NYSE: AEM 61,45
-0,22 -0,36%
Volume: 5 735 803
avril 12, 2024
TSX: AEM 84,64
+0,27 +0,32%
Volume: 1 878 598
avril 12, 2024
Gold: 2 354,80
+25,20 +1,08%
Volume: 377
avril 11, 2024

Structure de gestion du développement durable


Un graphique présente la structure de gouvernance du développement durable d'Agnico Eagle au niveau du conseil d'administration et des comités de gestion de la haute direction, au niveau de l’entreprise et au niveau des activités d’exploitation.

Le développement durable est intégré à toute la structure de gestion, depuis le conseil d’administration jusqu’à la haute direction et en passant par les activités d’exploitation. Notre structure de gouvernance établit des lignes de responsabilité claires, nous permet de nous adapter aux imprévus et veille à ce que des pratiques durables soient prises en compte dans tous les aspects de nos activités.

En ce qui a trait au conseil d’administration, les questions de développement durable sont présentées au Comité responsable de la santé, de la sécurité, de l’environnement et du développement durable (SSED) à chaque réunion trimestrielle du conseil d’administration.

Du côté de la direction, la supervision et la mise en œuvre du programme de développement durable relèvent de la responsabilité directe d’un membre de la direction, la vice-présidente exécutive de l’excellence opérationnelle, qui relève directement du président et chef de la direction. L’équipe du développement durable de l’entreprise est responsable de la supervision de notre stratégie de développement durable et, en collaboration avec les équipes d’exploitation et d’entreprise, de la définition et de la mise en œuvre des objectifs, ainsi que de l’évaluation des progrès réalisés par rapport aux indicateurs de rendement clés.

Sur le plan opérationnel, des processus sont en place pour nous assurer que les questions de développement durable, y compris l’évaluation des risques et les mesures d’atténuation, sont intégrées dans la gestion quotidienne de nos activités. Les directeurs généraux sont responsables de la mise en œuvre de notre SGMR, de l’adhésion à notre politique de développement durable et de l’amélioration continue de nos objectifs en matière de développement durable sur leur site.

L’ABC des principes directeurs d’Agnico Eagle

Agnico Eagle a élaboré une série de principes directeurs pour consolider son approche et sa culture de gestion à l’échelle de l’entreprise.

Gestion ancrée dans nos valeurs

Des communications ouvertes et transparentes.

Une production sécuritaire.

Les plus hauts standards d’honnêteté, de responsabilité et de performance.

Les plus hauts niveaux d’engagement des employés.

La mise en commun et le développement des compétences et de l’expertise.

Le maintien de nos aptitudes en entrepreneuriat et en esprit d’innovation.
 

Gestion fondée sur la collaboration

En encourageant des débats ouverts et respectueux et de saines discussions.

En reconnaissant les succès qui proviennent à la fois des contributions exceptionnelles et du travail d’équipe.
 

Gestion simple et claire

Pratiques simples reposant sur le bon sens.

Clarté quant aux rôles et aux contributions de chacun.

Employés et gestionnaires en accord avec les priorités de l’entreprise.

Développement durable de l’entreprise

Notre mission consiste à créer une entreprise de haut calibre, facile à comprendre : une entreprise qui, à long terme, génère des rendements supérieurs pour ses actionnaires et offre à ses employés un milieu où il fait bon travailler, tout en contribuant positivement aux communautés dans lesquelles elle exerce ses activités. Notre équipe de direction continuera de remplir cette mission et de véhiculer les valeurs qui ont propulsé notre entreprise dans la position de chef de file au sein de la communauté d’affaires mondiale. Un développement minier responsable dont tout le monde bénéficie fait partie intégrante de notre culture d’entreprise.

Notre stratégie d’affaires repose sur trois piliers : le rendement, la filière de projets et la main-d’œuvre.

Pour en savoir plus sur notre rendement commercial, consultez notre Rapport annuel 2022.

Code de conduite professionnelle et d’éthique

Agnico Eagle a adopté un Code de conduite et d’éthique qui fournit à toutes les personnes qui travaillent en son nom dans le monde un cadre déontologique pour exercer leurs activités et prendre des décisions conformément à l’éthique. Ce code s’applique à tous les administrateurs, dirigeants, employés et représentants et les engage à mener nos activités conformément à tous les règlements, lois et règles applicables ainsi qu’aux normes éthiques les plus rigoureuses.

Nous avons également adopté un Code de déontologie pour les consultants et les entrepreneurs et un Code de conduite des fournisseurs. Le comité d’audit est responsable de la surveillance du respect des codes adoptés. Nous avons établi une ligne d’éthique sans frais afin de permettre le signalement anonyme de tout soupçon d’infraction au Code de conduite professionnelle et d’éthique comprenant, sans s’y limiter, les préoccupations liées à la comptabilité, les contrôles comptables internes ou autre question d’audit, les manquements au code de conduite, les conflits éthiques ainsi que les enjeux liés à l’environnement, au harcèlement ou à la discrimination.

