NYSE: AEM 45,09
+0,73 +1,65%
Volume: 691 442
octobre 23, 2017
TSX: AEM 57,00
+1,01 +1,8%
Volume: 207 649
octobre 23, 2017
Gold: 1 277,40
-9,50 -0,74%
Volume: 134
octobre 20, 2017

Bienvenue sur le site Web officiel de Mines Agnico Eagle Limitée et de ses filiales (« Agnico Eagle » ou la « société »). L’utilisation que vous faites de ce site Web est assujettie aux conditions qui suivent.

Le présent site Web constitue simplement une ressource publique de renseignements généraux sur Agnico Eagle. Bien que notre intention soit d’y présenter de l’information fiable, nous ne déclarons ni ne garantissons que les renseignements sont exacts, adéquats ou complets, qu’ils sont adaptés à un usage particulier ou que le site Web est exempt de virus informatiques. Les faits et les renseignements présentés aux utilisateurs ont uniquement un but informatif. Les utilisateurs ne doivent pas se fonder sur l’information fournie sur ce site Web à d’autres fins que celle d’obtenir une connaissance générale d’Agnico Eagle. Le contenu du site peut être modifié ou mis à jour sans préavis.

Énoncés prospectifs: L’information contenue dans le présent site Web ne doit pas être assimilée à un prospectus, à un soutien officiel d’une quelconque activité de mobilisation de capitaux ni à une invitation à investir dans les actions ou d’autres titres ou instruments d’Agnico Eagle ou des sociétés qui lui sont liées, ou à négocier autrement ces actions, titres ou instruments.

Certains énoncés contenus dans le présent site Web, appelés dans les présentes « énoncés prospectifs », constituent des « énoncés prospectifs » au sens attribué au terme « forward-looking statements » dans la loi des États‑Unis intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 et au terme « information prospective » dans les dispositions de la législation en valeurs mobilières des provinces canadiennes. Lorsqu’ils sont employés dans le présent site Web, des termes comme « s’attendre à », « pouvoir », « estimer », « planifier », « prévoir » et d’autres termes ou expressions similaires visent à dénoter des énoncés prospectifs. Ces énoncés comprennent, sans limitation : les indications prospectives de production de la société, y compris les estimations concernant les teneurs du minerai, les échéanciers des projets, les résultats des activités de forage, la production des métaux, la durée de vie estimative des mines, la production, le total des coûts au comptant par once, les charges de maintien tout compris par once, les coûts des sites miniers par tonne, les autres dépenses et les flux de trésorerie; le moment prévu de la présentation des rapports techniques et des autres études et les conclusions attendues de ceux‑ci; les méthodes qui seront utilisées pour extraire ou traiter le minerai; les projets d’expansion, les taux de récupération, la capacité du broyeur, les dépenses d’optimisation et les dépenses d’exploration prévues, y compris les coûts et les autres estimations sur lesquelles ces projections sont fondées; les énoncés concernant le moment et les montants des dépenses d’investissement futures et d’autres hypothèses; les estimations des réserves minérales, des ressources minérales, de la production minérale, des travaux d’optimisation et des ventes à venir; les estimations de la durée de vie des mines; les estimations des dépenses d’investissement futures et des autres besoins de trésorerie futurs, ainsi que des attentes quant à leur financement; les énoncés concernant le développement projeté de certains gisements de minerai, y compris les estimations des frais d’exploration, de développement et de production, les autres dépenses d’investissement et les estimations quant au moment de l’exploration, du développement et de la production ou les décisions concernant l’exploration, le développement et la production; les estimations des réserves minérales et des ressources minérales et les énoncés concernant les résultats prévus des travaux d’exploration futurs; les prévisions quant au moment où devraient se produire certains événements touchant les sites miniers de la société et les énoncés concernant le caractère suffisant des ressources en espèces de la société et ceux concernant les tendances prévues à l’égard de ses activités, notamment d’exploration, et du financement de celles‑ci. Ces énoncés reflètent les opinions de la société à la date à laquelle ils ont été formulés et sont associés à certains risques et à certaines incertitudes et hypothèses; il convient de ne pas s’y fier sans réserve. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre de facteurs et d’hypothèses qui, bien qu’ils soient jugés raisonnables par Agnico Eagle à la date de ces énoncés, sont par nature assujettis à des incertitudes et à des éventualités importantes d’ordre commercial, économique et concurrentiel. Les principaux facteurs et les principales hypothèses sur lesquels sont fondés les énoncés prospectifs figurant dans les présentes, lesquels peuvent se révéler inexacts, comprennent, sans limitation, les hypothèses formulées dans les présentes et dans le rapport de gestion (le « rapport de gestion ») et la notice annuelle (la « notice annuelle ») de la société pour le dernier exercice clos qui ont été déposés auprès des organismes de réglementation canadiens et intégrés dans son rapport annuel sur formulaire 40‑F pour le dernier exercice clos (le « formulaire 40‑F ») déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États‑Unis (la « SEC »), ainsi que les hypothèses suivantes : les activités ne subiront aucune perturbation importante; la production, l’obtention des permis, le développement et l’expansion dans chacune des propriétés d’Agnico Eagle se dérouleront conformément aux attentes et aux plans actuels; les prix des métaux, les taux de change et les prix des fournitures clés utilisées dans l’extraction et la construction demeureront conformes aux attentes actuelles d’Agnico Eagle; les estimations actuelles d’Agnico Eagle au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des taux de récupération des métaux s’avéreront; il ne se produira aucun retard important dans la réalisation des projets d’expansion en cours; les plans actuels de la société pour optimiser la production seront fructueux; et aucune modification importante ne sera apportée aux taux d’imposition et au cadre réglementaire actuels. De nombreux facteurs, connus ou inconnus, peuvent avoir pour conséquence que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats implicites ou explicites figurant dans ces énoncés prospectifs. Ces risques comprennent, sans limitation, la volatilité des cours de l’or et des autres métaux; l’incertitude au sujet des réserves minérales, des ressources minérales, des teneurs du minerai et des estimations des taux de récupération du minerai; l’incertitude quant aux autres coûts, notamment les coûts de production et de développement de projets et les dépenses d’investissement; les fluctuations des taux de change; le financement des besoins en capitaux supplémentaires; le coût des programmes d’exploration et de développement; les risque liés à l’exploitation minière; les protestations de la part des collectivités; les risques liés aux activités à l’étranger; la réglementation gouvernementale, notamment en matière d’environnement; la volatilité du cours de l’action de la société; et les risques liés aux stratégies de la société concernant sa monnaie fonctionnelle et ses combustibles et faisant appel à des instruments dérivés à l’égard des sous‑produits des métaux. On trouvera une description détaillée de ces risques et des autres facteurs pouvant avoir une incidence sur la capacité de la société à respecter les attentes formulées dans les énoncés prospectifs figurant dans les présentes dans la notice annuelle et le rapport de gestion déposés sur SEDAR au www.sedar.com et inclus dans le formulaire 40‑F déposé sur EDGAR au www.sec.gov, ainsi que dans les autres documents déposés par la société auprès des organismes de réglementation canadiens ou de la SEC. À moins que la loi ne l’exige, la société n’entend pas mettre à jour ces énoncés prospectifs et elle n’assume aucune obligation à cet égard.

