Profit sur la vente de titres des capitaux propres 

--



(76)



Rémunération à base d'actions

15 324



15 390



(Profit) perte de change 

(3 485)



852



Autre

1 652



(111)


Rajustement pour règlement de mesures environnementales correctives

(633)



(306)


Variations des soldes hors trésorerie du fonds de roulement :







Comptes clients

(1 734)



(1 428)



Impôts sur le résultat

(2 331)



(3 803)



Stocks

24 550



7 936



Autres actifs à court terme

4 753



5 219



Créditeurs et charges à payer

(10 439)



(21 159)



Intérêts à payer

12 371



11 107


Flux de trésorerie d'exploitation

207 706



222 611








ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT






Acquisitions d'immobilisations de production et mise en valeur des mines

(186 094)



(128 639)


Acquisition

(162 479)



--


Achats nets de placements à court terme

(1 652)



(2 721)


Produits nets de la vente des titres des capitaux propres 

--



191


Achats de titres des capitaux propres 

(4 514)



(22 537)


Baisse de la trésorerie soumise à restrictions

22



19


Flux de trésorerie affectés aux activités d'investissement

(354 717)



(153 687)








ACTIVITÉS DE FINANCEMENT






Dividendes payés

(22 649)



(19 458)


Remboursement d'obligations découlant de contrats de location-acquisition

(920)



(1 682)


Produit tiré de la dette à long terme

250 000



--


Remboursement de la dette à long terme

(250 000)



--


Financement par emprunt à long terme

(104)



--


Rachat d'actions ordinaires pour les régimes de rémunération à base d'actions

(26 256)



(24 238)


Produit tiré de l'exercice d'options sur actions

12 184



10 913


Actions ordinaires émises

3 397



216 036


Flux de trésorerie liés aux activités de financement

(34 348)



181 571


Effet des variations des taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie

639



2 718


Augmentation (diminution) nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie au
cours de la période

(180 720)



253 213


Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période

632 978



539 974


Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période

452 258

$


793 187

$







RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES SUR LES FLUX DE TRÉSORERIE






Intérêts payés

7 167

$


6 867

$

Impôts sur le résultat et impôts miniers payés

37 838

$


30 363

$

 

MINES AGNICO EAGLE LIMITÉE

RAPPROCHEMENT DES MESURES DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE NON CONFORMES AUX PCGR

(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)

(non audité)











Total des coûts de production par mine


Trimestre clos le 31 mars 2018


Trimestre clos le 31 mars 2017

(en milliers de dollars américains)









Mine LaRonde





64 936

$





44 365

$

Mine Lapa





528






12 887


Mine Goldex





18 584






16 865


Mine Meadowbank





61 490






53 978


Mine Canadian Malartic(i)





47 320






32 501


Mine Kittila





42 716






35 919


Mine Pinos Altos





34 699






23 732


Mine Creston Mascota





9 651






6 978


Mine La India





15 402






13 114


Coûts de production selon les états consolidés des résultats





295 326

$





240 339

$











Rapprochement des coûts de production et du total des coûts décaissés par once d'or produite(ii) par mine et

Rapprochement des coûts de production et des coûts des sites miniers par tonne(iii) par mine 

(en milliers de dollars américains, sauf indication contraire)










Mine LaRonde


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Mesures par once d'or produite(ii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par once)


(en milliers)


($ par once)

Production aurifère (onces)




89 785






78 912













Coûts de production


64 936

$


723

$


44 365

$


562

$


Stocks et autres rajustements(iv)


(7 531)



(84)



7 840



100


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des co-produits)


57 405

$


639

$


52 205

$


662

$


Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques


(19 060)



(212)



(15 585)



(198)


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des sous-produits)


38 345

$


427

$


36 620

$


464

$













Mine LaRonde


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Par tonne(iii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par tonne)


(en milliers)


($ par tonne)

Tonnes de minerai traitées (en milliers)




531






559












Coûts de production


64 936

$


122

$


44 365

$


79

$

Coûts de production ($ CA)


82 132

$ CA


155

$ CA


59 224

$ CA


106

$ CA

Stocks et autres rajustements ($ CA)(v)


(17 985)



(34)



1 496



3


Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)


64 147

$ CA


121

$ CA


60 720

$ CA


109

$ CA











Mine Lapa


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Mesures par once d'or produite(ii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par once)


(en milliers)


($ par once)

Production aurifère (onces)