Anticorruption

Agnico Eagle s’efforce de mener ses activités conformément à tous les règlements, lois et règles applicables ainsi qu’aux normes éthiques les plus rigoureuses. Nous ne tolérons pas la corruption et nous nous engageons à faire preuve de professionnalisme, d’honneur et d’intégrité dans toutes nos transactions et relations commerciales. Les activités d’exploitation et les activités commerciales sont évaluées régulièrement afin de veiller à ce que les exigences de notre politique visant à contrer la corruption et l’extorsion ainsi que les procédures et directives applicables soient respectées. En 2022, aucun cas de fraude n’a été signalé au comité de vérification d’Agnico Eagle et aucune action en justice n’a été intentée pour des pratiques anticoncurrentielles, antitrust ou monopolistiques contre la société.

Sécurité et droits de la personne

Nous exerçons nos activités dans des régions où les droits de la personne sont respectés et encouragés et nous nous engageons à faire respecter les droits fondamentaux de la personne tels que définis dans la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations unies. À cet effet, nous veillons notamment à ce que nos activités ne profitent, ni ne contribuent à des conflits armés illégaux, à des violations des droits de la personne ou à des manquements au droit international humanitaire, ni ne les appuient. Nous sommes contre toute forme d’esclavage moderne et nous ne cautionnons aucune forme d’exploitation à des fins personnelles ou commerciales. Agnico Eagle ne tolère pas le travail des enfants, le travail en milieu carcéral ou toute forme de travail forcé, d’esclavage ou de servitude. La protection des droits de la personne est gérée par l’entremise de notre SGMR, qui intègre les Principes permettant une exploitation minière aurifère responsable (PEMOR), les protocoles de l’initiative Vers le développement minier durable (TSM) et les Principes volontaires sur la sécurité et les droits de la personne (les « Principes volontaires »). En 2022, Agnico Eagle a réalisé une analyse des écarts entre son SGMR et les Principes volontaires pour s’assurer que le système répond explicitement à toutes les exigences des principes et prend en compte les pratiques en cours sur les sites d’Agnico Eagle.

Nous assurons la protection des droits de la personne en :

  • communiquant activement notre approche et nos attentes à toutes les parties prenantes, y compris les fournisseurs;

  • mobilisant les parties prenantes pour comprendre les répercussions de nos activités et en collaborant avec eux pour optimiser les avantages et limiter les répercussions négatives;

  • mettant en œuvre des mécanismes efficaces de règlement des griefs;
    offrant de la formation sur les droits de la personne;

  • faisant connaître nos attentes envers les fournisseurs au moyen du Code de conduite des fournisseurs.

Initiatives en matière de politiques publiques

Nous nous associons aux parties prenantes locales et aux groupes industriels pour participer à des initiatives de politique publique qui soutiennent le développement durable de notre industrie et celle des communautés dans lesquelles nous exerçons nos activités. Nos priorités comprennent des initiatives liées au développement des infrastructures propres dans les régions éloignées, au soutien à la formation, au processus de délivrance des permis, à la gestion de l’utilisation des territoires et à la protection de la faune et de la flore sauvages.

Comité consultatif auprès des parties prenantes

Le Comité consultatif auprès des parties prenantes d’Agnico Eagle se compose de parties prenantes indépendantes qui possèdent une expertise en matière d’ERSG, de développement communautaire, d’affaires autochtones, d’exploitation minière, de déclaration de l’information et de gouvernance. Les membres du Comité consultatif auprès des parties prenantes sont choisis pour représenter la société civile. Créé en 2011, le groupe tient des rencontres annuelles dans le but de formuler des commentaires constructifs et des lignes directrices sur des questions d’importance pour Agnico Eagle. Le Comité consultatif auprès des parties prenantes offre une rétroaction sur nos efforts en matière de responsabilité sociale d’entreprise et nous aide à apporter des ajustements stratégiques aux activités de mobilisation des parties prenantes.

Le rôle et le fonctionnement du Comité consultatif auprès des parties prenantes représentent l’un de nombreux mécanismes et pratiques d’engagement mis en place par Agnico Eagle afin de s’adapter aux normes et cadres internationaux, notamment les suivants : 

 

 

Fruit d’un arrangement relativement unique et précieux au sein du secteur minier canadien, le Comité consultatif auprès des parties prenantes permet à Agnico Eagle de recueillir une rétroaction sur ses efforts en matière de responsabilité sociale d’entreprise et l’aide à apporter des ajustements stratégiques à ses activités d’engagement auprès des parties prenantes locales.