Mises en garde à l’intention des investisseurs concernant l’utilisation des estimations des ressources minérales

Mise en garde à l’intention des investisseurs concernant les estimations des ressources minérales mesurées et indiquées

Dans le présent site Web, on emploie les termes « ressources minérales mesurées » et « ressources minérales indiquées ». Bien que ces termes soient reconnus et imposés par la réglementation canadienne, la SEC ne les reconnaît pas. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu’une partie ou l’ensemble d’un gisement minéral classé dans l’une ou l’autre de ces catégories sera converti en réserves minérales.

Mise en garde à l’intention des investisseurs concernant les estimations des ressources minérales présumées

Dans le présent site Web, on emploie aussi le terme « ressources minérales présumées ». Bien que ce terme soit reconnu et imposé par la réglementation canadienne, la SEC ne le reconnaît pas. Le terme « ressources minérales présumées » implique une grande incertitude quant à l’existence des ressources et quant à leur exploitation économique et légale. On ne peut supposer qu’une partie ou l’ensemble des ressources minérales présumées passera à une catégorie supérieure. Selon les règles canadiennes, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement aux études de faisabilité ou aux études de préfaisabilité, sauf dans de rares cas. Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu’une partie ou l’ensemble des ressources minérales présumées existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Mise en garde à l’intention des investisseurs américains