1 722






15 360












Coûts de production


528

$


307

$


12 887

$


839

$


Stocks et autres rajustements(iv)


1 295



752



242



16


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des co-produits)


1 823

$


1 059

$


13 129

$


855

$


Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques


(5)



(3)



(14)



(1)


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des sous-produits)


1 818

$


1 056

$


13 115

$


854

$

Mine Lapa


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Par tonne(iii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par tonne)


(en milliers)


($ par tonne)

Tonnes de minerai traitées (en milliers)



17





130











Coûts de production


528

$


31

$


12 887

$


99

$

Coûts de production ($ CA)


675

$ CA


40

$ CA


17 259

$ CA


133

$ CA

Stocks et autres rajustements ($ CA)(v)

1 681



96



61



1


Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)


2 356

$ CA


136

$ CA


17 320

$ CA


134

$ CA










Mine Goldex


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Mesures par once d'or produite (ii)(vi)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par once)


(en milliers)


($ par once)

Production aurifère (onces)



27 924





30 276











Coûts de production


18 584

$


666

$


16 865

$


557

$


Stocks et autres rajustements(iv)


237



8



(752)



(25)


Coûts d'exploitation décaissés (en fonction des co-produits)


18 821

$


674

$


16 113

$


532

$


Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques


(4)



--



(8)



--


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des sous-produits)


18 817

$


674

$


16 105

$


532

$










Mine Goldex


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Par Tonne(iii)(vii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par tonne)


(en milliers)


($ par tonne)

Tonnes de minerai traitées (en milliers)



658





584











Coûts de production


18 584

$


28

$


16 865

$


29

$

Coûts de production ($ CA)


23 537

$ CA


36

$ CA


22 303

$ CA


38

$ CA

Stocks et autres rajustements ($ CA)(v)

402



--



(973)



(1)


Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)


23 939

$ CA


36

$ CA


21 330

$ CA


37

$ CA










Mine Meadowbank


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Mesures par once d'or produite(ii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par once)


(en milliers)


($ par once)

Production aurifère (onces)



61 447





85 370











Coûts de production


61 490

$


1 001

$


53 978

$


632

$


Stocks et autres rajustements(iv)


(3 821)



(63)



(2 515)



(29)


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des co-produits)


57 669

$


938

$


51 463

$


603

$


Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques


(974)



(15)



(1 107)



(13)


Coûts d'exploitation décaissés (en fonction des sous-produits)


56 695

$


923

$


50 356

$


590

$










Mine Meadowbank


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Par tonne(iii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par tonne)


(en milliers)


($ par tonne)

Tonnes de minerai traitées (en milliers)



830





926











Coûts de production


61 490

$


74

$


53 978

$


58

$

Coûts de production ($ CA)


77 661

$ CA


94

$ CA


71 414

$ CA


77

$ CA

Stocks et autres rajustements ($ CA)(v)

(4 857)



(6)



(3 141)



(3)


Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)


72 804

$ CA


88

$ CA


68 273

$ CA


74

$ CA

Mine Canadian Malartic(i)


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Mesures par once d'or produite(ii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par once)


(en milliers)


($ par once)

Production aurifère (onces)




83 403






71 382














Coûts de production


47 320

$


567

$


32 501

$


455

$


Stocks et autres rajustements(iv)


1 588



19



8 563



120


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des co-produits)


48 908

$


586

$


41 064

$


575

$


Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques


(1 668)



(20)



(1 353)



(19)


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des sous-produits)


47 240

$


566

$


39 711

$


556

$













Mine Canadian Malartic(i)


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Par tonne(iii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par tonne)


(en milliers)


($ par tonne)

Tonnes de minerai traitées (en milliers)




2 510






2 433














Coûts de production


47 320

$


19

$


32 501

$


13

$

Coûts de production ($ CA)


60 502

$ CA


24

$ CA


42 996

$ CA


18

$ CA

Stocks et autres rajustements ($ CA)(v)

2 042



1



11 132



4


Coûts d'exploitation des sites miniers ($ CA)


62 544

$ CA


25

$ CA


54 128

$ CA


22

$ CA













Mine Kittila


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Mesures par once d'or produite(ii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par once)


(en milliers)


($ par once)

Production aurifère (onces)




48 118






51 621














Coûts de production


42 716

$


888

$


35 919

$


696

$


Stocks et autres rajustements(iv)


(224)



(5)



(1 392)



(27)


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des co-produits)


42 492

$


883

$


34 527

$


669

$


Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques


(71)