Principales recommandations du Comité consultatif auprès des parties prenantes en 2022 

Chaque année, le Comité consultatif auprès des parties prenantes fournit à Agnico Eagle une vaste liste de recommandations. Plusieurs d’entre elles ont été retenues pour un examen immédiat et les travaux se poursuivent pour y remédier. Vous trouverez ci-dessous la liste complète des recommandations.

Changements climatiques

Divulguer les émissions et les prélèvements découlant de l’utilisation des terres conformément aux directives sur les forêts, les terres et l’agriculture de la SBTi. 
Définir un objectif pour les émissions du niveau 3 une fois que les fournisseurs auront stabilisé leur mesure des émissions des niveaux 1 et 2. 
Maintenir l’uniformité des communications concernant l’ambition de l’action climatique, qu’il s’agisse de divulgations publiques ou d’actions de sensibilisation gouvernementales. 
Impliquer les communautés locales dans la planification de la transition climatique et fournir des mises à jour périodiques.

 Nature et biodiversité

Collaborer avec les gardiens des savoirs autochtones pour mieux les intégrer dans les stratégies de biodiversité et la collecte de données. 
Étudier la possibilité de participer au programme des gardiens autochtones au Canada et au programme des gardes forestiers autochtones en Australie.
Élargir les programmes de surveillance communautaires pour y inclure d’autres espèces et d’autres sites en s’appuyant sur les leçons apprises jusqu’à présent et en considérant le rôle que les communautés peuvent jouer pour assurer l’exactitude des données et des renseignements liés à la nature. 
Suivre l’évolution des cadres et des initiatives pour éclairer la manière dont la société suit et rend compte de la biodiversité. 

 

Responsabilité sociale en matière d’exploration et de fermeture

Aider les dirigeants locaux à définir des stratégies de diversification économique, de l’exploration à la fermeture, conformément à la vision, aux besoins et aux objectifs de la communauté locale. 
Mettre au point des stratégies d’atténuation des répercussions sociales négatives potentielles de l’exploration et de la fermeture, ainsi que des répercussions sociales potentielles du navettage aérien sur les communautés d’origine et d’accueil.
Offrir une formation supplémentaire aux géologues prospecteurs sur l’engagement communautaire, potentiellement à partir du cadre e3 Plus de l’ACPE.
Déterminer si la norme ISO 21795 apporterait une valeur ajoutée à la planification et à la gestion de la fermeture des mines d’Agnico.

 

Gestion durable de la chaîne d’approvisionnement

Favoriser la définition d’une approche globale des critères de l’« or vert » à l’échelle du secteur, qui englobe l’approvisionnement écologique local, les émissions de niveau 3, l’approvisionnement responsable, la traçabilité et la chaîne de contrôle, ainsi que la diligence raisonnable en matière de diversité et de droits de la personne.  
Analyser si les exigences en matière de diligence raisonnable à l’égard des fournisseurs peuvent être adaptées aux PME. 
Offrir plus de détails concernant la diversité des fournisseurs dans les divulgations portant sur d’autres dimensions des pratiques d’équité, de diversité et d’inclusion (EDI).  
Envisager de reproduire le site Web des fournisseurs du Nunavut pour d’autres emplacements.

 

La main-d’œuvre de demain

Étudier la possibilité d’exploiter et de mesurer l’EDI dans le cadre du recrutement, du maintien en poste et de la promotion de la main-d’œuvre, y compris l’utilisation possible du guide sur la finance inclusive pour mesurer l’inclusion. 
Accélérer les efforts visant à renforcer la participation d’une main-d’œuvre diversifiée, notamment : 

Embaucher selon les « capacités fonctionnelles » et favoriser le perfectionnement des compétences pour accroître la diversité de la main-d’œuvre.  
Envisager des régimes d’avantages sociaux et des horaires flexibles (par exemple, calendriers des jours fériés) pour répondre aux besoins multiculturels.  
Intégrer l’inclusion dans la conception et les horaires du milieu de travail, y compris les espaces communautaires et les langues locales. 
Évaluer et continuer d’améliorer l’efficacité de la formation sur la sensibilisation interculturelle.  

  

Communications

Étudier la possibilité d’obtenir des garanties plus importantes de tierces parties pour les données et les informations sur l’ERSG, tout en reconnaissant que différents types de tierces parties auront des degrés de crédibilité variables auprès de différents publics. 
Passer en revue les publics clés, la langue et le format des communications externes, comme le site Web, pour vérifier qu’ils s’adressent bien aux principaux publics cibles (au-delà des investisseurs).