Les sociétés minières des États‑Unis ne sont autorisées à signaler, dans les documents qu’elles déposent auprès de la SEC, que les gisements minéraux qu’elles peuvent économiquement et légalement exploiter. Agnico Eagle déclare les estimations des réserves minérales et des ressources minérales conformément aux lignes directrices sur les pratiques exemplaires de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole intitulées Exploration Best Practice Guidelines et Estimation of Mineral Resources and Mineral Reserves Best Practice Guidelines, conformément au Règlement 43‑101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43‑101 »). Ces normes sont similaires à celles publiées dans l’Industry Guide No. 7 de la SEC telles qu’elles sont interprétées par le personnel de la SEC (le « Guide No. 7 »), mais les définitions du Règlement 43‑101 diffèrent à certains égards de celles du Guide No. 7. Par conséquent, l’information concernant les réserves minérales contenue dans les présentes pourrait ne pas être comparable à l’information similaire publiée par des sociétés américaines. Aux termes des exigences de la SEC, une minéralisation ne peut être classée dans les « réserves » que s’il est démontré qu’elle peut être économiquement et légalement mise en production ou exploitée au moment où il est établi qu’il s’agit de réserves. Une étude de faisabilité « finale » ou « susceptible d’un concours bancaire » doit être réalisée pour répondre aux exigences permettant de désigner des réserves minérales en vertu du Guide No. 7. Agnico Eagle utilise dans le présent communiqué certains termes comme « mesurées », « indiquées », « présumées » et « ressources » que la SEC, dans ses lignes directrices, interdit formellement aux sociétés inscrites aux États‑Unis d’inclure dans les documents qu’elles déposent auprès de cet organisme.

Par le passé, les réserves minérales et les ressources minérales de tous les terrains étaient généralement estimées à l’aide de la moyenne historique sur trois ans des prix des métaux et des taux de change conformément aux lignes directrices de la SEC. Ces lignes directrices exigent que les prix utilisés reflètent la conjoncture économique au moment de l’établissement des réserves minérales, c’est‑à‑dire, selon l’interprétation du personnel de la SEC, les prix historiques moyens sur trois ans. Compte tenu des faibles prix actuels des produits, Agnico Eagle a décidé d’utiliser des hypothèses de prix inférieures aux moyennes sur trois ans. Les hypothèses utilisées pour établir les estimations des réserves minérales et des ressources minérales, au 31 décembre 2015, de toutes les mines et de tous les projets avancés (sauf la mine Canadian Malartic) publiées par la société le 10 février 2016 étaient les suivantes : 1 100 $ l’once d’or, 16,00 $ l’once d’argent, 0,90 $ la livre de zinc et 2,50 $ la livre de cuivre, et des taux de change de 1,16 USD/1,00 CAD, de 1,20 €/1,00 USD et de 14,00 USD/1,00 MXN, pour toutes les mines et tous les projets, sauf pour les mines Lapa, Meadowbank et Creston Mascota et la fosse à ciel ouvert Santo Niño à la mine Pinos Altos. Les hypothèses utilisées pour établir les estimations des réserves minérales et des ressources minérales, au 31 décembre 2015, des mines à courte durée de vie (les mines Lapa, Meadowbank et Creston Mascota et la fosse à ciel ouvert Santo Niño) publiées par la société le 10 février 2016 sont les mêmes hypothèses de prix des métaux, et des taux de change de 1,30 USD/1,00 CAD et de 16,00 USD/1,00 MXN.

Les hypothèses utilisées pour établir les estimations des réserves minérales et des ressources minérales, au 31 décembre 2015, de la mine Canadian Malartic qui ont été publiées par la société le 10 février 2016 étaient les suivantes : 1 150 $ l’once d’or, une teneur limite se situant entre 0,30 g/t Au et 0,33 g/t Au (selon le gisement) et un taux de change de 1,24 USD/1,00 CAD.

Le Règlement 43‑101 exige que les sociétés minières présentent l’information relative à leurs réserves minérales et leurs ressources minérales à l’aide des sous‑catégories « réserves minérales prouvées », « réserves minérales probables », « ressources minérales mesurées », « ressources minérales indiquées » et « ressources minérales présumées ». Aucune viabilité économique n’est associée aux ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales.

Le terme « réserves minérales » s’entend de la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées ou indiquées. Les réserves minérales comprennent les matériaux de dilution et les provisions pour pertes susceptibles d’être subies au moment de l’extraction et sont déterminées dans le cadre d’études de préfaisabilité et d’études de faisabilité, selon le cas, qui appliquent des facteurs modificateurs. Ces études indiquent qu’au moment de la communication de l’information, l’extraction pouvait être raisonnablement justifiée.

Les facteurs modificateurs sont utilisés pour convertir les ressources minérales en réserves minérales. Ils comprennent, sans limitation, des facteurs concernant l’extraction, le traitement, la métallurgie, l’infrastructure et la commercialisation, ainsi que des facteurs économiques, juridiques, environnementaux, sociaux et gouvernementaux.