(1)



(44)



(1)


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des sous-produits)


42 421

$


882

$


34 483

$


668

$













Mine Kittila


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Par tonne(iii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par tonne)


(en milliers)


($ par tonne)

Tonnes de minerai traitées (en milliers)




468






423














Coûts de production


42 716

$


91

$


35 919

$


85

$

Coûts de production (€)


34 984


75


33 104


78

Stocks et autres rajustements (€)(v)

(482)



(1)



(1 340)



(3)


Coûts d'exploitation des sites miniers (€)


34 502


74


31 764


75













Mine Pinos Altos


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Mesures par once d'or produite(ii)


31 mars 2018


31 mars 2017



(en milliers)


($ par once)


(en milliers)


($ par once)

Production aurifère (onces)




41 836






45 360














Coûts de production


34 699

$


829

$


23 732

$


523

$


Stocks et autres rajustements(iv)


(2 987)



(71)



3 211



71


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des co-produits)


31 712

$


758

$


26 943

$


594

$


Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques


(9 165)



(219)



(10 695)



(236)


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des sous-produits)


22 547

$


539

$


16 248

$


358

$













Mine Pinos Altos


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Par tonne(iii)


31 mars 2018


31 mars 2017




(en milliers)


($ par tonne)


(en milliers)


($ par tonne)

Tonnes de minerai traitées
(en milliers de tonnes)





519






553
















Coûts de production


34 699

$


67

$


23 732

$


43

$

Stocks et autres rajustements(v)


(2 974)



(6)



2 841



5


Coûts d'exploitation des sites miniers


31 725

$


61

$


26 573

$


48

$















Mine Creston Mascota


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Mesures par once d'or produite(ii)


31 mars 2018


31 mars 2017




(en milliers)


($ par once)


(en milliers)


($ par once)

Production aurifère (onces)





11 988






11 244
















Coûts de production


9 651

$


805

$


6 978

$


621

$


Stocks et autres rajustements(iv)


717



60



(31)



(3)


Coûts d'exploitation décaissés
 (en fonction des co-produits)


10 368

$


865

$


6 947

$


618

$


Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques


(1 526)



(127)



(1 044)



(93)


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des sous-produits)


8 842

$


738

$


5 903

$


525

$















Mine Creston Mascota


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Par tonne(iii)


31 mars 2018


31 mars 2017




(en milliers)


($ par tonne)


(en milliers)


($ par tonne)

Tonnes de minerai traitées
(en milliers de tonnes)





475






524
















Coûts de production


9 651

$


20

$


6 978

$


13

$

Stocks et autres rajustements(v)


629



2



(95)



--


Coûts d'exploitation des sites miniers


10 280

$


22

$


6 883

$


13

$















Mine La India


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Mesures par once d'or produite(ii)


31 mars 2018


31 mars 2017




(en milliers)


($ par once)


(en milliers)


($ par once)

Production aurifère (onces)





23 055






26 296
















Coûts de production


15 402

$


668

$


13 114

$


499

$


Stocks et autres rajustements(iv)


742



32



686



26


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des co-produits)


16 144

$


700

$


13 800

$


525

$


Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques


(754)



(32)



(2 279)



(87)


Coûts d'exploitation décaissés
(en fonction des sous-produits)


15 390

$


668

$


11 521

$


438

$













Mine La India


Trimestre clos le


Trimestre clos le

Par tonne(iii)


31 mars 2018


31 mars 2017




(en milliers)


($ par tonne)


(en milliers)


($ par tonne)

Tonnes de minerai traitées
(en milliers de tonnes)





1 695






1 402














Coûts de production


15 402

$


9

$


13 114

$


9

$

Stocks et autres rajustements(v)


460



--



369



1


Coûts d'exploitation des sites miniers


15 862

$


9

$


13 483

$


10

$













Remarques :











(i) Les données présentées dans le présent tableau tiennent compte de la participation de 50 % de la Société dans la mine Canadian Malartic.