Le terme « réserves minérales prouvées » s’entend de la partie économiquement exploitable des ressources minérales mesurées. Les réserves minérales prouvées supposent un niveau élevé de confiance dans les facteurs modificateurs. Les réserves minérales probables sont la partie économiquement exploitable des ressources minérales indiquées et, dans certains cas, des ressources minérales mesurées. Le niveau de confiance dans les facteurs modificateurs qui s’appliquent aux réserves minérales probables est moins élevé que celui qui s’applique aux réserves minérales prouvées.

Le terme « ressources minérales » s’entend d’une concentration ou de l’occurrence de matières solides qui présentent un intérêt économique dans ou sur la croûte terrestre et dont la forme, la teneur ou la qualité et la quantité indiquent qu’il existe des perspectives raisonnables d’extraction rentable. L’emplacement, la quantité, la teneur ou la qualité, la continuité et les autres caractéristiques géologiques des ressources minérales sont connues, estimées ou interprétées à partir de preuves et de connaissances géologiques précises, y compris l’échantillonnage.

Le terme « ressources minérales mesurées » s’entend de la partie des ressources minérales dont on estime la quantité, la teneur ou la qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec suffisamment de confiance pour permettre l’application de facteurs modificateurs afin d’appuyer une planification minière détaillée et l’évaluation finale de la viabilité économique du gisement. Les preuves géologiques sont tirées de renseignements détaillés et fiables relatifs à l’exploration, à l’échantillonnage et aux essais et sont suffisantes pour confirmer la continuité de la géologie et de la teneur ou de la qualité entre les points d’observation.

Le terme « ressources minérales indiquées » s’entend de la partie des ressources minérales dont on estime la quantité, la teneur ou la qualité, la densité, la forme et les caractéristiques physiques avec suffisamment de confiance pour permettre l’application de facteurs modificateurs suffisamment détaillés pour appuyer la planification minière et l’évaluation de la viabilité économique du gisement. Les preuves géologiques sont tirées de renseignements suffisamment détaillés et fiables relatifs à l’exploration, à l’échantillonnage et aux essais et sont suffisantes pour supposer la continuité de la géologie et de la teneur ou de la qualité entre les points d’observation.

Le terme « ressources minérales présumées » s’entend de la partie des ressources minérales dont on estime la quantité et la teneur ou la qualité sur la base de preuves et d’échantillonnages géologiques restreints. Les preuves géologiques sont suffisantes pour supposer mais non confirmer la continuité de la géologie et de la teneur ou de la qualité.

Les investisseurs ne doivent donc pas supposer qu’une partie ou l’ensemble des ressources minérales présumées existe, ou est économiquement ou légalement exploitable.

Une étude de faisabilité est une étude technique et économique exhaustive de la méthode de développement choisie pour un projet minier, qui comporte des évaluations suffisamment détaillées des facteurs modificateurs applicables et d’autres facteurs pertinents relatifs à l’exploitation, de même qu’une analyse financière approfondie, lesquels sont nécessaires pour démontrer, au moment de la communication de l’information, que l’extraction est raisonnablement justifiée (c.‑à‑d. que l’exploitation minière est rentable). Les résultats de l’étude peuvent raisonnablement être utilisés comme fondement de la décision finale d’un promoteur ou d’une institution financière d’entreprendre le développement du projet ou de le financer. Le niveau de confiance accordé à une étude de faisabilité est plus élevé que celui accordé à une étude de préfaisabilité.

Avis de non-responsabilité: L’information figurant dans le présent site Web peut contenir des inexactitudes, des omissions ou des coquilles à l’égard desquelles Agnico Eagle n’assume aucune responsabilité. Agnico Eagle n’est pas responsable des réclamations ou des dommages-intérêts directs, indirects, spéciaux ou consécutifs que pourrait subir l’utilisateur par suite de l’interprétation ou de l’utilisation quelle qu’elle soit de l’information figurant dans les pages du présent site Web.

Marques de commerce et droits d’auteur: Des noms, des éléments graphiques, des logos, des icônes, des dessins, des mots, des titres ou des formulations figurant dans le présent site Web peuvent constituer des noms commerciaux ou des marques de commerce d’Agnico Eagle. L’affichage d’une marque de commerce n’implique nullement qu’une licence d’utilisation quelle qu’elle soit a été consentie. Toute l’information figurant dans les pages du présent site Web est protégée par la législation sur le droit d’auteur du Canada et d’autres pays.

Sauf précision contraire, aucun utilisateur n’est autorisé à copier, rediffuser, reproduire ou publier de nouveau, sous quelque forme que ce soit, un élément d’information se trouvant dans les pages du présent site Web. L’utilisateur qui retransmet, copie ou modifie sans autorisation une marque de commerce peut se trouver en situation de violation du droit fédéral ou de la common law en matière de marques de commerce et de droits d’auteur, et s’expose à des poursuites judiciaires.