(ii) Le total des coûts décaissés par once d'or produite n'est pas une mesure reconnue selon les IFRS. Ces données peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs aurifères. Le total des coûts décaissés par once d'or produite est présenté en fonction des sous-produits (en déduisant les produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits des coûts de production) et en fonction des co-produits (avant les produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits). Le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits est calculé en rajustant les coûts de production, tels qu'ils sont inscrits dans les états consolidés des résultats, pour tenir compte des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits, des coûts de production des stocks, des charges liées à la fonte, à l'affinage et à la commercialisation et des autres rajustements, puis en divisant par le nombre d'onces d'or produites. Le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des co-produits est calculé de la même façon que le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits, mais sans qu'aucun rajustement ne soit effectué pour tenir compte des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits. Par conséquent, le calcul du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des co-produits ne reflète pas une réduction des coûts de production ni des charges de fonte, d'affinage et de commercialisation associés à la production et à la vente des métaux récupérés comme sous-produits. La Société est d'avis que ces mesures non conformes aux PCGR permettent d'évaluer le rendement de l'exploitation de façon réaliste et sont utiles pour effectuer des comparaisons d'une période à l'autre. Le total des coûts décaissés par once d'or produite vise à fournir des renseignements sur la capacité des activités minières de la Société de générer des flux de trésorerie. La direction utilise également ces mesures pour suivre le rendement des activités minières de la Société. Puisque les cours de l'or sont cotés par once, l'utilisation du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits permet à la direction d'évaluer les capacités d'une mine de générer des flux de trésorerie à divers prix de l'or. La direction est consciente que ces mesures de la performance par once peuvent être influencées par les fluctuations des taux de change et, dans le cas du total des coûts décaissés d'or produit en fonction des sous-produits, par les prix des métaux récupérés comme sous-produits. La direction atténue ces limites inhérentes en utilisant ces mesures en combinaison avec les coûts des sites miniers par tonne et d'autres données préparées selon les IFRS. La direction effectue également des analyses de sensibilité pour quantifier les effets des fluctuations des prix des métaux et des taux de change.

(iii) Les coûts des sites miniers par tonne ne sont pas une mesure reconnue selon les IFRS, et ces données peuvent ne pas être comparables à celles qui sont présentées par d'autres producteurs aurifères. Cette mesure est calculée en rajustant les coûts de production, tels qu'ils figurent dans les états consolidés des résultats, pour tenir compte des coûts de production liés aux stocks et d'autres ajustements, puis en divisant par le nombre de tonnes de minerai traitées. Puisque la mesure du total des coûts décaissés par once d'or produite peut subir l'incidence des fluctuations des prix des métaux récupérés comme sous-produits et des taux de change, la direction est d'avis que les coûts des sites miniers par tonne fournissent des renseignements supplémentaires sur le rendement des activités minières en éliminant l'incidence des variations des niveaux de production. La direction utilise aussi cette mesure pour déterminer la viabilité économique des blocs d'exploitation. Comme chaque bloc d'exploitation est évalué en fonction de la valeur de réalisation nette de chaque tonne extraite, les produits d'exploitation estimatifs par tonne doivent être supérieurs aux coûts des sites miniers par tonne pour que le bloc d'exploitation soit rentable. La direction est consciente que cette mesure par tonne de la performance peut être influencée par les fluctuations des niveaux de minerai traité et atténue cette limite inhérente en utilisant cette mesure en combinaison avec les coûts de production préparés selon les IFRS.

(iv) Conformément à la méthode comptable utilisée par la Société pour la comptabilisation des produits, les produits d'exploitation sont comptabilisés lorsque le titre de propriété est cédé et que le risque est transféré. Comme le total des coûts décaissés par once d'or produite est calculé en fonction de la production, ce rajustement des stocks est effectué pour tenir compte de la partie de la production qui n'a pas encore été comptabilisée à titre de produits d'exploitation. Les autres rajustements comprennent l'ajout des charges liées à la fonte, à l'affinage et à la commercialisation aux coûts de production.

(v) Ce rajustement au titre des stocks et des autres rajustements reflète les coûts de production associés à la partie de la production encore en stock et des charges liées à la fonte, à l'affinage et à la commercialisation associées à la production.

(vi) L'évaluation des données de la mine Goldex fondées sur une production d'or par once pour le trimestre clos le 31 mars 2017ne tient pas compte de la production d'or payable de 2 395 onces et des coûts associés de la zone Deep 1, qui ont été produites avant la mise en œuvre de la production commerciale.

(vii) L'évaluation des données de la mine Goldex fondées sur une production d'or par tonne pour le trimestre clos le 31 mars 2017 ne tient pas compte des 57 730 tonnes et des coûts associés liés à la zone Deep 1 qui ont été traitées avant la mise en œuvre de la production commerciale.

 

Rapprochement des coûts de production et des coûts de maintien tout compris par once d'or produite







(en dollars américains par once d'or produite, sauf indication contraire)

Trimestre clos le
31 mars 2018


Trimestre clos le
31 mars 2017

Coûts de production selon les états consolidés des résultats et du résultat global (en milliers de dollars américains)

295 326

$


240 339

$

Production aurifère rajustée (onces)(i)

389 278



415 821


Coûts de production par once de la production aurifère ajustée(i)

759

$


578

$

Rajustements :







Stocks et autres rajustements(ii)

(26)



38


Total des coûts décaissés par once d'or produite (en fonction des co-produits)(iii)

733

$


616

$

Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques

(85)



(77)


Total des coûts décaissés par once d'or produite (en fonction des sous-produits)(iii)

648

$


539

$

Rajustements :






Investissements de maintien (incluant les frais d'exploration incorporés)

150



125

Frais généraux et d'administration (incluant les options sur actions)

86



74

Provision hors trésorerie pour restauration des lieux et autres

5



3


Coûts de maintien tout compris par once d'or produite (en fonction des sous-produits)

889

$


741

$

Produits d'exploitation tirés des sous-produits métalliques

85



77


Coûts de maintien tout compris par once d'or produite (en fonction des co-produits)

974

$


818

$







Remarques :






(i) La production d'or ajustée pour le trimestre clos le 31 mars 2017 ne tient pas compte de la production d'or payable de 2 395 onces dans la zone Deep 1 de la mine Goldex, qui ont été produites avant la mise en œuvre de la production commerciale.

(ii) Conformément à la méthode comptable utilisée par la Société pour la comptabilisation des produits, les produits d'exploitation sont comptabilisés lorsque le titre de propriété est cédé et que le risque est transféré. Comme le total des coûts décaissés par once d'or produite est calculé en fonction de la production, cet ajustement des stocks représente les marges sur ventes liées à la partie de la production qui n'a pas encore été comptabilisée à titre de produits d'exploitation.

(iii) Le total des coûts décaissés par once d'or produite n'est pas une mesure reconnue selon les IFRS. Ces données peuvent ne pas être comparables aux données présentées par d'autres producteurs aurifères. Le total des coûts décaissés par once d'or produite est présenté en fonction des sous-produits (en déduisant les produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits des coûts de production) et en fonction des co-produits (avant les produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits). Le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits est calculé en rajustant les coûts de production, tels qu'ils sont inscrits dans les états consolidés des résultats, pour tenir compte des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits, des coûts de production des stocks, des charges liées à la fonte, à l'affinage et à la commercialisation et des autres rajustements, puis en divisant par le nombre d'onces d'or produites. Le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des co-produits est calculé de la même façon que le total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits, mais sans qu'aucun rajustement ne soit effectué pour tenir compte des produits tirés des métaux récupérés comme sous-produits. Par conséquent, le calcul du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des co-produits ne reflète pas une réduction des coûts de production ni des charges de fonte, d'affinage et de commercialisation associés à la production et à la vente des métaux récupérés comme sous-produits. La Société est d'avis que ces mesures non conformes aux PCGR généralement acceptées par le secteur permettent d'évaluer le rendement de l'exploitation de façon réaliste et sont utiles pour effectuer des comparaisons d'une période à l'autre. Le total des coûts décaissés par once d'or produite vise à fournir des renseignements sur la capacité des activités minières de la Société de générer des flux de trésorerie. La direction utilise également ces mesures pour suivre le rendement des activités minières de la Société. Puisque les cours de l'or sont cotés par once, l'utilisation du total des coûts décaissés par once d'or produite en fonction des sous-produits permet à la direction d'évaluer les capacités d'une mine de générer des flux de trésorerie à divers prix de l'or. La direction est consciente que ces mesures de la performance par once peuvent être influencées par les fluctuations des taux de change et, dans le cas du total des coûts décaissés d'or produit en fonction des sous-produits, par les prix des métaux récupérés comme sous-produits. La direction atténue ces limites inhérentes en utilisant ces mesures en combinaison avec les coûts des sites miniers par tonne et d'autres données préparées selon les IFRS. La direction effectue également des analyses de sensibilité pour quantifier les effets des fluctuations des prix des métaux et des taux de change.

 

SOURCE Mines Agnico Eagle Limitée

Pour obtenir de plus amples renseignements sur Agnico Eagle, veuillez communiquer avec le service des Relations avec les investisseurs, en écrivant à info@agnicoeagle.com ou en appelant au 416 947-1212.